Mardi 18 juin : journée route

Voilà !!!!

Je repars dans le récit de nos vacances :)

Vu que ça fait un petit moment que j’ai pas écrit ce qu’on a fait pendant les vacances, je vais faire un petit résumé.

Je vous remets la carte du programme initial :

Alors on est sur la partie 2 : le road trip en 4×4.
Ca fait deux jours qu’on a passé Halls Creek (point D).
On est au point rouge :

Notre but du jour c’est d’arriver le plus proche possible du point E.

On va donc énormément rouler et ça sera tout ce qu’on fera de la journée!
Et vu que les routes sont de grandes lignes droites, je laisse chéri conduire…

On fait des pauses bien évidemment.
J’en profite pour me laver les pieds. Et c’est pas du luxe …
A gauche : avant.
A droite : après.

On rencontre des bêtes curieuses :

On change d’Etat : on passe de l’Australie occidentale au Territoire du Nord :

On va également croiser / dépasser beaucoup de road train : vous savez ces gros camions qui transportent des denrées d’un bout à l’autre du pays.

Le soir, avant la tombée de la nuit, on va aussi voir plein de kangourous/walabis.
Mais roulant à 110km/h, c’est pas évident de les prendre en photo/vidéo. Car à peine on s’arrête, ils s’enfuient …
Enfin je dis « on » va voir mais c’est plutôt chéri qui les repère tous ! Moi je filme, mais je vois rien :D

Bref, j’ai fait une petite vidéo (à l’arrache) qui réunit tout ce qu’on a vu pendant cette journée :
(note : je vous conseille de baisser le son)

(oui je sais, je chante terriblement bien :D )

Au final, on arrivera jusqu’à Katherine (point B) :

Ca parait pas beaucoup quand on voit la superficie de l’Australie, mais ça fait quand meme 719km (un peu plus qu’un Paris-Toulouse : 679km) :

Le soir, on décide de se faire plaisir après cette journée un peu merdique : on va dans un camping !!!!
Le grand grand luxe : douches (chaudes!), toilettes, lavabo, electricité … on se ressource complétement :)

Et on s’endort tranquillement au milieu d’autres camping-car / voitures …

Ca nous change et ça plait à chéri … :)

Le programme de la journée de demain est très chargé : on a énormément de choses à voir mais on doit rendre le 4×4 dans seulement 4 jours …

Malheureusement, on va être coupé dans notre élan …

à suivre …

Un petit barbecue ?

Tant que je suis dans la culture australienne, je vous présente l’une des plus grandes occupations des australiens : le Barbecue .
Quand on est « in », on dit aussie Barbie et on l’écrit BBQ.

[expand title="Voir l'intégralité du post"]
Le barbecue est vraiment une institution en Australie. On peut même parler de religion. Car TOUT le monde fait des barbecues ici : les enfants, les parents, les grand parents, les noirs, les blancs, les asiat’, les musulmans, les cathos, les boudhistes, TOUT LE MONDE.

C’est l’occasion de réunir famille ou amis pour un repas dans son jardin ou dans un parc.
Oui car les parcs publics sont TOUS équipés de barbecues en libre service. Oui ! Et pour couronner le tout : c’est GRA-TU-IT. Oui !! GRATUIT !

Les barbecues publics ressemblent à ça :

Pour les allumer, il suffit d’appuyer sur le bouton en bas :

Et après on peut s’en donner à coeur joie :

J’insiste sur le fait que les barbecues sont vraiment présents partout. Dans les parcs nationaux, sur les plages, en ville, dans la forêt, dans les petits parcs publics.
Bref, partout !!

Donc pour m’intégrer à la culture aussie, ben moi aussi je fais des BBQ :)

Un couple d’ami m’a proposé de faire un BBQ dans un parc à 3/4h de route de Melbourne.
Tu parles que je suis d’accord !!
On y est partis un dimanche :)

On a bien profité de la journée car il faisait particulièrement beau :)

Au menu :
Viande (of course) :

et Cheesecake maison (délicieux!!) :

C’était l’anniversaire de monsieur, on a donc fêter ça ;)

Ce jour-là, je découvre que les spatules de cuisine font aussi décapsuleur :)

Et j’apprends à faire un sandwich traditionnel australien : une saucisse dans une tranche de pain en diagonale avec de la sauce :

Très simple, très bon :)

Après avoir bien manger, on s’est prélacé sous le soleil :

Moment bien mérité :D

En fin d’après-midi, on s’est déplacé pour aller rendre visite aux kangourous (sauvages) du parc :



C’était super sympa !!!

Et merci à mes deux amis qui m’ont fait découvert cet endroit vraiment sympathique!

Question pour ma famille et ceux qui la connaisse : il ne vous fait pas penser à quelqu’un ce monsieur ????
[/expand]

Halls Creek – Dimanche 16 juin

On se réveille au milieu de rien (photo cliquable) :

C’est très agréable.

[expand title="Voir l'intégralité du post"]

Au moment où je sors du 4×4 pour aller faire mon pipi matinal, j’aperçois un dingo à quelques mètres de moi !!

Evidemment, pas d’appareil photo avec moi.. J’appelle Chéri pour qu’il me l’apporte.
Trop tard… Le dingo a eu peur et il est déjà parti dans les fourrés…. (je me demande qui était le plus craintif entre Chéri et le dingo d’ailleurs …)
Bref voici la photo :

On le voit un peu… (au milieu)

Après un bon petit déjeuner, on reprend la Tanami Road.

Et pour répondre à Clo : oui la route est monotone mais moi je prenais quand même plaisir à conduire dessus. Y avait personne et on pouvait aller à l’allure qu’on voulait :D

On a aussi croisé pas mal d’animaux sauvages sur le chemin, donc ça va, c’était pas si long :)

On a vu également de nombreuses carcasses de voitures (la route n’a pas toujours été aussi jolie qu’elle ne l’est aujourd’hui … et donc les voitures n’ont pas toujours réussi à finir la Tanami Road)

Donc, on continue notre chemin, et v’la t’il pas qu’on voit un dingo à notre gauche !!
Cette fois, je ne le rate pas :

Mais c’est quoi un dingo ??
Un dingo, c’est un chien sauvage d’Australie. Il a des caractéristiques communes au chien domestique et au loup (ah, peut-être que Chéri avait raison de s’en méfier …).
Bref pour en savoir plus sur cet animal, c’est par ici : Article Wikipédia

Un peu plus loin, c’est un troupeau de chevaux sauvages qui traversent la route devant nous :

Un vrai bonheur!

Après plusieurs dizaines de kilomètres, on décide d’aller faire un tour dans le 4ème (et dernier) lieu-dit de la Tanami Road.
A la base, c’était pour faire le plein parce qu’on commence à être juste en gasoil et qu’on veut aller voir un cratère et pour ça faut faire un petit détour…
Bref, on veut faire le plein de gasoil.
On arrive dans le village de Billiluna.

Ce village est uniquement habité par des aborigènes.
On demande au vieux du village où est la station service, il nous l’indique (dans un anglais très mauvais). Il nous dit également que vu qu’on est dimanche, c’est fermé.
Merde!
On va quand même voir si il y a quelqu’un.
On croise plein de gamins qui jouent dans les rues (et qui nous font coucou) :

Au bout du village, on arrive proche d’un hangar (on suppose que c’est la pompe à essence), mais malheureusement, c’est désert, y a personne.
On insiste pas : pas d’essence pour nous!

Et là un gros dilemme se pose à nous : aura-t-on assez d’essence pour arriver à Halls Creek ? Et même mieux, aura-t-on assez d’essence pour faire le détour dont je vous parlais pour aller voir le cratère météorique ??

On ne sait pas .. On hésite : on pourrait rester un jour dans le coin et faire le plein dès le lundi matin. Mais on est déjà super en retard sur le planning, hors de question de perdre du temps, on décide de continuer ET de faire le détour :D
On verra bien …

Cette fois-ci, c’est Chéri qui conduit (parce que moi je peux pas m’empecher de rouler vite (sinon je m’endors) et du coup ça crame à max du gasoil.
C’est donc à faible allure (environ 80km/h) qu’on continue notre périple …

Ah tiens, j’en profite pour vous dire que notre 4×4 dispose de deux réservoirs d’essence (de 90L chacun). Sur la photo ci-dessus, vous voyez les deux pleins en haut, et vous voyez aussi qu’on est en réserve sur les deux …

Mais on aime le risque (enfin surtout moi), alors on continue :)

On va donc visiter le Wolfe Creek Meteroite Crater.
Pour éviter que le bétail aille n’importe où, il y a des barrières tout du long de la route.

On passe notre temps à les ouvrir et fermer …

Là, vous me voyez en train d’ouvrir une barrière :

Pour la petite histoire : mais je me trompe de côté (j’ai poussé au lieu de tirer), du coup au moment de la photo, la barrière s’arrete de tourner et elle revient en arrière et je me la prends sur moi. Chéri qui filme se marre bien (moi pas trop!)

Bref, après tout ça, on arrive enfin au cratère météroique.

Petit historique qui fait de mal à personne :
Le cratère mesure 875 m de diamètre et encore 60 m de profondeur. L’impact serait dû à une météorite d’environ 50 000 tonnes qui serait tombée il y a moins de 300 000 ans au Pléistocène.
Le cratère a été découvert au cours d’un survol aérien topographique en 1947 ; il fut exploré deux mois plus tard et sa découverte fut publiée en 1949. Il doit son nom à une rivière qui passe à proximité, rivière qui doit elle-même son nom au prospecteur et commerçant Robert Wolfe qui est le fondateur de la ville de Halls Creek au moment de la ruée vers l’or.

Le voici :

J’ai trouvé une photo vue du ciel sur le net :

Personnellement, je trouve ça impressionnant :D

Après cette petite visite, nous reprenons la route (toujours à vitesse modérée pour économiser l’essence).
Et on arrive enfin à Halls Creek où on n’attend pas une minute pour aller faire le plein :

Chéri fait sa racaille avec la casquette à l’envers ;)

Et comme vous pouvez voir, on remplit les deux réservoirs :

Résultat : 153 Litres on a mis.

On avait donc carrément la marge avant de tomber en panne : 37 Litres …

Ca fait un peu mal au porte monnaie mais on pensait que ça serait pire. 265$, ça nous va !

On se fait un petit repas sympa à base de viande et de fruits (vous vous souvenez? ceux qu’on doit jeter.. nous on prefere les manger :D )

Rien de bien interessant dans la ville de Halls Creek donc on traine pas.
On décide quand même de visiter la région (hého, on est la pour ça !).
On fait donc un détour de 100 km pour voir des coins vraiment sympas :

D’abord, Saw Pit Gorge

A cet endroit, on va s’installer pour se doucher (avec notre douche solaire). Il fait tellement chaud que l’eau est trop chaude pour moi!
Ca nous a fait un bien fou de pouvoir être propre…
L’endroit est vraiment magnifique (on aurait eu plus de temps, je pense qu’on se serait poser là pour la nuit …) :


Je découvre une nouvelle passion à Chéri : l’eau !! Dès qu’il y a rien qu’un petit ruissellement d’eau, il passe des minutes entières à observer :

Ensuite, c’est le tour de Palm Springs


où on retrouve des palmiers :)

Enfin, on découvre le China Wall :

et d’ailleurs un hélico survole la zone pendant qu’on y est :

Ici, il y a personne à part nous et notre 4×4 :

Après ce détour (qui en valait la peine), on reprend la route vers le Nord en direction de Kununurra :

On retrouve de la route groudonnée :

Joli coucher de soleil pour nous :

On va rouler un peu de nuit pour avancer.
On se posera à l’entrée du prochain parc que l’on va visiter. J’ai nommé le Purnululu National Park !! (oui je suis d’accord la plupart des lieux ont des noms à coucher dehors :D )

Vivement demain :)

[/expand]

Un nouveau colocataire …

Comme vous le savez, je vis dans la maison de ma coloc (c’est la proprio).

La maison est assez grande (3 chambres, 2 salles de bain).
Et on est que 2 …

Y a deux mois, ma coloc a décidé de prendre un nouveau locataire.
Moi j’ai pas dit non, elle m’a dit qu’on le prendrait à la fin de mes vacances..

Donc voilà, je vous présente Humphrey :

[expand title="Voir l'intégralité du post"]



Je suis évidemment plus que ravie de ce nouveau colocataire.
Il a deux ans, c’est un male et il vient de la SPA locale.

C’est un amour, il adore les calins, et moi je m’en prive pas.

[/expand]

Kings Canyon – Mardi 11 juin

Matin classique, aucun problème pour dormir même si on commence à sentir le froid la nuit.
Les journées sont chaudes mais les nuits sont très fraiches.
Ca reste supportable :)
Vue du matin

[expand title="Voir l'intégralité du post"]
On prend la Mereenie Loop: une route à terre rouge dans un territoire aborigène.
La route est de bonne qualité du coup on peut rouler facilement avec le 4×4.

Il faut un permis pour y circuler dessus. Ce permis se prend dans un office du tourisme ou dans le supermarché du coin (ce qu’on avait fait la veille à Hermannsburg quand on a fait le plein, vous vous souvenez ?)

Chéri ne comprend toujours pas à quoi ça nous a servi de payer 10$ pour emprunter cette route sachant qu’on a jamais été controlé…
Ah cet esprit français, j’te jure ^_^

Sur cette route on va rencontrer plusieurs animaux sauvages.
Notamment des dromadaires. Ils vont même traverser la route devant nous. La classe!



Après avoir croisé les dromadaires, je dis à chéri comme ça au hasard « j’aimerais bien voir des chevaux sauvages aussi! »
Et paf, 5 minutes après : des chevaux sauvages qui vont aussi traverser la route.

Le pied!

Un peu plus loin, on va s’arreter à un point de vue. Sympa mais sans plus. De là, on voit notre prochaine étape : Kings Canyon.

Moment de détente, on se prend en photo en train de sauter :


Je me suis même amusée en à faire des gifs animés :

Je n’assume pas du tout mon saut mais Chéri insiste pour que je le mette aussi. Donc, pour les curieux cliquez ici pour se moquer

Vous vous êtes bien marrés avec mon saut de mongolienne ?
Parfait, on continue la journée alors :D

On entre dans le parc de Watarrka :

Et on s’approche de plus en plus de Kings Canyon!

Pour enfin y aller :)

On va choisir (évidemment, sinon y a rien à voir!) le grand tour du canyon pour apprécier le tout.

Premiers 500 mètres : montée à pic. Outch

Autant vous dire que j’en ai chié!
Ils sont où mes entrainements du Paris-Versailles là ?!!!
On aurait dit une mamie qui montait, je vous jure…

Bon enfin, arrivés en haut, on est content (surtout moi!)

On croise une équipe de scientifiques qui font des analyses sur les roches. Ils ont l’air très sérieux, ils prennent des notes et tout et tout …

On va prendre de magnifiques photos durant notre tour. On oubliera aucun petit recoin du canyon :)

C’est moi à gauche :D


Là encore, c’est moi en tout petit à droite (le truc blanc)


Ici, vous pouvez voir Chéri en haut à droite

Note : comme vous voyez, et comme d’hab, j’ai VRAIMENT du mal à faire le tri et mettre moins de photos…

Bref!

On est un peu fatigués mais encore super motivés pour visiter TOUT CE QU’IL Y A VOIR. On descend donc dans le creux des failles pour admirer Le Jardin d’Eden (c’est son nom).

C’est vrai que c’est beau :

On remonte (j’en chie moins là, je dois être bien échauffée après 1h de marche :D ) :
De nouvelles prises de vues mais cette fois-ci de l’autre coté :



Y a pas à dire ce site est magnifique !
L’un des mes endroits préférés du séjour :)

Après cette éprouvante journée, on va faire un barbecue tout proche de Kings Canyon.
Malheureusement les mouches auront faim elles aussi. Ca sera infernal!
Du coup, on se dépeche un peu et on se dirige vers Uluru via la Luritja Road.

Les paysages sont assez identiques dans le coin :

On s’approche de plus en plus de Uluru et je commence à m’extasier en le voyant au loin. Je lance un « il est majestueux » (ce qui me vaudra un chambrage par Chéri tout le long du séjour…).
Mais en fait, ce n’était pas Uluru!!!!!
C’est le Mont Connor (pour ma défense il est souvent confondu avec Uluru par les touristes, c’est écrit dans le Lonely Planet, si si !).
Bref, le voici :

On va s’installer pas trop loin du Mont Connor pour dormir.
On arrive de nuit donc pas de photos.
On prend vite fait une douche (enfin une pseudo-douche avec notre ballon d’eau).
Puis on s’endrot. Crevés!

Uluru sera pour demain! J’ai hate!!
[/expand]

Dernier jour de road-trip – 12 janv.

Petit retour sur la fin du road-trip avec Steph
On se réveille donc le samedi 12 janvier dans un endroit choisi à la va-vite proche d’une route.

Et on ne sait pas encore qu’on a dormi à quelques mètres d’un koala !

Steph avait entendu des cris le matin, il a donc cherché pendant un moment.
En fait le koala était tout pret de nous (pas très haut dans les arbres).

Il est tout mignon

Une vraie peluche

Steph a un oeil de lynx, il en voit même un autre (beaucoup plus loin) :

Après cette belle rencontre matinale, on continue notre route le long de l’eau :

On décide de faire une promenade vers une cascade.
La cascade est un peu décevante :

Mais de là on voit une sorte de piste d’escalade, très interessant :

On continue notre promenade, et cela devient un peu plus sympa

On voit un mur spécial, on sait pas si ca a été fait par la nature ou par l’homme …

Après cette escapade en pleine nature, on décide d’aller faire un tour à Lorne.
C’est un jour spécial pour la ville.
Aujourd’hui, il y a une course dans l’eau qu’ils appellent Pier To Pub


Le but est simple : partir de la jetée et arriver le premier au Pub pour fêter ça !

Cela rassemble beaucoup de monde :

Ca a l’air bien organisé (on se croirait presque au Paris/Versailles)

Il y a toutes sortes de catégories et même vétérans et super vétérans !

Comme toujours il y a les sauveteurs :

Les gens se sont installés depuis un moment sur la plage :

Nous faisons juste que passer, donc nous assisterons pas à la course :)

On finit la Great Ocean Road :

Après ça, on se fait un dernier barbecue : bacon oeufs bean
Le moral est au plus bas pour moi, j’ai pas envie que ça s’arrete.
Même si on s’est grapigné avec le Steph, j’ai passé des superbes vacances avec lui.
Et cet après-midi là, je réalise que tout ça, c’est fini, que je vais revenir à Melbourne, seule…
Steph me voyant dans cet état me propose d’aller sur la plage pour la dernière fois et faire un footing.
Ca aurait surement été une super idée, mais je n’ai pas envie.
On ira quand même faire une petite promenade :


Steph fera même une grosse partie de la ballade en footing. Lui, il est bien décidé : il veut profiter du pays jusqu’au dernier moment :)
Il a bien raison !

Après cette promenade/footing, Steph prend une douche glacée, la pire de l’aventure dixit lui. Mais il a quand même 24h d’avion à faire avant de pouvoir se laver ^^ :)
Moi je m’abstiens : je sais que je pourrai en prendre une bien chaude le lendemain à l’auberge de jeunesse. Plus qu’une nuit à tenir.

Nos valises sont faites, et le jucyvan est tout propre, on l’a bien aspiré (prochain post : des photos intérieures).

On s’endort tristement proche de l’aéroport de Melbourne, dernière nuit en tant que baroudeurs. Finies les vacances !!

Koala !! – 11 janv. (2/2)

Après ces superbes vues sur la Great Ocean Road, on part dans un endroit proche de Appolo Bay pour essayer de trouver des Koalas à l’état sauvage.
A l’office du tourisme, la nana nous a dit « je n’y suis jamais allée sans en avoir un »
Cool !!!! Allons-y :)

Donc on fait pas mal de voiture (Steph qui essaie toujours d’économiser le jucyvan :D ), et on arrive à un endroit où il y a pas mal de Koalas dans les arbres. On est pas les seuls à être arretés sur le bord de la route. Y a même des débiles qui arrêtent la voiture en plein milieu de la route et descendent pour voir les Koalas alors qu’on peut facilement garer la voiture sur le côté. Non mais j’vous jure!!
Genre comme si les Koalas allaient se barrer ? Il faut savoir que ces bestioles dorment environ 20h sur 24. Donc quand on en voit un, il y a vraiment très peu de chance qu’il parte, et on content si il est réveillé.

Bref, en avant pour les photoooooooos :)

Pour vous donner une idée de comment on peut les repérer, je vous ai préparé un petit jeu.
Dans cette photo, il y a 3 Koalas (peut-être plus mais je ne les ai pas vu…)

Je vous laisse deviner où ils sont :)
Si vous voulez bien chercher, cliquez ici pour avoir la photo en plus grand
Et si vous en avez marre de chercher, cliquez ici pour avoir la solution

En regardant de plus pret on peut plus facilement les repérer

Et après, c’est le paradis pour les amis des animaux que nous sommes :

Vous pouvez scroller, y a de quoi faire ;)








Il faut savoir que les Koalas sont des animaux qui crient. Si si !
Ils crient même très fort : on peut les entendre à 1km.
Les mâles font ça pour attirer les femelles et éloigner les autres mâles et les femelles répondent …
Leur cri ressemble étrangement à celui du lion. Si bien qu’on a mis un petit moment à comprendre que c’était vraiment les Koalas qui criaient …
Je me suis amusée à faire un enregistrement (encore merci à Clo ^^) (au passage, merci Clo pour l’astuce de conversion de vidéo, ca marche avec le logiciel !)

Grâce à ce puissant bruit, Steph a eu le flair de chercher dans la forêt au bon endroit pour en trouver éventuellement d’autres…
Il s’est dirigé vers là :


(ouais, pas très acceuillant, fallait avoir envie :D )
Et voilà ce qu’il aperçoit au loin :

Je le rejoins, et c’est partiiiiiiiii pour un moment de pur bonheur :)
Le Koala est à 1 mètre de nous.

Il a pas du tout l’air d’avoir peur, alors on se rapproche :

On se prend en photo avec parce que bon c’est quand même la classe !


On le regarde manger, c’est vraiment trop bien !

Steph lui donne même à bouffer, il est content :

Après ça, on tente même de le caresser :

Une vraie peluche, il s’en fout complétement de nous !!!

Alors, à force de le regarder ce Koala, on s’aperçoit qu’il a un « trou » dans la poitrine :



Après voir fait des recherches (merci wiki ;) ), je peux vous dire que ce gentil petit Koala est une femelle car c’est la poche dans laquelle le petit va têter.
En lisant l’article de wiki, j’ai aussi appris que la femelle Koala avait deux utérus, comme la plupart des marsupiens (je me coucherai moins bête ce soir !).

Je me suis aussi amusée à prendre les dents de cette (?!) Koala en photo.
C’est marrant, les Koalas ont deux petites dents en haut et deux petites dents en bas :

Ils ont aussi des griffes de ouf : normal c’est avec ça qu’ils s’aggrippent aux arbres et qu’ils se déplacent :

On est trop heureux !!!!!
Et pour fêter cette formidable rencontre, on se fait une soirée pizza !!

Elles sont pas mauvaises :)

Great Ocean Road – 11 janv. (1/2)

La bonne ambiance est revenue depuis hier soir.

Le réveil ce matin est très sympa.
En regardant par la fenetre du van, on voit des vaches :)
Elles arretent pas de me regarder. Qu’est ce qu’elles sont curieuses !

Je m’approche mais elles ont pas l’air enchantées

La vue est sympa

Et on est pas trop mal placés :

On déjeune sommairement puis on part.
Sur le chemin, on voit des moutons avec plein de laine. Ce n’est pas le plus gros que j’ai pris mais y en avait des beaucoup plus énormes (en fourrure) dixit Steph

Mission de la journée : commencer la Great Ocean Road.
C’est une route qui longe une partie de la côte Sud de l’Australie entre Adelaïde et Melbourne.
Un petit plan pour situer :

Ca parait ridiculement petit sur la carte d’Australie mais la route fait quand même 240km !
Ce qui équivaut à un Nimes-Lyon ou un Tours-Paris :

Bref, nous voilà partis vers la Great Ocean Road qui va nous en mettre plein la vue :

—- Le premier point de vue qu’on va voir s’appelle Bay of Islands




—- Puis on continue pour aller voir la Bay of Martyrs


Note : la seconde image est un gros plan de la premiere. Et oui c’est moi à gauche, comme ça vous pouvez situer la grandeur des rochers. Petite anecdote : mon pantacourt a été tout mouillé pour cette photo !
Vue de l’autre coté :

—- Le troisième joli point d’arret c’est The Grotto.
Très sympa également.



Petite anecdote : sur ce site, on rencontre une famille (parents et enfants) qui ont dépassé la limite des rochers. Du coup, on a du attendre longtemps pour prendre la dernière photo sans avoir ces abr***** dessus.
Et bon là j’avoue, y avait une française qui ralait, et c’était moi …

—- Après ce petit énervement, on continue vers le London Bridge

Ce rocher porte le nom de London Bridge car avant janvier 1990, il avait cette tête :

D’ailleurs pour la petite anecdote, il y avait des gens dessus quand le rocher s’est effondré en 90.
Heureusement, personne n’a été blessé mais des gens ont été coincé sur la partie qu’il reste.
Ils ont été sauvé par hélicoptère !
La vue de l’autre côté :

—- Le prochain point de vue s’appelle The Arch, donc pour celui-là, pas besoin d’explication pour comprendre le nom :


La vue de l’autre côté :

On s’en mets plein les mirettes…

—-
On arrive à la ville de Port Campbel où on décide de manger et de faire un petit plouf (en fait, c’est Steph qui se baigne, moi j’ai pas envie).
On se fait une super salade :

Et je ne sais pas comment j’ai fait pour pas avoir de mouche sur la photo, elles sont omni-présentes.
D’ailleurs durant nos visites sur les rochers, des gens portent des moustiquaires. Si si !
J’ai pas pu en prendre en photo mais voici à quoi cela ressemble :
.
On a l’air un peu ridicule mais au moins, on n’est sûr de pas être embeté.

D’ailleurs au début, avec Steph, on pensait qu’on avait toujours des mouches autour de nous parce qu’on sentait pas très bon. Mais en fait, on s’est rendu compte que c’était pareil pour tout le monde ah ah :D

Petite vue sur la plage de Port Campbel :

—- Après un petit plouf pour steph et un gros chapitre de mon bouquin pour moi, on repart sur la superbe route océanique et on arrive sur le site Loch Ard Gorge
Note : Loch Ard est le nom d’un bateau qui s’est échoué à cet endroit en juin 1978.





Il y a même des stalactites :

Sur ce site, il y a un rocher nommé The Razorback, un rocher très long et pas très épais.
En premier plan ici :

En bas à droite ici :

Et enfin là où on le voit le mieux, à droite de cette photo :

On voit aussi le rocher exact où il le naufrage a eu lieu, ce rocher a donc été appelé The Wreck :

—- Nous sommes loin d’avoir fini la Great Ocean Road. Par contre, il ne reste qu’un seul principal point de vue, les douze apôtres : Twelve Apostles

Avant d’arriver, on nous prévient qu’on peut avoir de la compagnie :

Et voici :

Note : le soleil étant de face de ce côté (ouest), j’ai fait ce que j’ai pu avec la photo (retouchée..)

De l’autre coté (vers l’est), c’est mieux :


Petite histoire sur les Twelve Apostles (merci Wiki :) ) :
A l’origine, ce site s’appelait Sow and Piglets (Truie et porcelet ^^). Mais il a été changé (on se demande pourquoi :D) en 1990 pour prendre le nom de « The Twelve Apostles ».
Alors qu’en fait, il n’y avait que neufs rochers (d’après wiki c’est des aiguilles de calcaire).
En 2005, un des pilliers s’est effondré, donc maintenant ils sont plus que 8 :)

Petite anecdote sur les points de vue :
A chaque fois qu’on quittait un point de vue, on avait le rappel de bien rouler à gauche …

La journée n’est pas finie, une très belle surprise nous attend après ça, mais le post est déjà assez long, donc la suite sera dans un nouveau ;)

Portland & Warnambool – 10 janv.

On se réveille à coté d’une école (et d’une grosse route).

On est toujours fachés mais bon il faut avancer dans le séjour alors on essaie de passer par dessus.

On décide d’aller laver notre jucyvan dans une station de lavage


Avant :

Je n’ai pas pu nous prendre à l’oeuvre en train de laver parce qu’on paie le lavage en fonction du temps qu’on y passe …
Et en bonnes raclures que nous sommes ben on a pas voulu perdre une seconde ;)

Voici le résultat après :

On est assez fier du boulot.
Faut dire qu’on a pas mal gratté !
Ouais parce que : scotch + 40°C, ca fait pas bon ménage : ca laisse plein de traces ;)

Après ce lavage, on se fait un barbecue dans un parc qu’on choisit au hasard.
Finalement, dans ce parc il y a (pas en liberté …)

des kangourous …

… des autruches (ou émeu je ne sais toujours pas … ?)

… et des kangourous blancs

(j’ai pas mieux comme photo … c’etait compliqué à prendre)

Pendant le barbecue c’est horrible parce qu’on est infecté de mouche. On peut à peine ouvrir la bouche sans en gober une.
En plus de ça, je suis lamentablement tombée en voulant sortir de la table.
Résultat : assiette pas cassée mais mon tibia qui fait très mal (j’ai eu un bleu qui est passé par toutes les couleurs de l’arc en ciel et aujourd’hui, il est vert ^^)

Après avoir repris des forces, on décide d’appeler Jucy (notre loueur de voiture). Enfin c’est surtout Steph qui y tient. Il faut déclarer le phare arrière cassé et le problème du moteur.
Steph décrit bien les 2 soucis et est soulagé de leur avoir dit. Tant mieux !
Le gars au téléphone ne prend pas vraiment au sérieux le problème du moteur mais bon …

Ensuite, on va faire un tour sur la jetée (qui, entre nous, n’est pas top)


puis on repart en direction de l’Est.

On arrive à Warnambool où on va aussi faire un tour sur la jetée, mais celle là est plus sympa :




Y a des jeunes qui plongent dans l’eau du port

On fait un peu le tour de la ville et on va faire nos touristes à certains point de vue :


On croise beaucoup de petits lapins :
On a réussi à en prendre un (photo floue mais elle est de Steph)

Le soir on se fait un repas sympa dans la meme ville
Ca sera soupe pour moi (elle est pas appétissante, masi ca passe) :

Hamburger tout simple pour Steph :

Et pour dessert, je me fais plaisir avec ce cheesecake :

Le meilleur que j’ai jamais mangé !!

Victor Harbor – 7 janv.

Réveil tranquille au milieu de nulle part mais à coté d’un lac.

On a la visite glaciale d’un mec en 4×4.
Qui nous regarde, nous dévisage, passe deux fois mais ne nous dit rien …

On pensait se faire virer (toute façon on va bientot partir), mais en fait non.

On part en direction de Victor Harbor, on croise un lookout très design :

Assez sympa ce point de vue :

J’en profite pour prendre en photo une maison :

Il faut savoir, qu’ici ils ont tous plusieurs voitures.
L’assurance ne se paie qu’une fois (sur le conducteur et non sur la voiture), du coup c’est pas moins rentable d’en avoir plusieurs. Alors ils en profitent :)
L’inconvénient c’est que certaines personnes roulent sans être eux memes assurés… et apparement ce n’est pas interdit en Australie.

Toutes les boites aux lettres sont personnalisées ici

On arrive à Victor Harbor, jolie vue :

Il y a une ile nommée Granite Island pas trop loin.

Le seul moyen d’y aller c’est en marchant ou via un tramway tiré par des chevaux :

C’est sympa le tram, mais c’est super lent (et cher!) , on décide d’y aller à pied.
Mais on peut pas courir sur le pont, il est limité à 10km/h !

La vue de l’ile est très sympa :




Il fait très chaud


En repartant, on a le plaisir de voir des dauphins qui se déplacent en groupe. Un vrai plaisir :


Il y a des pecheurs aussi

Et l’eau est d’un turquoise épatant !

On croise un otarie gravée sur le sol

Après ça on se fait une big big salade (avec de la féta de tasmanie super chère et bien dégueulasse :) )

On croise des gens là où on mange. Un australien qui nous parle français et qui nous parlent de français connus en Australie.
Deux autres femmes me voient laver la salade et regardent notre table : elles nous trouvent super organisés (elle a pas tord !)

Ensuite, on va sur une plage, on se baigne, on se douche (indivudellement !) et on repart direction le sud/est.
Sur cette plage, il y a un énorme plongeoir, et les jeunes se font bien plaisir :

Journée Outback – 5 janv.

Comme prévu : on a mal dormir. Il faisait une chaleur insoutenable.

On est dans un endroit où y a pas un chat (ni un kangourou) :

L’objectif de la journée est simple : avancer le plus possible vers Adelaïde.

Donc c’est ROUTE ROUTE ROUTE
C’est surtout Steph qui conduit parce que y a beaucoup de lignes droites et que je m’endors facilement quand c’est monotone.
Donc bravo à lui pour avoir fait autant de bornes !
Biensûr on roule avec la clim car avec cette chaleur, c’est intenable meme vitres ouvertes.

On croise un nouvel animal : des autruches !

A midi, on s’arrete dans un pub au milieu de nulle part.
Les gens sont super sympas et les repas très copieux pour le prix :)


(oh je vois mon feu lonely planet => clin d’oeil pour toi Steph ^^
)



Biensur, on fera honneur au plat (tous les deux !)

On reprend la route …

J’essaie de conduire un peu mais je m’endors au bout de 15 minutes alors Steph reprend les commandes.

Au bout de plusieurs dizaines de kilomètres, on s’aperçoit que la jauge d’essence descend affreusement vite !
La prochaine ville est à 100 km. On commence à se poser des questions …

Puis ca descend encore petit à petit et on arrive à la réserve.
Purée on est mal !!

Steph conduit à 90km/h pour économiser (c’est limité à 110).
Mais l’aiguille descend encore …

Toujours en réserve, prochaine ville dans 30km.

On décide de virer la clim, fermer les fenetres et rouler en roue libre dans les descentes (enfin moi j’etais pas pour les roues libres mais ca avait l’air de convaincre Steph de l’économie …)

Donc là autant vous dire tout de suite : c’est le SAUNA.
Note : je n’aime pas le SAUNA

J’ai les jambes qui dégoulinent de sueur. Le front tout mouillé, des auréoles à n’en plus finir.
Je n’ai même plus la force de lire (je lis pas mal quand Steph conduit et qu’on est en ligne droite).

On stresse de plus en plus ce qui n’arrange pas notre état de transpiration :)

On est à 10km de la prochaine poste à essence.
Là on se dit : bon c’est pas grave si elle nous lache, on peut faire ça à pied…

Puis petit à petit on se rapproche du point ultime.

Je vois au loin la station service et nous voilà soulagés… On fait le plein ultra plein.

Et je m’apercois que y a des douches dans cette station service !!!!!!!!!!!!!

Après le sauna, la tension et le stress de ne pas arriver, on peut se doucher !
Et les douches sont les plus classes qu’on a vu depuis notre début de séjour.

On savoure comme jamais ce luxe de notre époque. On est proche de Mildura.

Après cette belle douche, on s’arrete au mcdo (à Renmak si mes souvenirs sont bons).
Il n’y a pas d’électricité, mais y a le wifi.
J’envoie des posts :)

Puis on repart sur la route pour trouver où dormir. Il reste plus que 250km pour rejoindre Adelaïde.

Note : il y a 1200km entre Canberra et Adelaide.

Quel nouvel animal aujourd’hui ? – 29 déc.

On se réveille dans un endroit caché mais très proche de la route

(on peut voir au loin une voiture sur la route)

Ensuite on va à Tuncurry, des endroits pas très connus et donc pas très peuplés. Mais cependant très sympa.



Il y a une grosse dune (non, on ne l’a pas grimpé)

Quelques personnes se baignent … mais pas vraiment de plage surveillée ici (donc pas de douche pour nous)

On va un peu plus loin vers le sud à Forster, et on essaie de traquer les dauphins, car il parait qu’il y en a dans le coin …
Aussitot dit, aussitot fait, en voilà un premier :

(non ce n’est pas un requin)


D’ailleurs, je viens de m’apercevoir qu’il y a des pélicans, sur l’arrière de cette photo :

Ici, il y a une plage, et elle est séparée des dauphins par un grand filet :

Après ça, on prend une douche (car il y a sur cette plage des douches individuelles à mon grand bonheur !!!)

Puis, un barbecue s’impose :

Ensuite, on va direction Newcastle où on cherche un endroit pour dormir.
On fait un tour dans une zone industrielle où on se prend un petit poteau en faisant marche arrière.
Le van n’a pas l’air d’avoir trop de blessures : « juste » le phare arrière gauche (il avait déjà le phare arrière droit de pété, on a pas eu de bol !).

On part de là et on cherche plus dans les petites routes hors de la ville (on en a marre!!).

Finalement on s’arrete dans un endroit où il y a pas mal de dêchets et des moustiques …

C’est un peu glauque, on ferme tout à clé …

Note pour le blog : maintenant, il n’y a qu’un seul post par page, pour accéder au suivant, il faut cliquer en bas où sur la colonne de droite dans le calendrier ou directement sur le titre du post

Enfin des koalas … – 28 déc.

On se réveille dans la nature (même si on est proche de la route)

Steph est inquiet parce qu’on a un problème sous la voiture

Il me le rabache dix mille fois par jour.
Il FAUT réparer ABSOLUMENT !
Bah oui moi je suis d’accord, mais je sais pas faire ^^
Bref, en attendant de faire ça, on pti-déjeune.
Et ce matin : c’est PANCAKES !
Même si ils sont fait avec du matériel un peu pourri, ils sont délicieux :)


On croise toujours des mouchasses :

Ce matin, je décide d’appeler à nouveau mon chéri (je n’ai plus de 3G, dur dur de communiquer…). Il est minuit chez lui.
L’éloignement est très dur. Je sais pas si on va réussir à tenir pendant encore 10 mois…

Après avoir englouti 3 ou 4 pancakes chacun, on part en direction du Sud.
On s’arrete à Port Macquarie.
La ville est assez grande, ca sera les emplettes pour moi.
J’achète une nouvelle paires de tongues parce que les miennes commencent à ne plus avoir de semelles …

J’achète aussi des lunettes de soleil (que je mets par dessus mes lunettes de vue) maintenant j’ai la classe :

Fini de me bruler les yeux !! :)
Je rachète une recharge 3G, ouf je peux recommuniquer normalement avec le monde :)

Après ces petits achats, on va à l’office du tourisme où on demande (deseperement) si on peut voir des koalas !
Le gars de l’acceuil nous dit que c’est quasi impossible d’en voir dans la nature sans avoir l’oeil très averti.
Il nous dit qu’on pourrait rester 1h sous un arbre sans voir un koala et que lui (qui les sauve) le verrai relativement vite.
(là intérieurement je me marrais un peu parce que je vous rappelle, que hier on cherchait des Koalas depuis la voiture en roulant ….)
Bref, le gars de l’office du tourisme nous parle d’un hopital de Koala.
L’idée nous plait bien : ce n’est pas un zoo, c’est juste un centre qui prend soin des koalas blessés par la route (ou la nature) et qui les remet sur pied.
Dès l’arrivée, on est tout de suite dans le bain :


On avance et on voit des koalas dans des enclos et aussi certains dans les arbres (ceux qui sont presques prets à repartir en foret hostile)


A la sortie, il y a un tableau qui répertorie les dernières entrées des koalas.
Ils sont principalement recueillis suite à un accident de voiture ou à des maladies :

Après cette rencontre avec les Koalas, on part se faire un barbecue à coté de la plage :


Steph devient un pro des barbeuc’ australiens :)

Pour la digestion, on va faire une petite ballade le long d’un lac.
Et on croise encore de nouvelles bestioles !
Cette fois-ci, c’est des chauves souris !!

On voit aussi des « water dragons » comme ils sont appelés ici :

Lors de notre ballade, on verra les traces d’un ancien feu de foret :

Ensuite un petit tour à la plage pour Steph et on repart à l’aventure avec notre jucyvan.
On croisera des dromadaires (en captivité…)

et la cerise sur le gateau pour cette journée : on assiste à un merveilleux coucher de soleil.
Je vous laisse admirer …




au milieu du lac, des pélicans :



Et ce qu’on croyait être un requin,

est finalement une raie :

On repart avec les des images plein la tete …

Journée kangourou – 27 déc.

On se réveille sur l’aire de repos.


Un gros bus de touristes débarque. Pas le temps d’aller aux toilettes. On s’en va.

En partant, on voit un kangourou mort sur le bas côté de la route.
Ce n’est donc pas une légende … les kangourous se font vraiment écrasés.
Pauvre bête … la journée commence bien :/

On cherche un endroit sympa pour petit déjeuner. On trouve

Puis on fait le tour de Grafton en voiture (indiqué par l’office du tourisme).
Je saoule Steph avec la chanson qui va bien : « Grafton, y a le téléphon’ qui sonn’ … »
On voit de belles maisons dans notre petit tour.
Il y a aussi des maisons de personnalités mais on ne les connait pas :D

Ensuite on prend des petites routes de campagnes (elles ressemblent à celle du bush)

Sur le chemin, on cherche desesperement des Koalas dans les arbres :

Soudain, j’en vois un au loin.

Je dis vite à Steph de s’arreter pour aller voir.
On se rapproche :

Et déception, ce n’est pas du tout mais alors pas du tout un Koala …

On continue à charcher des koalas mais au final, on croise des chèvres et un serpent


Le serpent (trop furtif) a été impossible à prendre en photo…)

Sur cette route un peu désertique, on croise aussi des vaches …


et un taureau avec un gros attribut …

On arrive ensuite à Rod Riff.
Un endroit pas du tout touristique mais magnifique. Typiquement ce que j’aime :)



On passe dans un camping, les douches sont géniales ! Hop ni 1 ni 2, on va chercher nos affaires pour se laver.
Manque de bol : il faut un code pour rentrer. Tant pis, on restera sales :)

Steph se baigne, moi je râle et je bouquine ;)
On essaie un autre camping pour la douche. Même problème il faut un code. Grrr
On hésite à demander à deux gamins qui jouent… Mais finalement on repart à la recherche de plages avec douches.
On trouve enfin une douche extérieure (donc obligé de se laver en maillot). C’est pas grave, c’est déjà ça !
Pendant que je me douche, Steph repart à l’eau (pour moi il fait trop chaud niveau soleil).

Etre propre et sentir bon après 3 jours sans savon, c’est un vraiiiiii bonheur.

Avant de partir, on fait une petite balade dans les sentiers, où on rencontre plusieurs insectes.
Je m’amuse à les prendre en photo :



On voit aussi un mec faire des sauts de plus de 2 mètres avec son skooter des mers

C’est impressionnant.

On croise aussi la hutte de surveillance

Après ça, on va dans une réserve de kangourou que nous indique un surfeur.

Et là, c’est trop beau pour y croire. Des kangourou partout !!!
Et beaucoup moins sauvages que ceux qu’on a l’habitude de voir le long de la route …

Je vous laisse admirer les photos :
- d’abord une maman kangourou avec son petit dans la poche qui est en train de se gratter :)

- la meme en train de guetter quelque chose au loin :

- un autre petit kangourou d’une couleur sympa

- toujours la maman avec son petit (je fooooonds)

Un peu plus, loin d’autres kangourous se prélasse tranquillou

Ils me font penser à mon Néro quand il se repose :)

Un peu plus loin une famille qui me fixe (trop rigolo !)

La mère et son petit de profil :

En plein mouvement …

Avec la mer derrière, c’est magique !

Je vous présente le gros male de la tribu :

Lui on a pas interet à le faire chier !!

Une vue d’ensemble de toutes ces bestioles :

avec moi qui pose devant :D

On a remarqué que le kangourou utilise sa queue comme un membre à part entière : il l’utilise pour avancer et s’appuie dessus.
C’est très curieux :











On croise également des gens qui courent (quel bonheur de faire son footing au milieu des kangourous !!!)

On continue à s’emerveiller

Puis on s’en va … quand même …
Après ce paradis, on va faire les courses, on mange les restes (pâtes, agneau, jambon, pastèque et tamtam)

On cherche un endroit où dormir après ça.
On a hésité à s’arreter ici :

mais finalement, on a continué notre chemin …

On file vers le sud où on va dormir dans un endroit tout caché

Malheureusement, on recroisera un kangourou mort sur le bord de la route …
+
sacré journée kangourou …

Lamington park et Coolangatta – 24 déc.

L’endroit que l’on a trouvé pour dormir valait bien le temps qu’on a mis à le trouver


Et en se réveillant, on peut même voir des Wallabys !









Ouais je sais je bombarde de photos, mais je vous assure que ce que vous voyez c’est vraiment un TRI de ce que je prends :)

Après ce réveil bien sympa, nous voila partis pour le Parc Lamington
Sur le trajet, on tombe sur un point de vue (plutot moyen) avec barbecue (mais on vient de manger donc on s’en fera pas un tout de suite :)


On arrive au parc

et là on a fait un truc pas très cool : on s’est incrusté dans un camping pour avoir une douche.
Moi j’en pouvais plus, alors j’ai même pas réfléchis, j’ai foncé.
Au final, on était bieeeeen :)

On reprend la route et on croise des alpagas (mais ils ne sont pas en liberté…)

Ils ont des têtes bien marrantes !



Un peu plus loin, c’est autour des oiseaux :)


Ceux là aussi sont apprivoisés (on peut voir un bracelet à la patte)

Ensuite on est partis faire une petite randonnée.
Première fois en 10 jours qu’on remet des chaussettes … on s’était très bien habitués au tongues ;)


On croise une chenille que je me fais un plaisir de prendre en photo

On arrive à une cascade (un peu la meme que celle de l’autre parc … m’enfin …)





Puis on est envahis par des touristes : des ados asiatiques. Dommage on était seuls au monde avant ça …

On repart et comme nous a dit la guide des asiats, on ne voit pas du tout la meme chose au retour.

Après cette petite randonnée, on croise des Kangourous.
Il faut savoir que ces animaux ne sortent qu’à la tombée de la nuit ou au lever du jour.
Sauf là, car on est dans un parc, il fait plutot frais et sombre …
En général, c’est assez difficile de bien prendre les kangourous en photo donc (oui je cherche des excuses !)



Après ça, repos bien mérité autour d’une bonne assiette dans un fish&chips à Coolangatta


Puis encore le remue ménage avec la glacière …


Et enfin, coucher de soleil sur la plage, un régal


Après ces beaux paysages on part à la recherche de notre endroit pour dormir.
Quand on se réveillera ca sera Noel :)