En tête à tête avec mon boss !

La discussion avec mon boss au sujet de mes vacances en juin a fini par arriver sur le tapis….
Mais c’était pas chose facile parce que stupidement, je pensais me faire virer en annonçant ça… donc j’attendais telle une autruche !

Petit flashback :
Mardi, mon boss vient me voir à part et me demande si je compte rester dans la boulangerie jusqu’à la fin de mon visa (il expire le 3 décembre) ou si je compte partir avant pour voyager.

Note : je reprends le boulot à Paris le 4 novembre !

J’étais plus que surprise par la question, et ne voulant ni le décevoir ni me faire virer, je lui ai répondu : « oui oui pas de soucis, je serai là jusqu’à mon dernier jour du visa »

Il rajoute : « ah c’est super. Parce que le mois de novembre est un mois très très difficile, c’est le mois des examens des étudiants et des élèves aussi! »

Note : son staff est composé à 80% d’étudiants

Et moi je m’enfonce encore plus en lui répondant : « cool, j’aurais plein d’heures comme ça!! »

Note : je demande toujours un max d’heures à faire

Après cette discussion, je me sentais super mal.
A la fois de lui avoir menti et aussi de pas pouvoir être là en renfort pour novembre.
J’ai même pensé à négocier un mois de délai supplémentaire avec mon travail parisien pour rester et les aider.

Mais finalement, le lendemain j’ai eu le courage de lui dire que je compte rentrer en France fin octobre.

Il était évidemment déçu mais quand même content que je lui dise maintenant : il pourra mieux s’organiser. D’ailleurs au passage, il reçoit une pelleté de CV et il n’embauche personne… (pourtant il a besoin de monde). Je suis donc encore plus fière de travailler pour lui vu qu’il fait une sacrée sélection.
C’est pour ça que je ne voulais pas le décevoir : il a quand même misé sur moi en me prenant!

Bref, j’en profite aussi pour lui dire que je ne serai pas là pendant le mois de juin : mon copain français vient me rendre visite, je prends 4 semaines de vacances.

Là aussi, il est loin d’être ravi, mais est quand même content que je le prévienne deux mois à l’avance. Ouf !

Je suis soulagée!!!

Mais il reste encore un dernier problème… et celui là je pense pas que j’arrive à le lui dire de si tôt…

Mon visa m’empêche de travailler plus de 6 mois pour le même employeur (ouais c’est nul, je suis d’accord). Du coup, si je reste dans la boulangerie jusqu’à fin octobre en ne faisant pas juin, ca fera 7 mois et demi…

Pour l’instant, je fais l’autruche … et je sais pas comment je vais gérer ça!!

Ca m’énerve parce que dans mes relations personnelles, je ne suis pas du tout comme ça, je dis les choses même si elles sont pas agréables à entendre tant que c’est pour faire avancer…
Au travail, j’ai beaucoup plus de mal. Je ne sais pas pourquoi …

Have a job !! Finally !!!

Ouais je sais le titre est accrocheur :)
Mais je calme tout de suite vos ardeurs en vous disant que les dernières semaines n’ont pas été terribles pour mon moral.
D’ailleurs, c’est en grande partie pour ça que vous n’avez pas eu de nouvelles ici.

Un petit sum-up de ce qui s’est passé :

  •  J’ai eu un gros espoir pour bosser en tant qu’ingé C++ sur Sydney maiiiiis c’etait du bullshit visiblement…
  • Un de mes proches en France m’a envoyé une lettre qui est malheureusement arrivée à l’adresse de la famille dans laquelle j’étais fin janvier (vous vous souvenez ? Pam, la mère maniaque, pingre et pas très sympa … ). Je lui avais demandé de faire suivre mon courrier et elle m’avait dit « biensur aucun soucis ». Je l’ai appelé il y a deux semaines pour savoir si elle avait reçue la lettre. Evidemment, j’y suis allée avec des pincettes pour lui demander. Maaais, malheureusement la première phrase qu’elle m’a dite c’est :
    « ooooh is it the same Ann that gived us a feedback on the website? ».
    J’ai dit oui.
    Et la phrase suivante a été :
    « OK then, thanks Ann, GoodBye …tututututu »
    Vraiment pas fair play la nana. Encore une chose qui me rassure en me disant que j’ai bien fait de partir!!
  • Je suis restée pas mal chez moi à ne pas faire grand chose et à voir très peu de monde donc on peut dire que j’ai bien déprimé!!

Mais depuis la semaine dernière, les choses ont changé donc me revoilà en première ligne pour poster !!

Et j’ai plein de bonnes nouvelles !

Donc déjà le plus gros : J AI UN TRAVAIL !!!!!!!!!!!!!!!!
Non seulement j’ai un travail, mais en plus j’ai un travail qui me plaît, assez bien payé, pas loin de chez moi et où je vais parler anglais toute la journée!!
En plus de ça, les patrons sont vraiment très sympas et visiblement super réglo.
Je ne pense pas que je pouvais tomber mieux.
Alors vous allez me demander « mais c’est quoi ce joooob ???? »
Et ben, après avoir été (en France) vendeuse au rayon charcuterie/fromagerie de Géant Casino puis vendeuse chez McDo, me voici maintenant, vendeuse dans une boulangerie : Bakers Delight.

C’est une filiale super connue et réputée en Australie.
Ils vendent plein de sorte de pain et il y a toujours quelque chose à faire ou un client à servir.
Je vous avoue que le premier jour (aujourd’hui) a été difficile. Mais les patrons (un mari et sa femme) sont vraiment sympas avec moi et ne s’énervent pas pour mes erreurs de débutante, bien au contraire, ils m’encouragent en me disant que c’est normal (autant dire que ça m’impressionne après ma mauvaise expérience dans la famille…)
En plus de ça, les clients sont toujours compréhensifs parce que je porte un badge « learner ».
Pour couronner le tout, le magasin est vraiment pas loin de chez moi : 3 minutes en tram donc 10 minutes porte à porte.
Voici, une petit photo de ma tenue de travail :

(non ce n’est pas moi)

Deuxième bonne nouvelle : j’ai rencontré une famille A-DO-RA-BLE grâce à mon cousin (qui a vécu ici pendant plusieurs années).
Alors oui je sais ce que vous allez me dire.
En effet, je pouvais avoir des points de chute ici en arrivant… Mais mon défi personnel était de me débrouiller toute seule sans aide. Ce que j’ai réussi à faire pour les premiers mois :)
Mais le moral chutant le mois dernier, j’ai appelé au secours.
Bref, tout ça pour dire que grâce à mon cousin (que je remercierai jamais assez pour ça!), j’ai rencontré un couple d’amis à lui. Ils ont deux enfants. La maman est québécoise et le père est bulgare. Ils sont vraiment vraiment gentils avec moi, ils m’ont tout de suite mise à l’aise.
D’ailleurs lundi soir, j’ai gardé les deux bouts de chou, un vrai plaisir, ces enfants sont des crèmes!
Et ils ont des yeux à tomber !!
Voici les deux paires :

Beaucoup de gens m’ont remonté le moral à distance et je vous remercie vraiment (particulièrement mon chéri, mes parents, mon frère (Steph), Aurélie, Jo, Sylvain, Church … et je dois en oublier, je suis désolée..).
Cela dit, la personne qui m’a motivée le plus, elle est sur Melbourne, c’est Sophie ! (la mère de la famille ci-dessus). Elle m’a vraiment re-boostée. Elle m’a donné un but : elle m’a dit : « Tu imprimes 25 CV et mardi tu vas TOUS les distribuer. Je t’appellerai pour voir comment ça s’est passé ». Et bien, c’est con, mais ça a marché :D
Hier (lendemain d’un jour férié), je suis allée poser mes 25 CV (j’en avais que 24 sur moi cela dit ^^).
Et ça a marché ! J’ai eu un petit entretien vite fait avec le patron de la boulangerie (comme partout où je laisse le CV) puis 5 minutes plus tard, après avoir vu mon CV, il m’a rappelé pour que je commence aujourd’hui. Good !!!!!

Voilà, voilà, après ce gros coup dur de fin février/début mars, je peux vous assurer que non je rentrerai pas en France prématurément!!

Le post devient trop long… La suite bientôt

Working Holiday Visa : pas si simple !

Je suis toujours en train d’écumer les annonces.
Ce matin, j’en trouve une où je pourrais éventuellement postuler.

Voilà le petit paragraphe de fin qui fait plaisir :

Enfin, j’ai pas à me plaindre, là au moins ils sont honnêtes. Ils le disent d’entrée.

La plupart des autres annonces auxquelles je prends le temps de postuler (et qui correspondent VRAIMENT à mon profil), je n’ai pas de réponse…

C’est vraiment frustrant.

Je crois que je vais demander de l’aide…