Crazy australian family

Voilà depuis 5 jours, je vis dans une famille australienne un peu spéciale :)

Ils sont trois : le père, la mère et la fille (11ans).
Clairement, la mère est le (la?!) chef de famille. Le père reçoit des ordres en longueur de journée, mais c’est pas pour autant qu’il se tue a la tâche ;)

De mon côté, je travaille aussi sous les ordres de la mère.
Pour l’instant j’avoue que je suis pas hyper fan de la méthode qu’elle emploie avec moi.
Elle donne des tâches a faire (une par une, après avoir vérifier le travail..) et si par malheur on le fait pas comme elle, elle le ferait, ça va pas, on recommence.
J’ai fait pas mal de jobs d’été manuels ou tout simplement aider mes parents à la maison/jardin et c’est la première fois que j’ai l’impression d’être nulle…
Le moral n’est donc pas très au rdv pour l’instant.
En plus de ça, les repas sont très sommaires. Et si je réclame pas, on ne me propose pas ! (et vu que je suis pas du tout du genre a demander, je vous dis pas les kilos que je perds ici …)
Niveau hébergement, je dors dans une caravane a côté de la maison. Cela ne me dérange pas du tout. Mais la maison est fermée la nuit et je dois attendre que quelqu’un soit levé pour qu’on m’ouvre (quand ils oublient pas).
En plus de ça, je n’ai pas le droit a internet (alors qu’ils ont un débit de MALADE : je le sais parce que la fille m’a demandé de l’aider pour télécharger des films). Et la mère refuse que le téléphone soit en fonction dans certains endroits de la maison (a cause des ondes….).
Ambiance spéciale ;)
Ça c’est tous les cotes négatifs (et je me rends compte en écrivant que y en a beaucoup !!)

Y a quand même des cotes positifs (sinon j’hésiterais pas autant a partir/rester) : je fais les sorties avec la famille, ils sont plutôt sympa et n’hésite pas a parler avec moi. La mère (et la fille parfois!) corrigent mes fautes de langage. Je pense que j’ai fait pas mal de progrès (surtout a l’écoute) en anglais.
Les légumes du jardin sont très présents dans nos assiettes (même si j’en mangerais bien 4 fois plus!)
Autre point sympa : aujourd’hui, je suis allée a un parc aquatique avec la fille. C’était sympa!
Mais bon je sens que je vais avoir le revers de la médaille : pas beaucoup a manger ce soir et beaucoup de boulot demain.

En écrivant ce post, j’ai l’impression qu’il faut que je parte …
Mais j’aurais trop l’impression de vivre un échec …

Je me donne encore 3 jours pour voir comment ça se passe.
Si c’est toujours pareil, je pense que je partirai :/

Australian day en famille !

Aujourd’hui, c’est la fête nationale ici.
Le 26 janvier c’est le jour de l’Australie ou encore Australian day.

A la base, c’est la commémoration de la création de la premiere colonie britannique en 1788 sur le continent australien (merci wiki ;) )

En gros, c’est la fête !
Les gens sortent, se déguisent et défilent dans les rues.
Beaucoup de goodies d’Australie sont vendus pour ce jour là.

De mon coté, c’est aussi le jour d’une nouvelle aventure.
Aujourd’hui, je pars m’installer chez une famille australienne !!

Je vais être dans un endroit assez isolé (je n’aurai plus le wifi, je vous préviens, les posts se feront rares en photos).
Je serai totalement intégrée dans les activités de la famille donc je vais bien améliorer mon anglais.
Je serai donc logée et nourrie chez eux. Entre contre partie, je vais devoir faire quelques heures de travail tous les jours.
Je vous raconterai exactement quoi :)

Voilà voilà… j’appréhende un peu de quitter Melbourne et la vie « tranquille » à l’auberge mais bon, il faut bouger !

D’ailleurs, je ne serai pas si loin de Melbourne que ça :

mais en transport en commun, ça fait quand même 2h …

A bientot !

Koala !! – 11 janv. (2/2)

Après ces superbes vues sur la Great Ocean Road, on part dans un endroit proche de Appolo Bay pour essayer de trouver des Koalas à l’état sauvage.
A l’office du tourisme, la nana nous a dit « je n’y suis jamais allée sans en avoir un »
Cool !!!! Allons-y :)

Donc on fait pas mal de voiture (Steph qui essaie toujours d’économiser le jucyvan :D ), et on arrive à un endroit où il y a pas mal de Koalas dans les arbres. On est pas les seuls à être arretés sur le bord de la route. Y a même des débiles qui arrêtent la voiture en plein milieu de la route et descendent pour voir les Koalas alors qu’on peut facilement garer la voiture sur le côté. Non mais j’vous jure!!
Genre comme si les Koalas allaient se barrer ? Il faut savoir que ces bestioles dorment environ 20h sur 24. Donc quand on en voit un, il y a vraiment très peu de chance qu’il parte, et on content si il est réveillé.

Bref, en avant pour les photoooooooos :)

Pour vous donner une idée de comment on peut les repérer, je vous ai préparé un petit jeu.
Dans cette photo, il y a 3 Koalas (peut-être plus mais je ne les ai pas vu…)

Je vous laisse deviner où ils sont :)
Si vous voulez bien chercher, cliquez ici pour avoir la photo en plus grand
Et si vous en avez marre de chercher, cliquez ici pour avoir la solution

En regardant de plus pret on peut plus facilement les repérer

Et après, c’est le paradis pour les amis des animaux que nous sommes :

Vous pouvez scroller, y a de quoi faire ;)








Il faut savoir que les Koalas sont des animaux qui crient. Si si !
Ils crient même très fort : on peut les entendre à 1km.
Les mâles font ça pour attirer les femelles et éloigner les autres mâles et les femelles répondent …
Leur cri ressemble étrangement à celui du lion. Si bien qu’on a mis un petit moment à comprendre que c’était vraiment les Koalas qui criaient …
Je me suis amusée à faire un enregistrement (encore merci à Clo ^^) (au passage, merci Clo pour l’astuce de conversion de vidéo, ca marche avec le logiciel !)

Grâce à ce puissant bruit, Steph a eu le flair de chercher dans la forêt au bon endroit pour en trouver éventuellement d’autres…
Il s’est dirigé vers là :


(ouais, pas très acceuillant, fallait avoir envie :D )
Et voilà ce qu’il aperçoit au loin :

Je le rejoins, et c’est partiiiiiiiii pour un moment de pur bonheur :)
Le Koala est à 1 mètre de nous.

Il a pas du tout l’air d’avoir peur, alors on se rapproche :

On se prend en photo avec parce que bon c’est quand même la classe !


On le regarde manger, c’est vraiment trop bien !

Steph lui donne même à bouffer, il est content :

Après ça, on tente même de le caresser :

Une vraie peluche, il s’en fout complétement de nous !!!

Alors, à force de le regarder ce Koala, on s’aperçoit qu’il a un « trou » dans la poitrine :



Après voir fait des recherches (merci wiki ;) ), je peux vous dire que ce gentil petit Koala est une femelle car c’est la poche dans laquelle le petit va têter.
En lisant l’article de wiki, j’ai aussi appris que la femelle Koala avait deux utérus, comme la plupart des marsupiens (je me coucherai moins bête ce soir !).

Je me suis aussi amusée à prendre les dents de cette (?!) Koala en photo.
C’est marrant, les Koalas ont deux petites dents en haut et deux petites dents en bas :

Ils ont aussi des griffes de ouf : normal c’est avec ça qu’ils s’aggrippent aux arbres et qu’ils se déplacent :

On est trop heureux !!!!!
Et pour fêter cette formidable rencontre, on se fait une soirée pizza !!

Elles sont pas mauvaises :)

Great Ocean Road – 11 janv. (1/2)

La bonne ambiance est revenue depuis hier soir.

Le réveil ce matin est très sympa.
En regardant par la fenetre du van, on voit des vaches :)
Elles arretent pas de me regarder. Qu’est ce qu’elles sont curieuses !

Je m’approche mais elles ont pas l’air enchantées

La vue est sympa

Et on est pas trop mal placés :

On déjeune sommairement puis on part.
Sur le chemin, on voit des moutons avec plein de laine. Ce n’est pas le plus gros que j’ai pris mais y en avait des beaucoup plus énormes (en fourrure) dixit Steph

Mission de la journée : commencer la Great Ocean Road.
C’est une route qui longe une partie de la côte Sud de l’Australie entre Adelaïde et Melbourne.
Un petit plan pour situer :

Ca parait ridiculement petit sur la carte d’Australie mais la route fait quand même 240km !
Ce qui équivaut à un Nimes-Lyon ou un Tours-Paris :

Bref, nous voilà partis vers la Great Ocean Road qui va nous en mettre plein la vue :

—- Le premier point de vue qu’on va voir s’appelle Bay of Islands




—- Puis on continue pour aller voir la Bay of Martyrs


Note : la seconde image est un gros plan de la premiere. Et oui c’est moi à gauche, comme ça vous pouvez situer la grandeur des rochers. Petite anecdote : mon pantacourt a été tout mouillé pour cette photo !
Vue de l’autre coté :

—- Le troisième joli point d’arret c’est The Grotto.
Très sympa également.



Petite anecdote : sur ce site, on rencontre une famille (parents et enfants) qui ont dépassé la limite des rochers. Du coup, on a du attendre longtemps pour prendre la dernière photo sans avoir ces abr***** dessus.
Et bon là j’avoue, y avait une française qui ralait, et c’était moi …

—- Après ce petit énervement, on continue vers le London Bridge

Ce rocher porte le nom de London Bridge car avant janvier 1990, il avait cette tête :

D’ailleurs pour la petite anecdote, il y avait des gens dessus quand le rocher s’est effondré en 90.
Heureusement, personne n’a été blessé mais des gens ont été coincé sur la partie qu’il reste.
Ils ont été sauvé par hélicoptère !
La vue de l’autre côté :

—- Le prochain point de vue s’appelle The Arch, donc pour celui-là, pas besoin d’explication pour comprendre le nom :


La vue de l’autre côté :

On s’en mets plein les mirettes…

—-
On arrive à la ville de Port Campbel où on décide de manger et de faire un petit plouf (en fait, c’est Steph qui se baigne, moi j’ai pas envie).
On se fait une super salade :

Et je ne sais pas comment j’ai fait pour pas avoir de mouche sur la photo, elles sont omni-présentes.
D’ailleurs durant nos visites sur les rochers, des gens portent des moustiquaires. Si si !
J’ai pas pu en prendre en photo mais voici à quoi cela ressemble :
.
On a l’air un peu ridicule mais au moins, on n’est sûr de pas être embeté.

D’ailleurs au début, avec Steph, on pensait qu’on avait toujours des mouches autour de nous parce qu’on sentait pas très bon. Mais en fait, on s’est rendu compte que c’était pareil pour tout le monde ah ah :D

Petite vue sur la plage de Port Campbel :

—- Après un petit plouf pour steph et un gros chapitre de mon bouquin pour moi, on repart sur la superbe route océanique et on arrive sur le site Loch Ard Gorge
Note : Loch Ard est le nom d’un bateau qui s’est échoué à cet endroit en juin 1978.





Il y a même des stalactites :

Sur ce site, il y a un rocher nommé The Razorback, un rocher très long et pas très épais.
En premier plan ici :

En bas à droite ici :

Et enfin là où on le voit le mieux, à droite de cette photo :

On voit aussi le rocher exact où il le naufrage a eu lieu, ce rocher a donc été appelé The Wreck :

—- Nous sommes loin d’avoir fini la Great Ocean Road. Par contre, il ne reste qu’un seul principal point de vue, les douze apôtres : Twelve Apostles

Avant d’arriver, on nous prévient qu’on peut avoir de la compagnie :

Et voici :

Note : le soleil étant de face de ce côté (ouest), j’ai fait ce que j’ai pu avec la photo (retouchée..)

De l’autre coté (vers l’est), c’est mieux :


Petite histoire sur les Twelve Apostles (merci Wiki :) ) :
A l’origine, ce site s’appelait Sow and Piglets (Truie et porcelet ^^). Mais il a été changé (on se demande pourquoi :D) en 1990 pour prendre le nom de « The Twelve Apostles ».
Alors qu’en fait, il n’y avait que neufs rochers (d’après wiki c’est des aiguilles de calcaire).
En 2005, un des pilliers s’est effondré, donc maintenant ils sont plus que 8 :)

Petite anecdote sur les points de vue :
A chaque fois qu’on quittait un point de vue, on avait le rappel de bien rouler à gauche …

La journée n’est pas finie, une très belle surprise nous attend après ça, mais le post est déjà assez long, donc la suite sera dans un nouveau ;)

Portland & Warnambool – 10 janv.

On se réveille à coté d’une école (et d’une grosse route).

On est toujours fachés mais bon il faut avancer dans le séjour alors on essaie de passer par dessus.

On décide d’aller laver notre jucyvan dans une station de lavage


Avant :

Je n’ai pas pu nous prendre à l’oeuvre en train de laver parce qu’on paie le lavage en fonction du temps qu’on y passe …
Et en bonnes raclures que nous sommes ben on a pas voulu perdre une seconde ;)

Voici le résultat après :

On est assez fier du boulot.
Faut dire qu’on a pas mal gratté !
Ouais parce que : scotch + 40°C, ca fait pas bon ménage : ca laisse plein de traces ;)

Après ce lavage, on se fait un barbecue dans un parc qu’on choisit au hasard.
Finalement, dans ce parc il y a (pas en liberté …)

des kangourous …

… des autruches (ou émeu je ne sais toujours pas … ?)

… et des kangourous blancs

(j’ai pas mieux comme photo … c’etait compliqué à prendre)

Pendant le barbecue c’est horrible parce qu’on est infecté de mouche. On peut à peine ouvrir la bouche sans en gober une.
En plus de ça, je suis lamentablement tombée en voulant sortir de la table.
Résultat : assiette pas cassée mais mon tibia qui fait très mal (j’ai eu un bleu qui est passé par toutes les couleurs de l’arc en ciel et aujourd’hui, il est vert ^^)

Après avoir repris des forces, on décide d’appeler Jucy (notre loueur de voiture). Enfin c’est surtout Steph qui y tient. Il faut déclarer le phare arrière cassé et le problème du moteur.
Steph décrit bien les 2 soucis et est soulagé de leur avoir dit. Tant mieux !
Le gars au téléphone ne prend pas vraiment au sérieux le problème du moteur mais bon …

Ensuite, on va faire un tour sur la jetée (qui, entre nous, n’est pas top)


puis on repart en direction de l’Est.

On arrive à Warnambool où on va aussi faire un tour sur la jetée, mais celle là est plus sympa :




Y a des jeunes qui plongent dans l’eau du port

On fait un peu le tour de la ville et on va faire nos touristes à certains point de vue :


On croise beaucoup de petits lapins :
On a réussi à en prendre un (photo floue mais elle est de Steph)

Le soir on se fait un repas sympa dans la meme ville
Ca sera soupe pour moi (elle est pas appétissante, masi ca passe) :

Hamburger tout simple pour Steph :

Et pour dessert, je me fais plaisir avec ce cheesecake :

Le meilleur que j’ai jamais mangé !!

Les Grampians – 9 janv.

On est retourné proche de la nature pour dormir


Aujourd’hui, on va visiter les Grampians : une chaîne de montagne dans le Victoria.
Des amis français m’ont parlé de cet endroit « à ne pas louper ».
Les Grampians se trouvent ici (point A) :

Note : tiens cette carte me fait penser qu’il faut que je poste une carte avec le trajet qu’on a fait jusque là.

Donc, on prend la route pour aller aux Grampians. Il faut grimper et les routes sont comme celles qu’on connait des montagnes : ça tourne et ça monte.

On arrive à Hall Gaps (la seule ville du coin) et on va demander ce qu’il y a à faire à l’office du tourisme (on fait toujours ça ^^)
On nous conseille plusieurs choses à faire.

On choisit de commencer par une randonnée pour aller voir un canyon prénommé (sans traduction) : « Grand Canyon »
On attaque la rando, on marche, on marche …
et le canyon est tellement grand qu’on est passé devant et on l’a pas vu !!!!! Ouiiii je vous jure! On a du revenir sur nos pas pour prendre les photos…

D’ailleurs, je vous montre la meilleure photo que j’ai prise de ce « Grand Canyon » pour vous faire comprendre

(j’ai cherché sur le net des photos, j’ai pas trouvé beaucoup mieux …)

Alors je sais pas votre avis mais moi perso, je trouve ça un peu prétentieux comme nom. Et j’ai l’impression qu’on nous a pris pour des dindons !
Mais bon c’est pas grave on continue, les surprises font parties du voyage :)
D’autant plus, qu’il y a une vue INCROYABLE en haut de la randonnée.
Allons-y ! On repart …

Cette rando est quand même super sympa car est totalement dans la roche et sans les flèches qui nous indiquent la direction, on ne saurait pas par où passer car y a pas vraiment de chemin.

Après des dizaines de minutes d’effort, on arrive au bout.

C’est vrai que c’est haut mais c’est pas non plus une vue des plus INCROYABLES.
Je vous laisse juger par vous même :



Pourquoi je suis si critique ?
Il faut savoir que quand on était petits, on partait chaque été une semaine en vacances avec toute la famille.
Chaque été on allait explorer une partie des Alpes ou des Pyrénées (sauf une année où on est allée sur la Cote d’Azur).
Bref tout ça pour dire que les Alpes et les Pyrénées, on les connait bien : des randonnées avec des paysages plus éblouissants les uns que les autres on en a fait plus d’une !
Alors quand on est arrivé dans les Grampians, on a été un peu (moi beaucoup!) déçus des lieux par rapport à ce qu’on nous en avait dit…
Cela dit, en Australie, des chaînes de montagne, y en a pas 36. Donc pour eux ceux sont des paysages qui changent du quotidien et qui sont très jolis.
Nous personnellement, on préfère tout le reste de l’Australie tout ce qui ne ressemble pas à la France ;)

BREF !

Arrivés en haut, on pique-nique et on s’amuse à prendre des photos de nous dans le ciel :


(oui j’ai du ventre)

Bonne ambiance quoi ;)

Je prends Steph en photo au sommet

Et on repart

On décide d’aller faire une autre randonnée (on sait à quoi s’attendre maintenant ;) ).
On reprend donc notre jucyvan qui a de plus en plus de mal à prendre les routes de montagnes.

La voiture n’a aucune pêche en montée et le moteur chauffe beaucoup (ça sent).

Si bien que Steph s’inquiète :
- Il FAUT absolument s’arrêter.
- Il FAUT absolument réfléchir à une solution.
- Il FAUT absolument s’affoler pour ce problème.

De là, notre première grosse dispute du voyage éclate…
Note : avec du recul, je me dis que c’est quand même pas mal que ça arrive seulement au bout de 25 jours. Sachant qu’on est 24h/24 ensemble et qu’on est frère et sœur !!

Bref, pourquoi on se dispute ?
Pour deux raisons.

La première, parce que nous n’avons pas du tout la même vision des choses au sujet de la voiture.

De mon coté, je ne vois pas ça grave du tout.
Je préfère passer des vacances sympas avec une voiture en panne et des anecdotes gravées à vie dans ma tête plutôt que de stresser et se restreindre pour être sûr qu’on aura aucun problème et du coup moins en profiter…
Pour moi : si la voiture nous lâche, ben elle nous lâche !! On avisera au moment. Au pire, on peut dormir dedans …
Donc voilà, de mon côté je ne stresse PAS DU TOUT pour la voiture et ça a le don d’énerver Steph.

Il veut absolument trouver une solution.

Bref, résultat des courses : on redescend dans la vallée.

La deuxième raison de la dispute c’est INTERNET ! (tous ceux qui me connaissent verront ce que je veux dire je pense ^^).
Pour moi mon forfait internet, je l’utilise en priorité pour communiquer avec mon chéri et checker mes mails.
Le reste ça vient en second (je dis pas que c’est la bonne solution, c’est juste la mienne).
Donc il est hors de question que je prête mon forfait (qui est presque fini) pour que Steph (Mister STRESS) sache exactement où on est à chaque minute sur googlemap !

Bref, autant vous dire que l’ambiance est glaciale.
Ce soir, on va au lit très tôt et on s’endort vraiment fachés.

La suite des vacances s’annoncent bien …

Robe – 8 janv.

On a dormi proche d’une route. On devient de moins en moins difficile !!

Il y avait pas trop de circulation, donc finalement, c’était bien.

On décolle pour aller petit-déjeuner et se faire des pancakes :)
Miam miam

——————————————— …. NOTE …. ———————————————-
Je déclare officiellement que ce jour, le 8 janvier, vers 13h, l’unique guide que j’avais apporté en Australie (le Lonely Planet, un vrai pavé) a été oublié à l’endroit où nous avons mangé les pancakes. Dans un parc de Robe.
Snif.
Du coup, maintenant, il nous reste que le « Petit Futé » de Steph … même si il est super malin ce bouquin, le Lonely Planet est beaucoup plus complet…
Tant pis, ca fera ça de moins dans ma valise (mais bon j’ai acheté des bouquins donc au final, ca revient au même!)
Voilà ceci était passionnant :)
———————————————————————————————————–

Ensuite, on est allé en direction de Robe, ville sympa mais pas non plus exeptionnelle :

Il y a des plongeoirs au milieu de l’eau

Je me suis amusé à prendre un oiseau à terre et en vol (mais il se voit moins bien sur la deuxième photo) :

On fait une mini ballade

Steph veut passer absolument par des chemins qui ne sont pas vraiment des chemins…

Mais les paysages sont sympas alors bon

De loin, on aperçoit le phare de Robe.
Il faut savoir que les habitants sont fiers de ce phare, ils l’appellent l’ « obelisk ».
De loin, le phare est pas si moche,

Mais alors de près, je vous laisse juger (surtout avec les grillages :p ) :

Après cette deception de l’obelisk, on reprend la voiture en direction du sud/est.

On croise une nouvelle boîte aux lettres sympa :

(cette photo a été prise par Steph!!! Je la trouve très bien (pour une fois :p ) donc je précise que c’est son oeuvre ^^ )

On continue notre route pour assister à un spectacle naturel :


J’essaie toujours de comprendre comment ce phénomène peut se produire…
Peut etre que y a deux nuages côte à côte et que le soleil passe entre les deux, ce qui donne tout ces petits rayons …
Bref je sais pas trop mais c’est magnifique. Et ca rend mieux en vrai :)

Victor Harbor – 7 janv.

Réveil tranquille au milieu de nulle part mais à coté d’un lac.

On a la visite glaciale d’un mec en 4×4.
Qui nous regarde, nous dévisage, passe deux fois mais ne nous dit rien …

On pensait se faire virer (toute façon on va bientot partir), mais en fait non.

On part en direction de Victor Harbor, on croise un lookout très design :

Assez sympa ce point de vue :

J’en profite pour prendre en photo une maison :

Il faut savoir, qu’ici ils ont tous plusieurs voitures.
L’assurance ne se paie qu’une fois (sur le conducteur et non sur la voiture), du coup c’est pas moins rentable d’en avoir plusieurs. Alors ils en profitent :)
L’inconvénient c’est que certaines personnes roulent sans être eux memes assurés… et apparement ce n’est pas interdit en Australie.

Toutes les boites aux lettres sont personnalisées ici

On arrive à Victor Harbor, jolie vue :

Il y a une ile nommée Granite Island pas trop loin.

Le seul moyen d’y aller c’est en marchant ou via un tramway tiré par des chevaux :

C’est sympa le tram, mais c’est super lent (et cher!) , on décide d’y aller à pied.
Mais on peut pas courir sur le pont, il est limité à 10km/h !

La vue de l’ile est très sympa :




Il fait très chaud


En repartant, on a le plaisir de voir des dauphins qui se déplacent en groupe. Un vrai plaisir :


Il y a des pecheurs aussi

Et l’eau est d’un turquoise épatant !

On croise un otarie gravée sur le sol

Après ça on se fait une big big salade (avec de la féta de tasmanie super chère et bien dégueulasse :) )

On croise des gens là où on mange. Un australien qui nous parle français et qui nous parlent de français connus en Australie.
Deux autres femmes me voient laver la salade et regardent notre table : elles nous trouvent super organisés (elle a pas tord !)

Ensuite, on va sur une plage, on se baigne, on se douche (indivudellement !) et on repart direction le sud/est.
Sur cette plage, il y a un énorme plongeoir, et les jeunes se font bien plaisir :

Adelaïde vite fait – 6 janv.

Reveil avec vue sur la nature comme on a l’habitude :

Steph s’est installé confortablemennt le temps que j’emerge.

On est quand même à coté d’une route :

On repart pour finir les quelques dizaines de kilomètres qui nous séparent de Adelaïde.
Les paysages sont sympas

C’est la route des vins…

Il faut savoir, que les Australiens ont importé des cépages français.
On peut donc trouver un Sauvignon fabriqué en Australie :)

Ils ont aussi des bottes rondes et rectangulaires :

On arrive dans la ville d’Adelaïde. Finalement, on se promène dans une rue commerçante où on trouve une poubelle amusante :

Puis, Steph visite un peu plus en détail la ville pendant que moi je m’occupe du blog.

Je rencontre deux gens bien spéciaux qui voulaient utiliser la seule prise électrique de disponible (et dont je me servais ^^).
Le premier était vraiment bizarre. Il a insisté plein de fois pour charger son portable.
Je l’ai laissé faire pendant 20 minutes pour qu’il puisse au moins appeler et après il voulait pas trop me rendre la prise. Je lui ai expliqué que mon ordi était vraiment bas niveau batterie et qu’en j’en avais besoin (ce qui est vrai). Il a finalement cédé ^^
Le second était plus particulier, déjà beaucoup plus civilisé même si son anglais était assez mauvais.
En fait c’etait un réfugié khurde (ortho ?).
Steph est revenu entre temps et il nous a raconté son histoire : son père et ses frères ont été tués dans son pays d’origine. Il a fui et a traversé toute l’Asie de lui même pour arriver en bateau en Australie.
Ici, on lui a offert un toit, un travail (Il dit qu’il est super bien payé et je confirme :p), une famille d’accueil et une nouvelle nationalité.
Il a 22 ans mais il en parait 35 tellement la vie l’a abimé …
Ce fut une rencontre très sympathique et enrichissante.
(note : lui il a pluggé son iphone direct sur mon pc ^^)

Voilà, on continue notre chemin et on va dans un mcdo où le stationnement est limité :

Ca nous a fait sourire :)

Journée Outback – 5 janv.

Comme prévu : on a mal dormir. Il faisait une chaleur insoutenable.

On est dans un endroit où y a pas un chat (ni un kangourou) :

L’objectif de la journée est simple : avancer le plus possible vers Adelaïde.

Donc c’est ROUTE ROUTE ROUTE
C’est surtout Steph qui conduit parce que y a beaucoup de lignes droites et que je m’endors facilement quand c’est monotone.
Donc bravo à lui pour avoir fait autant de bornes !
Biensûr on roule avec la clim car avec cette chaleur, c’est intenable meme vitres ouvertes.

On croise un nouvel animal : des autruches !

A midi, on s’arrete dans un pub au milieu de nulle part.
Les gens sont super sympas et les repas très copieux pour le prix :)


(oh je vois mon feu lonely planet => clin d’oeil pour toi Steph ^^
)



Biensur, on fera honneur au plat (tous les deux !)

On reprend la route …

J’essaie de conduire un peu mais je m’endors au bout de 15 minutes alors Steph reprend les commandes.

Au bout de plusieurs dizaines de kilomètres, on s’aperçoit que la jauge d’essence descend affreusement vite !
La prochaine ville est à 100 km. On commence à se poser des questions …

Puis ca descend encore petit à petit et on arrive à la réserve.
Purée on est mal !!

Steph conduit à 90km/h pour économiser (c’est limité à 110).
Mais l’aiguille descend encore …

Toujours en réserve, prochaine ville dans 30km.

On décide de virer la clim, fermer les fenetres et rouler en roue libre dans les descentes (enfin moi j’etais pas pour les roues libres mais ca avait l’air de convaincre Steph de l’économie …)

Donc là autant vous dire tout de suite : c’est le SAUNA.
Note : je n’aime pas le SAUNA

J’ai les jambes qui dégoulinent de sueur. Le front tout mouillé, des auréoles à n’en plus finir.
Je n’ai même plus la force de lire (je lis pas mal quand Steph conduit et qu’on est en ligne droite).

On stresse de plus en plus ce qui n’arrange pas notre état de transpiration :)

On est à 10km de la prochaine poste à essence.
Là on se dit : bon c’est pas grave si elle nous lache, on peut faire ça à pied…

Puis petit à petit on se rapproche du point ultime.

Je vois au loin la station service et nous voilà soulagés… On fait le plein ultra plein.

Et je m’apercois que y a des douches dans cette station service !!!!!!!!!!!!!

Après le sauna, la tension et le stress de ne pas arriver, on peut se doucher !
Et les douches sont les plus classes qu’on a vu depuis notre début de séjour.

On savoure comme jamais ce luxe de notre époque. On est proche de Mildura.

Après cette belle douche, on s’arrete au mcdo (à Renmak si mes souvenirs sont bons).
Il n’y a pas d’électricité, mais y a le wifi.
J’envoie des posts :)

Puis on repart sur la route pour trouver où dormir. Il reste plus que 250km pour rejoindre Adelaïde.

Note : il y a 1200km entre Canberra et Adelaide.

Canberra – 4 janv.

On se réveille dans le jardin de Rachel.

Rachel n’est pas encore réveillée (elle est décalée par son travail de nuit).
Elle nous a laissé la maison ouverte.

On prend chacun sa douche.
Moi j’en profite pour m’épiler : le pied ! (après pas pendant…)
On petit déjeune rapidement et Rachel nous rejoint dans la cuisine un peu plus tard.

Mon portable est chargé, on est pret pour partir.
Puis Steph demande à Rachel si elle a pas une boite à outils pour réparer le pare-chos du van.
Vous vous souvenez de la mésaventure dans la zone industrielle de Newcastle ? Et ben ca a démoli le pare choc au bout de quelques jours, il tient pu.
Rachel n’a pas de trousse à outils mais elle a de la ficelle…

Steph s’en contente et arrange ça.

En attendant, moi je discute avec Rachel et je profite des chats qu’il y a chez elle.
Dont une femelle qui est toute noire.
Elle est adorable …

Elle me rappelle tellement mon Néro …

Finalement, vers 11h, un ami vient rendre visite à Rachel. Et il a une boite à outils !
Steph jubiiile.

Je vous fais le tableau : le gars arrive, il a rien demandé, et paf on lui demande sa boite à outils.
Direct, il est ok pour réparer le van.

Après ça, le pote en question dit qu’il faut mettre du skotch pour consolider tout ça …
Moi je suis pas très pour mais j’ai pas mon mot à dire au sujet de la voiture ;)

On va donc à un magasin de bricolage pour acheter du skotch.

Visez la voiture de guerre du bricoleur :

Skotch acheté : réparation en cours.

Il fait une chaleur incroyable, moi je cherche l’ombre…

Voici le travail au final :

C’est quand meme moche mais ca tient bien !!

Et on a pas fini d’avoir des histoires avec ce van …
Après ces 3 soucis (truc sous la voiture, la batterie à plat et le pare-choc), on va avoir encore des surprises plus tard dans le séjour (je vous en parlerez en temps et en heure … :) )

Bref, après avoir fini de mettre le skotch. Rachel nous fait un rapide aurevoir : je pense qu’elle avait hâte qu’on s’en aille, il est 12h quand meme. Moi je trouve qu’on a un peu abusé… mais bon Steph est content, la voiture est réparée (bis répétita!!) .

Après ça, on part à l’Australian War Memorial.
On y reste 2h (ce qui est pas mal pour moi :) ).
J’ai trouvé ce musée très interessant notamment les parties sur les deux guerres mondiales.

Voici une quantité de photos que j’ai prise (vous pouvez scroller) :

- un short de combattant australien

- une photo d’un kangourou amené en Egypte !

- une carte expliquant le front en France :

- De nombreuses photos illustrant les combats








- Quelques clins d’oeil francophones

- Une sculture représentant 3 soldats australiens :

- Une autre sculture représentant 3 prisonniers allemands :

- Un avion de guerre entreposé :

- Des memorials pour les morts australiens pendant la guerre …

D’ailleurs, Steph me posera une devinette à propos des morts pendant la guerre.
Sur 1000 soldats décédés (toutes nationalités confondues), combien étaient Australiens ?

A en croire l’ampleur de ce musée, on a envie de dire au moins 200 !
Et ben non, sur 1000 soldats tués au combat : 1 seul était Australien.

De cet Australian War Memorial, on a une superbe vue sur le parlement (celui qu’on a visité hier) :

Après 2h de fraicheur, on retourne dehors : il fait une chaleur à crever !!!
On frole les 36°C !

Il fait tellement chaud qu’on peut rien faire dehors. On décide donc de faire un autre musée mais un peu plus ludique : on va dans une enceinte de sport : le CISAC pour Canberra International Sports & Aquatic Centre

A la base, on peut faire une visite guidée avec un sportif de haut niveau (qui s’entraine dans l’enceinte) mais on a raté la dernière visite, alors on visite tout seuls… D’ailleurs, je crois qu’il faut un badge pour rentrer mais les portes sont ouvertes, alors on y va !
On entre dans une salle de basket avec du VRAI parquet, comme ils disent à la télé :)


Y a une tombola avec une Renault à gagner :

Puis on visite la piscine :

La salle de remise en forme :


Et le terrain de volley :

Ensuite, il fait toujours aussi chaud, on décide de faire un dernier musée : le National Museum of Australia.
Pour moi, ça ira pour la journée, je m’installe dans le hall et je m’occupe du blog (y a l’électricité et le wifi :D).
Steph visitera le musée jusqu’à la fermeture. Il a trouvé ça très interessant de connaitre l’histoire des aborigènes et tout ça …

Après ça, on fait des courses pour le soir puis direction Adelaïde pour une grosse journée de route.
On oublie pas de se faire un barbeuc’ sur le trajet.
Je commence un nouveau livre.

On roule jusqu’à minuit puis on se pose dans un endroit désertique où la température est encore très haute.
On a chaud en t-shirt/short.
C’est mal barré pour la nuit ……..

Partira, partira pas ? – 3 janv.

Réveil relativement tot en ce jeudi 3 janvier.

9h (hého on est en vacances !)

On veut réparer la voiture donc motivation !!!
Enfin, je corrige : Steph est plus actif que moi. J’emerge encore dans le van.
Il va acheter des câbles pour pouvoir éventuellement recharger la voiture avec l’aide d’une autre voiture.

Quand Steph revient, je me lève enfin. Et on attend que quelqu’un vienne nous aider (on a toujours notre panneau).
Mais personne …
Au bout d’un moment, on voit une voiture sur le parking qui attend..
Le parking est plein donc on se dit qu’elle doit attendre une place.
Je vais lui demander. Non, elle ne cherche pas de place : elle veut juste passer un peu de temps car elle a un rdv et elle est en avance.
On lui raconte notre histoire de batterie et elle est ok pour nous « prêter » sa batterie pour recharger la notre.

Steph se met au travail avec les cables qu’il a achetés.
On discute pendant que les cables font leurs affaires …

Au bout de 10 minutes, la voiture redémarre !! Youpiii

La femme de la voiture étaiti avec sa fille et toutes les deux étaient très très sympa.

Après cette victoire, on est vite parti sur la route pour recharger à fond les batteries du jucyvan.

Prochaine ville dans notre road-trip : Canberra.

Sur le chemin, des paysages sympas :

On y arrive vers 13h et on va direct à l’office du tourisme. Encore des français (fais ch***).

Il fait une chaleur de ouf aujourd’hui : 33°C.
On veut prendre le bus mais ça coûte la peau des fesses donc on prendre notre jucyvan.

Direction : le parlement.


C’est marrant, pour rentrer, on doit faire comme à l’aéroport, tout est checké.
Photo furtive :

Et à l’intérieur, c’est le paradis : il fait frais, c’est gratuit et en plus, il y a : des toilettes, l’électricité et le wifi : je pourrai rester ici pendant des heures !!!
Mais on est pas là pour ça : on a fait quand même le petit tour.
C’est interessant. On voit comment fonctionne le gouvernement australien. Les ministres, les salles, etc …


Au passage, un petit truc bien pensé pour les sièges (et c’est pareil dans le métro de Sydney) :


On peut choisir dequel coté on s’assoit. C’est tout con, mais fallait y penser !

Les sièges de l’assemblée : ils ont l’air plus confortables qu’en France :

Je vous présente le premier ministre australien (avec moi en fond … j’ai pas pu faire autrement) :

On fait un petit tour sur le toit, où on croise la statue de Elisabeth II

Et on a une belle vue sur le musée dont sont très fiers les australiens : the war national memorial

Puis retour dans la chaleur.
Le devant du parlement :

Dépaysement total en faisant le tour de l’autre coté du parlement :

C’est marrant !

Vers 18h, on décide d’aller manger dans un resto australien (pour une fois qu’on en trouve un).
Mais : raté, le resto a fermé y a quelques temps (Lonely Planet non à jour :/ )
On se rabat sur un truc attrape-touriste (j’en suis encore malade). Je prends une salade qui me coûte un rein et où il y a quasi rien dedans… Grrr
A la fin du repas, une nana (la quarantaine) nous aborde et nous demande ce qu’on fait à Canberra et pour combien de temps on est là… Etc …
Finalement, au fil de la discussion, elle nous invite à garer notre van chez elle pour la nuit. On aura meme droit d’utiliser sa cuisine et la douche de son coloc (qui a déménagé). Elle est trop gentille !
Elle nous donne rdv à 21h30 pour aller chez elle (elle est occupée jusque là).

En attendant, on fait le tour du lac et on assiste à un beau coucher de soleil.

Et on fait aussi un peu de culture :


C’est l’histoire du trajet du capitain cook.
C’était très ludique parce qu’il y avait les étoiles sur le globe, et la légende autour du globe, on pouvait deviner quels étaient les lieux visités :

En face, on voit les ambassades et tous les drapeaux réunis :

Et on rentre en s’en mettant plein les mirettes …

Avant de rejoindre Rachel (notre hote), on prend une glace au mcdo où on voit une annonce pour du travail dans ce resto.
Je me dis (pour plus tard) « Pourquoi pas ?! »

Puis on rejoint Rachel et on part chez elle en voiture (on la suit).
Arrivée chez elle, on discute un peu. Elle nous dit qu’elle a beaucoup voyagé quand elle était jeune (en France et en Allemagne notamment) et qu’on l’a beaucoup aidé à cette époque là. Du coup, elle a envie de faire la même chose aujourd’hui.

On est content :D

On se prépare à aller au lit : on recharge portable&pc et dodo.

On réserve la douche pour demain matin :)

Sydney : Manly – 2 janv.

Réveil tardif. On a bien dormi.
Toujours sur le même parking au Nord de Sydney.
Les portables sont chargés. GENIAL !!!

Par contre, on est tellement malins que du coup on a plus de batterie de voiture !

On est maaaaaal.

On sait pas trop quoi faire… On veut rester une nouvelle journée à Sydney, on met un écriteau sur la voiture dans l’espoir que quelqu’un vienne nous aider…

Personne du temps qu’on essaie de trouver une solution…

On décide quand même de partir pour profiter de Sydney avant de s’occuper du problème. Parce que -si jamais- on arrive à refaire partir la batterie, il faudra rouler tout de suite et longtemps. Et pour l’instant on veut rester à Sydney, donc on laisse comme ça …

On part donc assez tard pour Sydney.
On va visiter chinatown où on mange super bien pour pas cher.

D’abord on se laisse tenter par des dumplings.

Puis par du boeuf bien sympa.

Ce plat était sensé ne pas etre épicé (ce que je demande toujours avant de commander). Manque de bol, il est épicé … donc Steph l’a mangé à lui tout seul et je suis retournée voir la nana pour commander quelque chose de VRAIMENT PAS épicé. J’ai pris de l’agneau. Il était divin !!!

Les portions sont grandes mais on a tout fini :







Cet endroit est vraiment très apprécié des touristes et des locaux,

et notamment les asiatiques (ce qui confirme que c’est de la bonne nourriture asiat’)

Ensuite, on a pris le bus gratuit de Sydney (le 555) pour aller à l’embarcation pour rejoindre Manly : un endroit sympa proche de Sydney.

On est entassé derrière des barrières comme du bétail,

puis on nous ouvre et c’est la cohue pour aller dans le ferry :

Mais la vue du bateau vaut le coup :


A Manly, on se ballade le long de la mer et on appelle notre autre frère et sa copine. On avait oublié leurs anniversaires… quels piètres frère et soeur que nous sommes !

Lors de notre promenade on assiste à un entrainement de surfeurs de haut niveau (enfin on a supposé vu le rythme du cours et la carrure des sportifs).
Le principe de l’exercice qu’on a vu était simple : ils devaient tous partir du même endroit dans la mer et arriver le plus vite possible sur la plage. Ils l’ont fait plusieurs fois d’affilé sans s’arrêter. J’étais fatiguée pour eux …




On laisse les surfeurs à leur cours et on continue notre chemin : on trouve des douches individuelles. Elles sont un peu fraiches mais on se fait pas prier, on est sales !!
C’est si bon de sentir bon le savon :)

Après on se ballade encore un peu dans Manly :


On y reste toute la soirée.
Puis on rentre en Ferry/train jusqu’à notre van.
Il est assez tard.

On reste sur le même parking pour la nuit (de toute façon, y a plus de batterie dans la voiture donc on a pas le choix!!)

Sydney et sa Bondi Beach – 1er janv.

Réveil tardif sur le parking de Gordon (normal on s’est couché tard…)

On se rend compte que nos télépohones sont toujours à plat (oui bah normal on roule pas). Va falloir trouver une solution …

On pti-déjeune dans un coin sympa puis on reprend le traiin pour Sydney ou on décide d’aller à la plus célèbre plage de la ville : Bondi Beach.
Il fait chaud et on est pas les seuls à avoir eu la même idée …

Beaucoup de monde à l’eau :


Mais aussi sur la plage :

Petite vue d’ensemble (et encore il est tard, beaucoup de gens sont partis) :

Ensuite, on fait un petit tour le long de la cote, c’est assez joli (mais trop peuplé !)

Puis on fait un (gros!!!) tour dans Bondy après une baignade.

On mange dans la chaine de fast food Nando’s puis retour dans le centre de Sydney où il fait nuit …

On va voir l’opéra de loin et on décide d’aller sur le pont : Harbour Bridge (le même que hier).

De loin, on croit que c’est pas long mais à pied, on a pas la même sensation :)
Du pont, on voit où on était hier soir pour le feu d’artifice :
(vous voyez le palmier ? non ? ben on etait derrière ce palmier).

Belle vue de l’Opéra depuis le pont :

Après cette longue promenade, on rentre.
Sur le quai de la gare, on rencontre un américain du fin fond de la Floride (qui vient nous parler de lui même).
Son accent est aussi incompréhensible qu’un australien au beau milieu du bush.

Quand on rentre cette fois, on veut pas se faire avoir, on met nos portables à charger pour la nuit entière. Le van a un système où on peut avoir l’allume cigare allumé sans avoir les clés dedans. On en profite.
On est trop des malins !!!!

Sydney nous voilà !!!! – 31 déc.

On se réveille dans un endroit plutot sympa.

On petit déjeune devant notre van.

Et Steph fait une découverte : un panneau usagé posé dans le fossé :

On n’est donc pas les bienvenus ?!!

On est pret à repartir puis, pendant que j’ai le dos tourné (comprendre : pendant que je suis en train de faire pipi), le proprio de la maison d’à coté vient nous rendre visite.
En revenant vers la voiture (mon PQ usagé à la main, très discret !), je vois Steph en train de discuter avec un mec.
Steph nous présente, ouf, le gars a l’air sympa.
En tout cas, il a l’air plus acceuillant que le panneau de tout à l’heure (qui est sur sa propriété).
Oui parce qu’en fait on est sur sa propriété …

On sympathise avec Graham (l’australien).

Steph lui demande quelle est la meilleure stratégie pour aller Sydney

Le gars est très sympa et lui indique une gare au Nord de Sydney où on pourra laisser la voiture et on pourra prendre le train et être dans le centre en 30 minutes. Sounds fair enought !

Après 5 minutes de discussion, Graham nous propose une douche.
Oh la la la, je jubile !

Evidemment, on dit qu’on veut pas déranger mais on accepte avec plaisir.
Graham nous prévient qu’il a deux Rottweiler.
Moi je lui dis que tant qu’ils sont gentils, je suis ravie, j’adore les animaux !
Il me répond : « ils sont très gentils, surtout avec les filles ».
Hmmmmm, j’ai peur …

On approche de sa maison et on visite :


Ils nous présentent ses deux chiens :

Ils sont en fait adorables !!!!!

On peut les caresser les chatouiller, bref moi je me gêne pas :D

Pendant que Steph se douche, moi je discute avec Graham qui est vraiment adorable. Il parle doucement et me dit même que j’ai un bon anglais (je sais que c’est faux, mais bon …)

Il me raconte qu’il est veuf et que sa femme (qu’il a perdu il y a quelques mois d’un cancer) manque beaucoup aux deux chiens.
Il travaille en tant que RP et a l’air d’avoir les moyens.

A mon tour de me doucher. Roooh c’est trop bien.
Je reviens dans le salon après la douche, et j’arrete pas de dire « awesome » (steph me dira plus tard que je le dis trop, ben moi je trouve pas, c’etait trop génial cette douche!!)

Ensuite, Steph prend la décision de se raser. Il demande l’after shave à Graham.
On abuse un peu non ?
Bref, Graham est ravi de nous voir, donc il prend soin de nous : d’ailleurs il me propose un produit pour mes piqures de moustiques (un truc bio à la lavande). Il est vraiment gentil.

Après s’etre rasé, Steph demande à Graham si il a une trousse à outils parce qu’on a un problème sous la voiture et qu’on aimerait le fixer.

Graham nous dit « oui oui pas de soucis, on va mettre la voiture dans le cabanon »
Et visez le cabanon :

C’est un méga hangar.
Pour vous donner une idée : le van est dans le hangar au moment de cette photo :

Mais je peux pas tout prendre en photo, c’est trop grand.

Quand j’ai vu ce truc, j’ai tout de suite pensé à mon chéri qui rêverait d’avoir un truc pareil pour lui.
Au moins ici, ils ont la place ;)

Bref, Graham nous répare lui même le bas de la voiture.

Franchement moi, ça me gêne un peu mais bon c’est Steph qui demande alors …
En attendant qu’ils fassent leur business, je joue avec les chiens

Après cette merveilleuse rencontre, on remercie Graham mille fois et on prend sa carte de visite (sur de sur, je lui enverrai un colis de France!)

Puis on part pour Sydney et pour le feu d’artifice du réveillon du nouvel an :))

On gare donc notre jucyvan à la gare qu’il nous a conseillé

D’ailleurs, c’est marrant, ils mettent le nom de la station sur le banc.

Le coté positif, c’est qu’on le voit quand on est dans le train (pas besoin de faire de la gymnastique pour voir le nom de la station).
Le coté négatif, c’est que si y a quelqu’un sur le banc, l’indication sert un peu à rien :D

Après 30 minutes de train et 30 minutes de marche (on est trop des rapias, on a pas voulu se payer le tram pour aller là où on voulait :p ), on arrive au Fish Market de Sydney (un incontournable d’après le guide).
Ca tombe bien, on a faim !







Les produits viennent directement de la mer, ils sont donc super frais.

On décide de se faire plaisir avec des sushis de saumon (tranchés devant nous !) :

Steph se prend du homard et moi je prends des trucs en friture


Les sushis m’avait déjà pas mal calée, alors autant dire que même sans finir les fritures, je me suis gavée :(
(et je l’ai bien regretté ^^)

On repart du marché et la digestion est très difficile pour moi.
En plus vu qu’il restait de mon repas, et qu’on aime pas jeter, on l’a pris dans mon sac, mais ca sentait la ftiture, un truc de fou !!!

Sur le chemin, on croise des flics.
Ils ont le même uniforme qu’en France !

Mais eux ils ont des flingues …
édit : en fait, il paraît qu’en France aussi :)

On croise une croix avec des signes aborigènes.

Puis on marche en direction du centre. Steph nous fait faire des détours parce que soit disant c’est joli, mais en fait c’est pas top… en plus on croise des Francais (qui ralaient tiens pour changer!).

Il est environ 19h du soir, on décide donc de trouver rapidement notre emplacement pour le feu d’artifice.
Notre place sera sous le fameux pont Harbour.


Bon on a un méga palmier devant le pont, mais vu le nombre de personne qu’il ya ici, on doit pas être si mal placés …

S’ensuit une longue longue attente pour le feu d’artifice…
On voit des avions dans le ciel qui font des flips.

Moi je bouquine, et d’ailleurs je m’aperçois que j’ai la trace des tongues sur les pieds (non ce n’est pas de la saleté, c’est du bronzage, soyez pas médisants !)

Puis l’écran géant nous fait patienter avant le décompte …

Il nous dit bienvenue en toutes les langues :

Et donc biensûr, en français :)

Il ya un monde fou, on est serré comme des sardines.

Puis enfin, le feu d’artifice de 21h commence (oui parce que y en a 2, un pour les enfants à 21h et un pour les grands à minuit :) )

Il est sympa ce petit feu mais il n’est pas du coté du pont.

On attend encore, moi j’essaie de lire avec le lampadaire qui est à plusieurs dizaines de mètres.
Celui là (qui nous pete les yeux quand on le regarde) :

Puis le décompte arrive …
9
8
7
6
5
4
3
2
1

Et là c’est le 0 (les fusées partent) :

C’est parti pour nous en mettre plein la vue :

Entre les feux, c’est la fumée totale :

De là où on est, on peut voir le feu d’artifice du pont et celui vers la mer :
(remarquez tous les gens avec leur appareil photo/portable)

Au bout de 12 minutes, le firework s’arrete et c’est le moment de rentrer.
On attend un peu pour pas partir avec la foule. Mais on n’y ratera pas quand meme :

Sur cette journée, on a du économiser beaucoup de batterie de notre téléphone vu qu’on a quasiment pas rouler le matin (on charge nos téléphones avec l’allume cigare) et qu’on ne roulera pas le soir (on reste à Sydney demain).
On a pas trouvé de prises électriques en ville (on a pas beaucoup cherché) donc on économise :)