La vie en Ozz

En Australie, les taxis sont jaunes …

… et il est fréquent que les personnes montent à l’avant pendant la course

… Les boîtes aux lettres sont rouges

… L’eau est aussi chère que le Coca

… On trouve des barbecues gratuits partout dans les parcs et les aires de repos

En Australie, il ne faut pas rouler trop vite …

… on peut louer des vélib’

… dans le tramway, pour dire qu’on veut s’arreter au prochain arrêt, on tire sur le fil horizontal au plafond !

… on a le choix quand on veut laver sa voiture

… les McDo sont tous ouverts 24h/24

… les poubelles sont ramassées par camion automatique, c’est tellement plus simple !


Toutes les poubelles sont numérotées (chaque maison = sa poubelle).
Et les habitants alignent ça correctement :



Pas besoin d’éboueurs …

Ici, on croise des panneaux un peu bizarres :

Certains batiments sont trompeurs

On dirait une chapelle ? Et bien non c’est des douches publiques !

Ici, la sauce tomate se trouve sous forme de yaourt …

ou de bidon …

Le jus de fruit se trouve la plupart du temps sous forme de bidon (et ce n’est pas le plus gros que j’ai pris en photo, celui-ci ne fait que 2L)

Quand un produit est originaire d’Australie, il a un petit logo avec un kangourou :)

Notre Cif est rebaptisé …

Mais le canard WC est toujours là …

Ici, les produits français coutent trèèès cher (même en promo!) :

Ici, il peut faire très (trop!) chaud :

En nouvelle zélande, les gens marchent beaucoup pieds nus. En voici deux dans les rues de Mebourne

En auberge de jeunesse, il est pas rare de dormir à deux …

Les cabines d’essayage sont super grandes !

Et j’en profite pour vous montrer mes bagages quand je change de lit :

Ps : pas mal de photos sont moches car prises avec l’iphone (oui je me trimballe pas mon gros appareil photo pour faire des courses ^.^ )

Working Holiday Visa : pas si simple !

Je suis toujours en train d’écumer les annonces.
Ce matin, j’en trouve une où je pourrais éventuellement postuler.

Voilà le petit paragraphe de fin qui fait plaisir :

Enfin, j’ai pas à me plaindre, là au moins ils sont honnêtes. Ils le disent d’entrée.

La plupart des autres annonces auxquelles je prends le temps de postuler (et qui correspondent VRAIMENT à mon profil), je n’ai pas de réponse…

C’est vraiment frustrant.

Je crois que je vais demander de l’aide…

Still looking for a job …

Et non je n’ai toujours pas de boulot !
Arretez de me poser la question s’il vous plaaaaaaaaaaait. C’est frustrant ^^

D’ailleurs, j’ai changé de stratégie depuis hier (je vous raconterai ma semaine ultra passionnante un peu plus bas, si si promis).

Le déclic a été hier dans l’après-midi.
Il est 12h, comme tous les jours j’écume les annonces de petits boulots.
Je vois une annonce pour être « aide en cuisine » dans un restaurant. L’annonce a été publiée à 11h30.
Je me dis que je vais attendre la fin du rush pour appeler le restaurant et dire comme je suis motivée !
J’appelle donc à la fin du service vers 14h30.
Réponse : « on a déjà eu plein d’appels, on a des gens en essai ce soir, demain, et toute la semaine, on prend plus personne ».
J’étais déconfite … Le moral à plat … Merde quoi !

Donc après ça, je me suis dit que bon c’était quand même tendu de trouver un petit boulot ici (même le McDo ils me veulent pas alors que j’ai de l’expérience chez eux !!!!).

Je me suis donc mise à chercher des boulots dans mon domaine de compétence : le C++…. (oui oui vous pouvez rigoler!!!).
Donc depuis hier, j’envoie massivement des CV pour des jobs dans l’informatique.
Les salaires sont complétement énormes, si je suis prise pour l’un d’entre eux, je peux prendre un an de vacances en France à mon retour ;) mais bon voilà ce n’est pas ce que je voulais faire (même si je cracherai pas sur la thune, surtout en ce moment!).
Cela dit, je ne me fais pas trop d’illusion avec mon visa, les « jobs sérieux » sont un peu hors de portée… Mais on va voir…

Voilà pour les news du jour :)

Je vous fait un petit flashback sur la semaine dernière.

Donc, je vous avez dit que j’avais obtenu un entretien/test pour un restaurant en vue de travailler le soir de la Saint Valentin.
Je suis allée au test, c’était pas HYPER concluant parce que oui c’est dur de porter 3 assiettes à la fois quand on l’a jamais fait ! Mais bon ils avaient personne d’autres alors ils m’ont acceptée pour le lendemain.

Rdv à 5.15pm pour manger (ça me dérange pas, je suis complétement décalée niveau repas ^^)
et à 5.45pm : début du service (ils mangent tot les australiens)
Et à partir de là, j’ai pas arreté de courir dans tous les sens. Mon role était d’aider les serveurs donc voici ce que je faisais :
- quand les clients arrivaient, je les plaçais et je leur prenais les commandes pour l’eau et l’apéro (les serveurs prenaient les commandes du repas)
- dès qu’un plat sortait de la cuisine, hop j’allais l’amener à la bonne table
- quand les clients avaient fini leur assiettes, je débarrassais
- quand les clients partaient : débarrassage de table et dressage de la nouvelle
- et biensûr répondre à toutes les demandes des clients qui m’interpelaient pour avoir un truc en particulier

Ah oui et je précise que le resto avait un étage, donc je peux vous dire que j’ai passé pas mal de temps à courir dans l’escalier ^^
Mais en tout cas, c’était super, j’ai adoré faire ça. J’ai pas vu le temps passé et ça m’a rappelé tous mes petits jobs d’été (notamment le McDo où je rentrais le soir et j’arrivais pas à dormir le temps que la tension retombe…).

Deux petites anecdotes sur la soirée :
Un homme (qui allait proposer sa copine en mariage dans la soirée) m’a demandé du pain.
Vite je descends l’escalier (alors qu’en fait y a du pain à l’étage, mais je savais pas…), je vais couper 4 morceaux de pain (pas plus hein ;) )…
Vite vite …
En voulant aller tellement vite, je me suis coupée l’index gauche avec le couteau à pain. Ouais vous pouvez vous moquer, mais sachez que le couteau était super tranchant !! Et du coup j’avais du sang qui dégoulinait partout (PARTOUT !). Impossible de m’arrêter pendant le service (trop de choses à faire). J’avais mal mais le problème n’était pas vraiment la douleur : c’était surtout le sang qui coulait et ne s’arretait pas (Clo, ce passage est pour toi ahah :D). En plus, je voulais pas que ma boss me voit comme ça (pas plus que les clients d’ailleurs). Donc j’ai pris des serviettes de tables (en papier) et j’ai alterné serviettes après serviettes jusqu’à la fin du service…
Aujourd’hui (après 4 jours) mon doigt va mieux, j’ai bientôt les croutes qui partent. Mais vous inquiétez pas, je pense que je pourrai vous montrer ma cicatrice à mon retour en France vu la profondeur du truc ^^

Deuxième anecdote, un peu plus marrante :
A la fin du service, un monsieur s’attarde à table avec sa femme et me demande quelque chose. J’ai du mal à comprendre ce qu’il veut. Mais du peu que je décrypte de son blabla, c’est qu’il cherche le théâtre de la ville.
Je ne connais pas la ville (ce n’était pas dans Melbourne, et puis même je ne sais pas où est le théâtre à Melbourne) donc je demande au serveur habituel de répondre au monsieur en lui disant « je crois qu’il cherche le théatre ou un truc comme ça »
Il va le voir puis il revient. Quand le serveur revient, j’y demande ce qu’il voulait. Et en fait je n’avais ABSOLUMENT rien compris. Le gars voulait juste une boisson chaude (dont je ne connaissais pas le nom).
P’tain la honte.

Au final, même avec mes petites bourdes (y en a pas eu beaucoup), la boss a été super contente de moi. Donc c’est cool.
Si jamais ils ont besoin d’un autre extra, je serai de la partie.
Mais bon c’est pas tous les jours la Saint Valentin (le jour le plus chargé de l’année dans le resto soit disant…)

Je vous tiens au courant pour la suite …

PS : je sais maintenant porter 3 assiettes remplies en meme temps :D

Looking for a job …

Et ben sachez que c’est difficile de trouver un boulot décent en Australie quand on est français et qu’on a un visa temporaire comme le mien.

Je ne ménage pas mes efforts : j’ai répondu à environ 50 annonces depuis une semaine.
Et pas mal de candidatures spontanées aussi.

Jusqu’à lundi, c’était pas très rentable.
Puis lundi soir : PATATRA ….
Je me suis rendu compte que y avait une erreur sur mon numero de telephone dans mon CV…
Le gros boulet vous allez me dire. oui oui c’est le cas :)
Bon du coup, hier, j’ai rappelé tous les boss à qui j’ai laissé un CV pour rectifier le numéro. L’un d’eux m’a même pas laissé lui dire qu’il y avait une erreur, il m’a dit « ok on fait un test demain »

Très bien, je me présente donc ce matin pour faire le test. C’est une boutique qui vend des ustensiles pour la cuisine.
Il me dit que je suis over qualifiée pour le boulot blablabla mais qu’il veut bien m’aider.
On fait une petite heure de test donc : servir les clients, ranger les stocks, rien de bien compliqué…
Il me demande si je préfère être déclarée ou pas …
Etant donné que j’ai pas vraiment la balle dans mon camp, je lui dis que je préfère être décalée mais que je travaillerais aussi sans l’être…
Le gars me dit qu’il a beaucoup de dépot de CV et qu’il se demande pourquoi il m’a choisi moi, et il ajoute : « peut etre pour ton charme ».
Ca commence bien !!!
Points négatifs :
- je vais être payée au lance pierre (il pouvait pas me proposer plus bas)
- je ne serai pas déclarée,
- je ne commence pas avant mars (il a encore des étudiants en job d’été).
J’ai que ça à quoi me raccrocher, alors ben … j’accepte toutes les conditions.
Points positifs :
- C’est une boutique qui vend des trucs pour la maison/la cuisine et c’est une chaîne très connue en Australie.
- Le boulot me plait vraiment.

J’avais une autre piste pour être masseuse thérapeutique (ouioui). Ma colloc m’a dit que c’est trop louche, fallait pas que j’y aille. Surtout que l’entretien était dans une maison privée.
Aujourd’hui, je décide d’annuler cet entretien.
Voici la conversation avec le boss par texto (désolée y a plein de faute, je n’ai pas fait d’effort), c’est assez phénoménal :

Donc je laisse tomber :)

Et entre temps j’ai eu un appel d’un restaurant dans lequel j’avais postulé.
Ils ont besoin de monde pour le soir de la saint valentin.
Je fais un test ce soir pour voir si je leur conviens.

Voilà, ce n’est pas fameux mais c’est un début :)

See you !

Mon chez-moi

Voilà j’ai aménagé dans ma nouvelle maison.

C’est vraiment le luxe pour moi.
J’ai ma propre chambre et ma propre salle de bain !

La cuisine est géniale, Michelle est bien équipée.
J’ai déjà fait une ratatouille, quel plaisir de pouvoir enfin cuisiner normalement :)

Et de pouvoir faire la vaisselle sans qu’il y ait quelqu’un derrière soi qui te dise « non c’est pas comme ça ».
(j’avais re-découvert ce petit bonheur en revenant à l’auberge la semaine dernière cela dit ^^)

En plus Michelle est contente d’avoir quelqu’un chez elle. Elle m’a dit ce matin que ca faisait plus d’une semaine qu’elle avait pas aussi bien dormi. Et que c’était parce qu’elle savait qu’il y avait une présence dans l’appartement…

Tant mieux pour moi !!!

Bref, je vous montre quelques photos de l’intérieur (l’exterieur pour plus tard) :

Le salon :

La cuisine :

Ma salle de bain :

Ma chambre :

J’ai aussi fait une vidéo pour ceux qui veulent voir comment est agencé tout ça !

Petit à petit, l’oiseau fait son nid …

Je voulais trouver un boulot avant de trouver un endroit fixe où vivre.
Mais là vie en a décidé autrement…

J’ai trouvé une colocation!!

En fait, j’ai pas vraiment « trouvé » vu que j’ai pas cherché. La proposition est venue à moi sans que je demande!!
Explication de ce coup de moule monstrueux : je fais partie d’une association (Note : s’inscrire a une activité locale est un super moyen pour rencontrer des locaux ^^ ) et quand la secrétaire (Michelle) de l’association a vu que mon adresse était une auberge de jeunesse, elle m’a proposé d’etre sa coloc.

Michelle est australienne.
Elle a entre 30 et 40.
Elle est plutôt timide mais pas trop.
Elle a l’air très geek et plutôt tranquille à vivre.
Je sens qu’on va bien s’entendre toutes les deux :)
Cela dit on a décidé de commencer par une semaine de « test » pour voir si ca nous convenait à toutes les deux.

On va voir mais je suis plutôt confiante.
Michelle vit seule dans une maison dont elle est propriétaire. L’intérieur (et l’extérieur!) est super moderne et vraiment sympa. Tout est quasi neuf (je vous prendrai des photos ^^).
J’aurai ma chambre à moi, mes placards à moi, mon bureau à moi, mes prises eletriques à moi.
J’aurai ma salle de bain à moi.
Ca fait 2 mois que je vis ici et là, ça va me faire du bien de me poser :)

En fait Michelle ne court pas après l’argent, elle cherche juste quelqu’un pour avoir de la compagnie et « cadrer » sa vie parce qu’elle travaille trop (sur son pc ahah :D ). Donc le loyer est vraiment pas cher.

Le seul point négatif (qui en fait en y réfléchissant n’en est pas un pour moi), c’est qu’elle habite en banlieue (25 minutes de train du centre de Melbourne). Mais c’est pas grave, je vais chercher du boulot dans le coin, ca sera peut etre plus simple parce que y aura pas trop de concurrence ;)

Voilà voilà
J’emménage après demain (vendredi).

Ps : biensur il y a internet chez elle ;)

Humeur du moment + FlashBack sur l’Open d’Australie

Aujourd’hui, mardi 5 février, ça fait deux mois pile que je suis arrivée en Australie.
Et le moral n’est vraiment pas là…

La mère de la famille a répondu à mon commentaire.
Elle a été odieuse : elle relate en détails mon séjour mais la plus part du temps c’est exagéré, déformé ou même faux !
Je ne comprends toujours pas pourquoi elle m’a demandé si je voulais rester après toutes les horreurs qu’elle ose balancer sur le site (et pourtant j’ai été soft dans mon commentaire moi!).
Elle a même ressorti l’histoire des 3 bols ahah…
Ouais en fait je ris jaune : ça m’a fait super mal tout ça.

J’essaie de passer au dessus, mais … ici … toute seule … c’est pas facile.

Cela dit : ne vous inquiétez pas, ce n’est pas cette vipère qui va me faire renoncer à mon projet.
Je suis ici et j’y reste !!

C’est à moi de me battre pour rencontrer de nouvelles personnes plus enrichissantes !

Coté positif du moment donc : j’ai réussi à boucler mon CV (toute review est la bienvenue si vous voulez bien).

Et j’ai une opportunité pour visiter une collocation, rdv pris ce soir ! Je stresse un peu que ça se passe mal après toute cette histoire mais je reste positive (… c’est dur !!)

______________________________________________________________________

En attendant de vous raconter la suite de mes aventures, je vais revenir sur ma première journée à l’Open d’Australie.
C’était le 16 janvier.

Je préviens ceux qui n’aiment pas le tennis : vous pouvez scroller, y a que des photos de joueurs français.

Me voilà donc partie vers 13h pour l’enceinte de l’Open d’Australie.
Aujourd’hui je ne croise personne aux vetements bizarres sur le chemin. Tout est redevenu calme :)

Par contre le complexe de tennis est vraiment totalement différent de quand j’étais venue un mois plus tôt avec le Steph :




Steph : ton challenge est de retrouver les status (pas évident ^^)

Mon premier match sera un double messieur avec Michael Llodra et Nicolas Mahut
Michael c’est lui :

Et Nicolas, ben c’est l’autre (moins connu)

Voici un point typique d’un double :
1. on établit la stratégie :

2. on sert en appliquant la stratégie :

3. on se félicite et/ou on s’encourage pour le prochain point

Et voici les deux compères en attente de recevoir le service :

Les garçons gagnent le premier set :

Malheureusement, Nicolas a très mal au genou vers la fin du 2ème set.
Ils perdent ce 2ème set 7/5.
Et vu la souffrance de Nicolas, ils abandonnent … trop dommage!!

Mon deuxième match sera un double dames : Mathilde Johansson et une autre française que je ne connaissais pas : Pauline Parmentier.

Mathilde en rose, Pauline en blanc.

Sur cette dernière photo on a l’impression que y a beaucoup de monde qui est spectateur mais c’est pas tant le cas que ça.
Les tribunes ne font que 3 rangées pour ce court et les gens au loin que vous voyez sur la photo sont sur un autre court (d’ailleurs, on voit l’autre arbitre).

J’avais déjà vu Mathilde jouer à Rolland Garros avec le Steph et je me souviens qu’elle avait fait un très mauvais match.
Aujourd’hui, elle est plus efficace et beaucoup plus détendue !


Pauline au service :


Je fais la paparrazzi et du coup j’ai réussi à capter le regarde de Pauline…

Elles ont gagné :)

Ensuite je suis allée voir Marion Bartoli. Un petit bout de femme super énergique


Et très très expressive :)


Regardez comme sa balle monte haut quand elle sert, ça m’a vraiment surprise (et je devrais en prendre de la graine ;) ) :

Elle a gagné aussi !

Au passage, on ne peut pas vraiment dire que les juges de lignes soient des belles plantes ;)

Après le match de Marion, je suis allée voir Jérémy Chardy.
J’aime beaucoup ce joueur, il est très sympa.



A la fin du match (il a gagné), quand il est sorti, j’étais à coté de lui et j’ai eu une droit à un énorme sourire quand je lui ai dit bravo.
Très bon moment !

Ca sera tout pour aujourd’hui, je repars …

Tiens au passage, je précise que j’ai un pass pour les courts annexes.
Ce qui veut dire que je ne peux pas aller sur les deux plus gros courts : le court central : Rod lover Arena et le deuxième (équivalent au Philippe Chatrier et au Suzanne Langlen en France).
Mais je peux quand même les voir de l’extérieur (j’en ai de la chance !!)

The End … 13 janv.

Dernier matin où on se lève dans le jucyvan…
Dernier matin qu’on déjeune ensemble…
Dernier matin de liberté totale…

Même si l’ambiance matinale est sympa, on sent que c’est la fin.

On est proche de l’aéroport de Melbourne, Steph a son avion à 12h.
Je le dépose rapidement et je repars avec le jucyvan.
Heureusement que je suis pas restée 20 secondes de plus à dire au revoir au Steph, parce que je me suis effondrée en pleurs dans la voiture …

Putain c’est dur, de retour toute seule.
Mais je l’ai choisi, alors je fais avec :)

Mon but de la matinée est de rendre le jucyvan sans trop d’encombres.
J’arrive donc à l’agence de Melbourne (40 minutes de l’aéroport).
Je rends le véhicule. La nana me demande si ça s’est bien passé.
J’ai dit « oui oui sauf pour les deux problèmes qu’on a eu et qu’on vous a signalé »
Elle « ok ok ».
Elle m’a fait remplir une sorte de constat pour déclarer l’accident qu’on a eu à l’assurance.
Ah oui parce que j’avais pas précisé : Mister Stress -alias Steph- avait voulu prendre l’assurance à 600euros au début du voyage, donc on est couvert en cas d’accident. Lui il vous dira « on a bien fait ». Mouais.

Bref! Je rends le véhicule sans aucun soucis et je prends une dernière photo du compteur :

Le compteur de départ était à 324200.

On a donc parcouru 6250km.
Promis, je vous mets une carte du voyage qu’on a fait (mais c’est super long à faire avec le réseau de merde qu’on a ici ^^).

Je fais un petit dernier aurevoir à notre jucy et je pars en direction de mon auberge de jeunesse.
Une excellente douche m’attend, c’est un pur bonheur.

J’en profite pour poster les deux cartes postales qu’on a envoyé à Graham et à Rachel (les deux hotes qu’on a eu pendant le séjour, vous vous souvenez ?)
Je vous les mets parce qu’on en est assez fiers ;) (surtout des dessins ^^)

Après avoir défait mes bagages, je pars en direction de l’open d’australie.
On est dimanche, le tournoi commence dès le lendemain et je sais qu’il y a un français (Monfils ou Tsonga) qui s’entraine sur les cours annexes. Et on peut y aller gratuitement avant le début du tournoi.
J’y vais donc.
Sur le chemin, je rencontre des gens un peu spéciaux :




En fait il y a un rassemblement. Et d’après mes recherches (merci wiki ^^), c’est un festival qui célèbre la « Queer culture ». En français : c’est un rassemblement homosexuel.







La plupart des photos sont des photos volées donc elles sont pas très bien cadrées/nettes.

Dans le festival, il y a aussi le jeu des ballons sur l’eau. Ce jeu est très présent en Australie, je l’ai vu des dizaines de fois, donc je vous explique le principe :


Vous (adulte ou enfant) êtes dans une bulle d’air où il n’y a pas d’eau et on vous place sur l’eau. Et vous vous amusé à faire comme le hamster dans sa cage : courir en en essayant de pas tomber.
C’est très marrant à regarder, mais je suis pas sûre que ça le soit autant à l’intérieur ;)

Après ces étranges rencontres, j’arrive donc aux entrainements de l’open d’Australie.
Et je suis complétement dégoutée parce que le français est parti 5 minutes avant que j’arrive.
Putain de douche trop longue !!! :D
Bon c’est pas grave, je vois quand même Youzhny. C’est le fameux joueur russe qui nous a enlevé la victoire en Coupe Davis en 2002 contre Richard Gasquet après avoir été mené 2 sets à 0… Ils étaient encore que des gamins à cette époque ;)



Après avoir vu jouer, je me suis dit que ça serait quand même pas mal (vu que je suis là) de prendre un pass pour la première semaine de l’Open pour voir nos amis français.

J’achète donc un pass de 3 jours pour finalement pas si cher que ça : 85$ (65€).

Alors oui je suis sensée chercher du boulot, oui oui. Mais là j’ai pas envie, je veux profiter de l’open :D

Dernier jour de road-trip – 12 janv.

Petit retour sur la fin du road-trip avec Steph
On se réveille donc le samedi 12 janvier dans un endroit choisi à la va-vite proche d’une route.

Et on ne sait pas encore qu’on a dormi à quelques mètres d’un koala !

Steph avait entendu des cris le matin, il a donc cherché pendant un moment.
En fait le koala était tout pret de nous (pas très haut dans les arbres).

Il est tout mignon

Une vraie peluche

Steph a un oeil de lynx, il en voit même un autre (beaucoup plus loin) :

Après cette belle rencontre matinale, on continue notre route le long de l’eau :

On décide de faire une promenade vers une cascade.
La cascade est un peu décevante :

Mais de là on voit une sorte de piste d’escalade, très interessant :

On continue notre promenade, et cela devient un peu plus sympa

On voit un mur spécial, on sait pas si ca a été fait par la nature ou par l’homme …

Après cette escapade en pleine nature, on décide d’aller faire un tour à Lorne.
C’est un jour spécial pour la ville.
Aujourd’hui, il y a une course dans l’eau qu’ils appellent Pier To Pub


Le but est simple : partir de la jetée et arriver le premier au Pub pour fêter ça !

Cela rassemble beaucoup de monde :

Ca a l’air bien organisé (on se croirait presque au Paris/Versailles)

Il y a toutes sortes de catégories et même vétérans et super vétérans !

Comme toujours il y a les sauveteurs :

Les gens se sont installés depuis un moment sur la plage :

Nous faisons juste que passer, donc nous assisterons pas à la course :)

On finit la Great Ocean Road :

Après ça, on se fait un dernier barbecue : bacon oeufs bean
Le moral est au plus bas pour moi, j’ai pas envie que ça s’arrete.
Même si on s’est grapigné avec le Steph, j’ai passé des superbes vacances avec lui.
Et cet après-midi là, je réalise que tout ça, c’est fini, que je vais revenir à Melbourne, seule…
Steph me voyant dans cet état me propose d’aller sur la plage pour la dernière fois et faire un footing.
Ca aurait surement été une super idée, mais je n’ai pas envie.
On ira quand même faire une petite promenade :


Steph fera même une grosse partie de la ballade en footing. Lui, il est bien décidé : il veut profiter du pays jusqu’au dernier moment :)
Il a bien raison !

Après cette promenade/footing, Steph prend une douche glacée, la pire de l’aventure dixit lui. Mais il a quand même 24h d’avion à faire avant de pouvoir se laver ^^ :)
Moi je m’abstiens : je sais que je pourrai en prendre une bien chaude le lendemain à l’auberge de jeunesse. Plus qu’une nuit à tenir.

Nos valises sont faites, et le jucyvan est tout propre, on l’a bien aspiré (prochain post : des photos intérieures).

On s’endort tristement proche de l’aéroport de Melbourne, dernière nuit en tant que baroudeurs. Finies les vacances !!

Je suis partie !

Voilà, je suis partie de la famille.

Je voulais remercier chacun d’entre vous qui m’avez laissé un commentaire. Ca m’a fait chaud au coeur pendant ce moment difficile. Ca m’a aidé à prendre la bonne décision.
MERCIIIII

J’aimerais vous expliquer en détail comment ça s’est passé mais en fait j’ai pas le courage.
Vu ce qu’elle m’a dit quand je suis partie, je suis très contente d’avoir fui !

Dans les grandes lignes :
- elle m’a fait la remarque qu’un matin j’avais pris 3 enormes bols de céréales et qu’elle avait jamais vu quelqu’un manger autant (ce n’est évidemment pas possible parce que justement je n’ai pas mangé beaucoup, j’ai juste mis mes céréales en plusieurs fois dans le bol de lait parce que je préfère quand c’est croustillant… en plus c’etait pas un grand bol, c’etait une sorte de ramequins (à l’anglaise quoi) !)
- elle m’a dit que ca serait très très méchant si je mettais un mauvais commentaire sur le site, je lui ai répondu que « je peux etre objective en cas de conflit » et elle m’a dit « non tu ne peux absolument pas vu l’état dans lequel tu es » (je pleurais)
- elle m’a repproché de pleurer devant elle parce que ça la mettait mal à l’aise et qu’elle, elle se contenait. Genre je le fais exprès de chialer à trombe d’eau ?!!!
- après avoir parlé pendant tout ce temps, elle m’a demandé si je voulais quand même rester (vous ne revez pas !) elle pensait que maintenant qu’on avait eu la discussion, ça irait mieux. C’était trop pour moi (peut etre elle avait peur du commentaire que j’allais laisser ? c’est bien mal me connaitre)

Je vous mets quand même le commentaire que j’ai rédigé sur la famille. Je le posterai sur le site qui nous as mis en contact.
Ca vous donnera une idée :)

I’m 29 (with a lot of experience of work).
I’m quite shy but really easy-going and hard-worker.

I can not say this is a bad house. It was just not the good one for me.
Maybe I’m too old to be formatted to Pam’s way of life.

To sum up: I had the feeling that I gave (at work) more than I have received (food, accommodation, English, activities).

The FAMILY:
There are three people: the mum, the dad and the daughter (11 y.o). The older child doesn’t live in the house.
Pam (the mum) is always busy. She is really hard-working. She is a nice person and you can talk to her at any time, she is always available to chat with you and to correct your English (I appreciated that).
Tony (the dad) is a reaaaaaaaaaaaaaally nice man (I think this is written in all the reviews). I will miss him even if I didn’t spend a lot of time with him. He is so funny :). I wish I had say goodbye to him.
Amy is a very energetic girl and she is lucky to have two parents that are that patient with her :). I wish her all the best.

The WORK:
The work is not very hard but Pam is very maniac (and I’m not at all – I’m easy-going) so it was hard for me.
The work has to be done in ONE way and not in another one.
You cannot do it your way (even if Tony does ;) ).
Pam gives you tasks one after another (after checking if the work is good enough in her point of view), so it’s very difficult to be independent. If you take the initiative of vacuuming another room instead of running to Pam saying « I have finished this one », it’s a problem. The things have to be done in the right order :)
Pam has never shouted at me for my mystakes (I have broken 3 things in her house) but even after apologizing to her (so many times), I felt she was still furious (and so was her daughter).

ACCOMMADATION:
I slept in the caravan. The house is closed in the night (also when Pam is not at home). So don’t expect to go to the toilets in the middle of the night or in the morning if Pam is not awake.
I was OK with that. But it’s not for everyone!
One morning, Pam had forgotten to open the door for me even though she had told me to be at the house at 8.30-9am (she opened around 11.45am). I had to do my own business in the garden.
I repeat, it was fun for me but can’t be for everyone!
The bed in the caravan is comfortable and the linen too. I had my privacy.
I also had the electricity in there, so the accommodation was ok for me :)
(Note: Pam advised me not to use the outside toilets because there are some bats in there).

INTERNET (and phone):
No wifi at home.
No internet for you (but you are very welcome to help Amy downloading movie with their high speed connection!)
The phone was not to be used in some places of the house: in the kitchen and around Amy and Pam. So don’t expect to have your phone always with you.
That was hard for me, but I dealt with it.

FOOD:
Pam serves you 3 meals during the day.
In my opinion, the meals are too light. Even if the food is top-quality and very good, it was not enough for me.
Pam assumes that if you want to eat, you will ask her. Don’t expect to have a dessert at each meal if you don’t ask : I had just twice in 5 days (a yogurt or a fruit is a dessert for me).
I really disliked to ask for food, so I didn’t, my mystake ! I should have asked.
My advices for the food in this family:
- bring your own food, or
- ask for more food to Pam, or
- serve yourself in the fridge (as Amy does).
I’m not this kind of person.

FUN:
The activities with the family are really good.
We have seen the Australian day firework together. That was great.
Pam and Amy have a one-year pass to go to an aquatic park whenever they want.
One day, I went with Amy there with theses passes. That was very nice for me !!
Pam thanked me for that, but it was really good time for me (even if Amy was not motivated as I was and even if she was cheating all the time at the mini-golf ;) )

I have decided to leave the house on my 5th morning (when Pam was out and the house closed)
When Pam came back (2 hours laters), my luggage was packed. I went to her and said that I would like to leave.
She was OK with that but she wanted me to do my hours for the day !
I didn’t want to fight, so I did … while crying … I just wanted to go very far away.
At the same time Pam accused me of having burnt a clothe as the iron was dirty.
I’m honest and I didn’t (I am awkward but not blind :) )
I really didn’t know why the iron was dirty (maybe the tap water, I used it a lot …).

I’m not saying this experience was bad (all the experience are good even the worse!). We cannot fit with everyone (even if I thought I could, my mystake!)
I’m just saying that this family was not for me and I regret I did not take up the challenge :)

Je vous mets quelques photos de la maison et de l’endroit où je dormais :

Le devant de la maison :

L’arrière de la maison :

Ma caravane

Un de leur chien bien sympa :