I miss …

Une semaine avant de partir en Australie (fin novembre 2012), j’avais fait une liste de ce qui allait surement me manquer.

8 mois après, je fais un petit bilan.

En bleu ce que j’avais écrit avant de partir, en noir, ce que je ressens maintenant.

[expand title="Voir l'intégralité du post"]

Ce qui va me manquer :

– la baguette française 
non, la baguette française ne me manque pas du tout (normal vu mon travail, je peux en manger tous les jours !)

– le fromage français
non pas du tout … et je suis très étonnée de ça !! Biensûr je mange du fromage local à la place … mais ça n’a rien à voir avouons-le :)

– la charcuterie française
et ben non plus !! la charcuterie ne me manque pas ! Pour remplacer, je mange (et pas souvent!) du bacon …
Le paté, la saucisse ne me manquent pas du tout :)

– mes collègues et l’ambiance du travail
ah ben ça forcément qu’ils me manquent mes collègues parisiens, mais j’ai régulièrement des nouvelles d’eux et je sais globalement ce qu’il se passe au bureau, alors ça compense ^^
et puis, j’ai aussi des collègues super sympa ici donc, je m’y fais …

– ma belle-famille
oui, surtout les neveux, nièces et la petite arrivée fin mai …

– ma famille (en particulier ma nièce)
oui ma famille me manque et je suis particulièrement déçue de pas avoir été aux cotés de ma nièce pour sa première année :(

– KL
et ben non ! je peux le regarder ici aussi ahah :D

Ce qui me manque déjà :

– mon chéri de A à Z
bon ben là je m’etais pas trompée :)

– mon chat qui est tout malheureux dans son nouveau chez lui
oui mon Nero me manque drolement!! mais je sais que maintenant il est super heureux dans son nouveau territoire, alors je me fais moins de soucis pour lui, et puis depuis quelques jours, j’ai un autre chat à cajoler ici, donc ça passe …

– mes amis
oui mes proches amis me manquent énormement, et j’aurais pas cru ! moi qui me croyais super forte et indépendante sur ce point, et ben non, les plus proches me manquent vraiment! J’ai hate de les retrouver!

– internet haut débit illimité
ahah alors ça !!! OF COURSE §§ !! ca a été très très dur les premiers mois où l’accès internet était médiocre. Mais maintenant que je suis dans ma coloc, ca va mieux (même si c’est pas encore le paradis ^^)

Ce qui ne me manquera pas :

– la paperasse française!
rah la la la ! mais ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii
si vous saviez comme tout est si simple ici pour l’administratif, c’est vraiment bluffant !
faudra d’ailleurs que je fasse un post là dessus

– le contenu de mon travail
ah ben ça c’est clair … surtout que j’adore ce que je fais à la boulangerie ici et que ça n’a rien à voir !

– le froid glacial de l’hiver français
ah ah, je suis bien contente d’avoir échappée à l’hiver français 2012 et le printemps 2013
en ce moment je sais que c’est la canicule pour vous, moi je suis très satisfaite de l’hiver australien : il fait jamais moins de 10°C, pas besoin de gants ni de manteau d’hiver. J’aime bien !

– et … les français en général !!
ouais alors ça … je suis mitigée … car je revois mon jugement !
Dans tous les pays y a des cons, et y en aussi en Australie!
Il suffit donc de fréquenter les bonnes personnes dans le pays où on vit /phrase du jour!

[/expand]

Uluru – Mercredi 12 juin

On a du réseau !!!!!!!!
C’est le point positif du jour :D

Réveil tardif ce matin.
On a dormi sur l’aire de repos loin de tous.
Ce matin, Chéri découvre qu’on a des panneaux solaires sur le toit du 4×4.
Cool ! Mission nettoyage du toit afin de récupérer plus d’énergie pendant la journée!

[expand title="Voir l'intégralité du post"]

Dernière révision de la voiture

Puis, on part a la conquête de Uluru !!! Le fameux :)
On repasse devant le Mont Conner, on ne se trompe pas cette fois ;)
Puis on voit l’immense rocher apparaître devant nous. La journée est nuageuse mais on se régale.

On va direct au centre d’information pour en apprendre plus sur la culture aborigène.

Enfin pour être honnête, avant de rentrer on est resté un bon moment dehors sur nos téléphones à profiter du réseau qui nous a manqué depuis plus de 3 jours!!

Après ce moment de geekitude, on rentre dans le centre culturel.
Malheureusement aucune photo/vidéo n’est permise donc vous n’en aurez pas.
On a vu des aborigènes en train de peindre des dessins aborigènes : moment unique (photo/video interdite donc)

Dans ce centre on apprend plein de choses sur les aborigènes qui sont les propriétaires des lieux. Pour eux, Uluru est sacré et ne doit pas être « sali ». Beaucoup d’endroits sont sacrés : on ne peut même pas les prendre en photos (mais certains touristes ne se gênent pas!!). Et un point capital : les aborigènes demandent à ce que les gens respectent ce grand rocher en ne l’escaladant pas…

De notre côté, on essaie de respecter les locaux et d’appliquer ces deux règles (cela dit, je sais pas si on l’aurait escaladé si le site n’était pas sacré car faut dire qu’on est des grosses feignasses (enfin surtout moi) et que la montée est ultra rude!!!)

Ensuite, on est allé manger sur un des barbecues à disposition. On a partagé une plaque de barbecue avec des australiens qui nous ont demandé si on avait escaladé Uluru. J’ai répondu du tac o tac : « heu non, on ne monte pas! On ira faire le tour cet aprem »
Il me regarde étonné : « ah bon? Vous allez pas monter? »

Bon ben visiblement les australiens ne sont pas plus respectueux des aborigènes que les autres nationalités… Dommage!
D’ailleurs, il y a un panneau explicite en bas du rocher

Pour les explications précises : la photo agrandie : Photo zoomable

[[ petite parenthèse : mes collègues sont très étonnés quand je leur dis que je n'ai pas escaladé Uluru et ils ont du mal à comprendre pourquoi je ne l'ai pas fait quand je parle des aborigènes ... ]]

Après notre copieux repas, on décide de faire le circuit autour du rocher : 10km. On va se garer tout proche :


On démarre la rando !

Je ne vais pas épiloguer sur cette balade parce que pour être honnête : on n’a pas vraiment aimé.
Le chemin est large et monotone. Les 10km se ressemblent tous.

En plus, on commence à vraiment ressentir la fatigue du road-trip. Normal notre rythme est assez intense avec nos randos quotidiennes.

On a quand même trouvé une activité rigolote pour passer le temps : imaginer des formes sur les parois irrégulières du rocher :)

On a donc vu dark vador

et un petit ourson :

Un petit peu d’eau dans une gorge du rocher :

Sur le chemin on croise un jeune couple de français. Ils vont nous tenir compagnie.
Moi j’aime pas trop parler aux français mais c’est Chéri (desespéré de pas pouvoir parler avec les gens) qui les accostent :D

Après cette rando : repos bien mérité

Puis à la fin de cette ballade, on se dirige vers le spot pour admirer le coucher du soleil.

On s’installe sur le toît du 4×4 pour avoir une belle vue

Mais on a pas de chance, c’est très nuageux donc ça rend pas des masses.. Dommage !

On essaie de se prendre en photo, mais Chéri ne sait pas se tenir tranquille, donc ça donne ça :

Avant la tombée de la nuit, déçus par le coucher du soleil, on quitte le parc et on va se trouver une place au milieu des arbres. On arrive de nuit.
On se douche rapidement à l’eau froide puis go dodo.

Demain on se lève tôt pour voir le lever du soleil sur Uluru. J’ai hâte!!
[/expand]

Un nouveau colocataire …

Comme vous le savez, je vis dans la maison de ma coloc (c’est la proprio).

La maison est assez grande (3 chambres, 2 salles de bain).
Et on est que 2 …

Y a deux mois, ma coloc a décidé de prendre un nouveau locataire.
Moi j’ai pas dit non, elle m’a dit qu’on le prendrait à la fin de mes vacances..

Donc voilà, je vous présente Humphrey :

[expand title="Voir l'intégralité du post"]



Je suis évidemment plus que ravie de ce nouveau colocataire.
Il a deux ans, c’est un male et il vient de la SPA locale.

C’est un amour, il adore les calins, et moi je m’en prive pas.

[/expand]

Kings Canyon – Mardi 11 juin

Matin classique, aucun problème pour dormir même si on commence à sentir le froid la nuit.
Les journées sont chaudes mais les nuits sont très fraiches.
Ca reste supportable :)
Vue du matin

[expand title="Voir l'intégralité du post"]
On prend la Mereenie Loop: une route à terre rouge dans un territoire aborigène.
La route est de bonne qualité du coup on peut rouler facilement avec le 4×4.

Il faut un permis pour y circuler dessus. Ce permis se prend dans un office du tourisme ou dans le supermarché du coin (ce qu’on avait fait la veille à Hermannsburg quand on a fait le plein, vous vous souvenez ?)

Chéri ne comprend toujours pas à quoi ça nous a servi de payer 10$ pour emprunter cette route sachant qu’on a jamais été controlé…
Ah cet esprit français, j’te jure ^_^

Sur cette route on va rencontrer plusieurs animaux sauvages.
Notamment des dromadaires. Ils vont même traverser la route devant nous. La classe!



Après avoir croisé les dromadaires, je dis à chéri comme ça au hasard « j’aimerais bien voir des chevaux sauvages aussi! »
Et paf, 5 minutes après : des chevaux sauvages qui vont aussi traverser la route.

Le pied!

Un peu plus loin, on va s’arreter à un point de vue. Sympa mais sans plus. De là, on voit notre prochaine étape : Kings Canyon.

Moment de détente, on se prend en photo en train de sauter :


Je me suis même amusée en à faire des gifs animés :

Je n’assume pas du tout mon saut mais Chéri insiste pour que je le mette aussi. Donc, pour les curieux cliquez ici pour se moquer

Vous vous êtes bien marrés avec mon saut de mongolienne ?
Parfait, on continue la journée alors :D

On entre dans le parc de Watarrka :

Et on s’approche de plus en plus de Kings Canyon!

Pour enfin y aller :)

On va choisir (évidemment, sinon y a rien à voir!) le grand tour du canyon pour apprécier le tout.

Premiers 500 mètres : montée à pic. Outch

Autant vous dire que j’en ai chié!
Ils sont où mes entrainements du Paris-Versailles là ?!!!
On aurait dit une mamie qui montait, je vous jure…

Bon enfin, arrivés en haut, on est content (surtout moi!)

On croise une équipe de scientifiques qui font des analyses sur les roches. Ils ont l’air très sérieux, ils prennent des notes et tout et tout …

On va prendre de magnifiques photos durant notre tour. On oubliera aucun petit recoin du canyon :)

C’est moi à gauche :D


Là encore, c’est moi en tout petit à droite (le truc blanc)


Ici, vous pouvez voir Chéri en haut à droite

Note : comme vous voyez, et comme d’hab, j’ai VRAIMENT du mal à faire le tri et mettre moins de photos…

Bref!

On est un peu fatigués mais encore super motivés pour visiter TOUT CE QU’IL Y A VOIR. On descend donc dans le creux des failles pour admirer Le Jardin d’Eden (c’est son nom).

C’est vrai que c’est beau :

On remonte (j’en chie moins là, je dois être bien échauffée après 1h de marche :D ) :
De nouvelles prises de vues mais cette fois-ci de l’autre coté :



Y a pas à dire ce site est magnifique !
L’un des mes endroits préférés du séjour :)

Après cette éprouvante journée, on va faire un barbecue tout proche de Kings Canyon.
Malheureusement les mouches auront faim elles aussi. Ca sera infernal!
Du coup, on se dépeche un peu et on se dirige vers Uluru via la Luritja Road.

Les paysages sont assez identiques dans le coin :

On s’approche de plus en plus de Uluru et je commence à m’extasier en le voyant au loin. Je lance un « il est majestueux » (ce qui me vaudra un chambrage par Chéri tout le long du séjour…).
Mais en fait, ce n’était pas Uluru!!!!!
C’est le Mont Connor (pour ma défense il est souvent confondu avec Uluru par les touristes, c’est écrit dans le Lonely Planet, si si !).
Bref, le voici :

On va s’installer pas trop loin du Mont Connor pour dormir.
On arrive de nuit donc pas de photos.
On prend vite fait une douche (enfin une pseudo-douche avec notre ballon d’eau).
Puis on s’endrot. Crevés!

Uluru sera pour demain! J’ai hate!!
[/expand]

Outback MacDonnell + Palm Valley – Lundi 10 juin

On se lève ce matin au milieu de nulle part mais avec pas mal de végétation autour de nous.

A l’arrière du 4×4, y a pas mal de sable (et c’est le vide derrière les arbres)

[expand title="Voir l'intégralité du post"]
J’en profite pour vous montrer notre 4×4 ouvert de plus près :

(on dort en haut au niveau de la « toile »)

A l’avant du 4×4 c’est plus caillouteux :


Et oui y a pas de route, on va n’importe où !

Notre premier objectif de la journée sont les Redbank Gorge.
Elles portent bien leurs noms ces gorges!!

La preuve en images!
Alors il y a une bonne marche pour arriver jusqu’au bout de la gorge.
D’autant plus qu’on est en hiver : saison sèche ici.
Donc comme la veille, la rivière est asséchée et on peut voir le sable et les rochers …

Après une bonne demie-heure de marche, on arrive au bout et ca vallait le détour :)



Après ça, on va à Tnorala : Gosse bluff.
C’est un gros cratère au milieu des MacDonnell

Avant d’y arriver, on voit des paysages avec des « plaines » à perte de vues :

En s’approchant du cratère Gosse bluff, on voit la forme qu’il a de l’extérieur :

Et puis on y rentre et on est au milieu d’une petite chaîne de montagne. Nous voilà encerclés :)




(ca ne rend pas très bien, je suis un poil déçue!)

Après ça, on continue notre petit chemin sur la route de l’outback, et on recroise le panneau qui nous dit qu’on est bien sur la route du centre rouge :

(oui c’est flou … je conduisais et prendre des photos nettes n’est pas un concept que Chéri maitrise, dommage!)

Sur le chemin on croise une maison atypique :



Le constructeur de cette maison est assez connu. Il s’agit d’Albert NAMATJIRA, l’un des plus célèbres peintres australiens.
Il vivait dans cette maison avec sa femme et leurs 8 enfants au début du siècle (le 20ème biensûr!).
Pour plus d’info sur la vie de cet aborigène d’exception : http://www.abc.net.au/schoolstv/australians/namat.htm

Après cette petite pause, on va continuer notre périple et s’arreter dans la ville de Hermannsburg.
On cherche à faire le plein de gasoil.
Aujourd’hui, c’est férié (c’est l’anniversaire de la reine). On a donc un peu de mal à trouver des trucs ouverts.
Mais heureusement, on va trouver la mini station de la mini-ville.
Je n’ai pas pris de photos de la « ville ». Je le regrette car c’est vraiment différent de ce qu’on s’imagine. C’est tout petit et tous les services sont très sommaires…
Bref, on voit la station service, mais aucune idée de savoir comment on fait pour se servir.. Nous mêmes ? Faut demander ?
Y a marqué sur un panneau qu’il faut s’adresser au (mini) supermarché à coté. On y va.
Le caissier nous dit qu’il faut aller directement à la station, il y a quelqu’un.
Donc je descends, j’entre dans l’atelier de la station. Personne. Hmmm. Bizarre.
Puis je vois enfin au loin, un gars à qui je demande comment je fais pour prendre de l’essence.
Il me dit « bah y a quelqu’un devant pour vous servir ».
Moi : « ah bon? j’ai vu personne »
Lui : « si y a quelqu’un. Quoi vous croyez que les aborigènes ne peuvent pas faire ce genre de travail ?? » en me montrant la personne qui remplit les réservoirs (un aborigène donc).
Je m’attendais pas du tout à ce genre de reflexion!! D’autant plus que le gars était sur une voiture et je pensais qu’il faisait le plein de SA voiture.
Bref, je bafouille un « heu non mais je croyais que c’etait un client et qu’il mettait de l’essence dans sa voiture… »
Bon, choquée mais pas destabilisée, je suis donc allée voir le responsable pour qu’il nous remplisse le réservoir.

Et ben ça fait mal au cul :o
Pour vous donner une idée : à Alice Springs, le litre de gasoil est à 1.71$. Et là, tenez vous bien : il est à 2.33$.
Outch!! Ca sera le plus cher de notre séjour.
Je m’en veux encore de pas avoir fait de photo.
M’enfin, ça sert à rien de ruminer.

Le réservoir plein et le permis en poche pour traverser une route pour le lendemain, on part à l’aventure vers Palm Valley

Un long long chemin de 4×4 va nous mener à un endroit paradisiaque et désert!
Avant d’arriver, on va passer sur des rochers de malaaaaaaaaade. J’aurais jamais cru qu’on puisse faire ça avec un 4×4.
Malheureusement, les moments où on doit franchir les trucs difficiles, y en a un qui conduit et l’autre qui aide donc impossible de filmer / prendre des photos. Dommage!
Bon sinon, voici le bel endroit dont je vous parlais :

Malheureusement, la nuit tombe vite …

On va longtemps hésiter à dormir là (c’est vraiment sympa et calme) mais planning très très serré oblige, on va donc décider d’avancer et de repartir de nuit et dormir à un autre endroit.
[/expand]

Il me reste 100 jours en Oz…

Voilà, je viens de téléphoner à ma compagnie aérienne pour choisir la date de mon retour.
Sans le vouloir, je l’ai pris dans exactement 100 jours! (nouveau compte à rebours à droite du blog …)

Donc comme vous vous en doutez, tout va bien, je ne repartirai pas prématurément. Et ça c’est coooooooooool :-) :-) :-) :-) :-)

[expand title="Voir l'intégralité du post"]
Pour mon billet d’avion, c’est marrant, parce qu’à l’aller (Paris->Melbourne) j’avais droit à 30kg (j’ai utilisé uniquement 17) et au retour, j’ai droit à 20kg.
Je tiens absolument à ramener plein de trucs d’ici donc je demande pourquoi cette différence à la nana au téléphone, elle me dit « c’était une promotion ».
Ah ok!! Ils sont malins : ils doivent se dire que les pigeons se chargent des 30kg à l’aller et que forcément ils voudront ramener tout ça (voir plus) au retour et PAYER.
Parce que le kilo supplémentaire est hors de prix (ce qu’elle m’a dit direct) : 60$ !

Autant vous dire que je vais pas être un de ces pigeons, je leur donnerai pas à un sous de plus pour mes bagages ^_^ (quitte à y laisser mes chemises!)

Voilà voilà.

Bon bref, je débarque à Paris le 22 octobre et je reprends le travail le 4 novembre.
Je m’octroie donc quelques vacances en arrivant.

Je ne sais pas encore ce que je vais faire pendant ces 13 jours. Pour l’instant je penche vers ça :
- passer la circulation de mon permis moto,
- me reposer,
- rendre visite à la famille/amis loin
- glander
- déprimer

:D

On verra le moment venu.

Prochain post : troisième jour de notre aventure en juin ^_^
[/expand]

Premier jour dans l’Outback – 9 juin

Le réveil est dépaysant.
Nous sommes dans les West MacDonnell Ranges à quelques kilomètres de Alice Springs

La première photo que je prends de l’outback nous montre un ciel magnifique !!! (pas de retouche)

On a dormi au milieu de nulle part.

[expand title="Voir l'intégralité du post"]

C’est bien réel, notre road-trip dans l’outback commence à fond les ballons!!!!

Ce qui est fort apréciable avec le 4×4, c’est qu’on peut aller n’importe où. Du coup, c’est beaucoup plus facile pour trouver un endroit isolé, on fait notre propre route :

Après notre premier petit déjeuner en tant que nomades, on va commencer à visiter!

Premier arrêt : Simpsons Gap

Mini promenade qui s’annonce.
Très vite on voit le « gap » :

Il y a beaucoup de sable, en été (saison humide) l’eau recouvre le sable.

Et on comprend mieux le panneau du coup :

Les roches ont une couleur sympa :

Et avec le ciel, ca rend magnifiquement bien :

On se rapproche du gap mais on est à contre jour, dommage pour la photo :

Ah tiens au passage : ca capte pas dans le coin, il y a donc quelques téléphones d’urgence éparpillés dans l’outback :

Deuxième arrêt : Serpentine Gorge
Ca va petite promenade là aussi
La vue quand on monte :

Et récompense quand on arrive :

Chéri se sent l’âme d’un grimpeur :

(il est au milieu de la photo)

Troisième arrêt : Ochre Pits

C’est un endroit où les Aborigènes venaient se fournir en pigments ocre.
Il est évidemment interdits d’y toucher et encore moins d’en récupérer!

Les roches de différentes couleurs sont formées de calcaire battu par les intempéries et coloré par des oxydes de fer (merci le Petit futé pour l’info :D )


Quatrième arrêt : Ormiston Gorge
C’est le début du séjour, on a le temps, on fait aussi les trucs sans grand interet ;)
Bon d’après le Petit futé, c’est la faille la plus impressionnante des Mac Donnell Ranges de l’ouest (là où on est quoi). Mouais ok.
Voici les photos :

Vue en bas

Vue en haut après une petite marche. Point de vue appelé Ghost Gum Loukout


Et voici un arbre célèbre, je ne sais plus pourquoi, mais je vous assure il l’est (ouais j’ai fait ma mauvaise élève, j’avoue)

Après toutes ces visites (il fait très chaud), on va faire les rats dans un camping où on va se doucher.
Puis on trouve un coin barbecue où on va manger.

On en profite pour sortir le jeu que j’avais acheté pour l’occase (clin d’oeil à Clo&Nico ^_^).
Mais il est 18h, la nuit tombe (et oui c’est l’hiver ici), pas le temps de jouer finalement.
On part rapidement trouver un endroit pour dormir.

Ce soir là, ça va s’annoncer rigolo : on va tester pour la première fois les capacités de notre véhicule !
Chéri conduit pour nous trouver un endroit un peu isolé.
On se rapproche de Glen Helen Gorge

4×4 oblige, dès qu’on voit une petite route pas goudronnée, on n’hésite pas : on l’emprunte.
On avance dans un endroit qui nous mène nulle part et où on commence à avoir du sable quand Chéri commence à me dire : « mais y a du sable là, ca craint non ? »
Moi qui n’ai pas froid aux yeux, je lui dit « mais nooon, c’est bon vas y!! »
Idiote que je suis, on se retrouve bloqués : les roues patines, impossible d’avancer ou reculer.
Aïe…
Chéri commence à paniquer (mais il l’avouera pas, je préviens). Moi je lui dis « mais c’est bon, c’est un 4×4, on va forcément s’en sortiiiiiiiiiir »
Cela dit je lui réponds ça, mais je n’ai AUCUNE idée de comment on va faire. Je lui fais confiance ;)
Ni une, ni 2, Chéri sort de la voiture et enclenche les 4 roues motrices. Lui, heureusement, il a bien écouté et retenu la vidéo qu’on nous a diffusé à l’agence de location sur les fonctionnalités du 4×4.
Moi, cruche que je suis, je sais même pas ce que je c’est que « d’enclencher les 4 roues motrices ^_^ »

Note : pour les gens comme moi voici un article wikipédia qui vous aidera surement : Article Wikipédia (Chéri a beau me l’avoir expliqué, je suis incapable de le ré-expliquer avec mes mots à moi => ça veut tout dire :D )

Bref, les 4 roues motrices sont mises, vroum vroum.
Et là c’est encore mieux qu’après avoir mis des chaînes sur de la neige. On ressort en moins de 2 du sable !!
La classe !
Chéri passera la soirée à me répéter « ah ben là on aurait eu une voiture, on restait coincé ».

Ouais ouais. Mais ça aurait été marrant (même si ultra chiant).

Bref, finalement, on s’en va vite de là (je me fais pas prier non plus), et on trouve un autre endroit plus convenable.
[mapsmarker marker="6"]
[/expand]

Début des vacances : samedi 8 juin 2/2

J’avais commencé à raconter la première journée de vacances dans ce post : Début des vacances : samedi 8 juin

Voici quelques photos accompagnant le premier récit et surtout la suite ;)

L’appartement où nous avons dormi pendant les deux premières nuits à Melbourne

[expand title="Voir l'intégralité du post"]


Il était très sympa, et les propriétaires super gentils. On a même eu droit à des mini cookies fait maison, DELICIEUX.

Chéri a eu un peu de mal avec le décalage horaire. Il se réveillait au milieu de la nuit…

Moi j’ai super bien dormi ;)

Le réveil a été très matinal donc, et nous voici à l’aéroport très tôt :

Ironie du sort ou pas, je me retrouve devant les mêmes comptoirs que pour mon vol raté vers la Tasmanie.
Sauf que là, on est archi en avance car notre vol aura au final 3h de retard :(


(le premier vol de Sydney que vous voyez sur la liste devait partir 5 minutes avant le notre … NORMALEMENT…)

On attend donc …

Pour compenser les heures de retard, on a droit à 5$ chacun à la caféteria de l’aéroport. On voulait prendre des sushis mais on avait droit qu’à des trucs à la cafétéria…
On prendra deux wraps très chers et très bons. Pas de photos.

C’en suit un vol de 2h35 et beaucoup d’angoisse car (comme je l’expliquais dans le premier post), on était pas sûr de pouvoir prendre le 4×4 le jour même car l’agence de location ferme tôt : 16h

Arrivés à l’aéroport d’Alice Springs, on optimise au maximum : on prend les bagages et taxis obligatoire pour être dans les temps.
Le chauffeur est super sympa, et sérieux. Il connait bien la marque chez qui on loue le 4×4, il a travaillé chez eux avant…

Ah j’ai oublié de mentionner un truc pour les bagages!!!
Une nana m’a pris mon bagage et elle se barait direct comme ça vers l’extérieur de l’aéroport.
Heureusement je l’ai vu faire, et je lui ai couru après.
Conversation:
Moi : « Mademoiselle, excusez moi, excusez moi »
Elle se retourne
Moi : « Vous êtes sûre que c’est votre bagage car il ressemble VRAIMENT au mien, vous avez vérifié ? »
Elle : « Ah non.. ah oui, ca doit pas être le mien… »
Je vérifie l’étiquette accrochée au bagage, c’est bien le mien
Moi : « ben oui c’est le mien »
Elle : « ah désolée »

J’ai trouvé ça très très suspect!!!!
Mais ouf, la chance était avec nous ;)

Bref, on est dans le taxi, le chauffeur est sympa et il nous dépose rapidement à la compagnie de location.
Ouf, on est dans les temps même si on est les derniers. Quel soulagement!!!!

Et voici la bête avec qui on va voyager pendant 15 jours (et qui va nous ruiner!!!!) :




Compteur de départ 98041 km

Il a l’air hyper pratique.
Je décide de prendre le volant dès le début car je suis habitué à la conduite à gauche (j’ai peur que Chéri ait du mal en ville au début..).
Le 4×4 est sympa à conduire, on est en hauteur, on a la classe!

Direction le supermarché pour faire les courses.
On rentre dans le supermarché, il fait jour.
On ressort, il fait nuit. Snif

On se fait embêter par quelques aborigènes qui font l’aumone. Ca plait pas du tout à Chéri, vite il faut partir.

On range toutes les courses et on y va.

Direction sans plus attendre l’Ouest d’Alice Springs pour commencer à avancer et pouvoir visiter dès lendemain les West Macdonnell.

On s’arrête vers ici

[mapsmarker marker="5"]
[/expand]

De retour à Melbourne…

Voilà. Je reposte enfin.

En fait, je suis de retour sur Melbourne depuis 4 jours déjà.

Après :
- une journée d’adieu
- une journée de travail intense
- une journée de baby-sitting chez mes amis
et une journée glandouille, je me décide enfin à vous donner des nouvelles !!

Je suis donc vivante!
Je n’ai pas été mangée par un crocodile, ni piquée par un serpent et encore moins mordue par une arraignée.

Le voyage s’est bien passé !!

[expand title="Voir l'intégralité du post"]

Je vous raconterai mon roadtrip comme je l’avais fait la première fois.
Cela dit, il va falloir être un peu patient parce qu’en ce moment je n’ai pas trop la tête à ça.

La séparation avec Chéri a été difficile et j’ai appris deux nouvelles qui m’ont un peu bouleversée ces derniers temps.
Une excellente et une mauvaise (je vais peut être rentrer en France plus tôt que prévu d’ailleurs…)

Mais là n’est pas le sujet pour le moment !!!
Je suis de retour chez moi et je vais faire vivre ce blog et retracer jour par jour mon aventure dans l’outback australien. Et je peux vous dire d’avance que j’ai vraiment beaucoup de choses à vous raconter !! Et également, des centaines de photos magnifiques à vous montrer.
[/expand]