Premier jour dans l’Outback – 9 juin

Le réveil est dépaysant.
Nous sommes dans les West MacDonnell Ranges à quelques kilomètres de Alice Springs

La première photo que je prends de l’outback nous montre un ciel magnifique !!! (pas de retouche)

On a dormi au milieu de nulle part.

[expand title="Voir l'intégralité du post"]

C’est bien réel, notre road-trip dans l’outback commence à fond les ballons!!!!

Ce qui est fort apréciable avec le 4×4, c’est qu’on peut aller n’importe où. Du coup, c’est beaucoup plus facile pour trouver un endroit isolé, on fait notre propre route :

Après notre premier petit déjeuner en tant que nomades, on va commencer à visiter!

Premier arrêt : Simpsons Gap

Mini promenade qui s’annonce.
Très vite on voit le « gap » :

Il y a beaucoup de sable, en été (saison humide) l’eau recouvre le sable.

Et on comprend mieux le panneau du coup :

Les roches ont une couleur sympa :

Et avec le ciel, ca rend magnifiquement bien :

On se rapproche du gap mais on est à contre jour, dommage pour la photo :

Ah tiens au passage : ca capte pas dans le coin, il y a donc quelques téléphones d’urgence éparpillés dans l’outback :

Deuxième arrêt : Serpentine Gorge
Ca va petite promenade là aussi
La vue quand on monte :

Et récompense quand on arrive :

Chéri se sent l’âme d’un grimpeur :

(il est au milieu de la photo)

Troisième arrêt : Ochre Pits

C’est un endroit où les Aborigènes venaient se fournir en pigments ocre.
Il est évidemment interdits d’y toucher et encore moins d’en récupérer!

Les roches de différentes couleurs sont formées de calcaire battu par les intempéries et coloré par des oxydes de fer (merci le Petit futé pour l’info :D )


Quatrième arrêt : Ormiston Gorge
C’est le début du séjour, on a le temps, on fait aussi les trucs sans grand interet ;)
Bon d’après le Petit futé, c’est la faille la plus impressionnante des Mac Donnell Ranges de l’ouest (là où on est quoi). Mouais ok.
Voici les photos :

Vue en bas

Vue en haut après une petite marche. Point de vue appelé Ghost Gum Loukout


Et voici un arbre célèbre, je ne sais plus pourquoi, mais je vous assure il l’est (ouais j’ai fait ma mauvaise élève, j’avoue)

Après toutes ces visites (il fait très chaud), on va faire les rats dans un camping où on va se doucher.
Puis on trouve un coin barbecue où on va manger.

On en profite pour sortir le jeu que j’avais acheté pour l’occase (clin d’oeil à Clo&Nico ^_^).
Mais il est 18h, la nuit tombe (et oui c’est l’hiver ici), pas le temps de jouer finalement.
On part rapidement trouver un endroit pour dormir.

Ce soir là, ça va s’annoncer rigolo : on va tester pour la première fois les capacités de notre véhicule !
Chéri conduit pour nous trouver un endroit un peu isolé.
On se rapproche de Glen Helen Gorge

4×4 oblige, dès qu’on voit une petite route pas goudronnée, on n’hésite pas : on l’emprunte.
On avance dans un endroit qui nous mène nulle part et où on commence à avoir du sable quand Chéri commence à me dire : « mais y a du sable là, ca craint non ? »
Moi qui n’ai pas froid aux yeux, je lui dit « mais nooon, c’est bon vas y!! »
Idiote que je suis, on se retrouve bloqués : les roues patines, impossible d’avancer ou reculer.
Aïe…
Chéri commence à paniquer (mais il l’avouera pas, je préviens). Moi je lui dis « mais c’est bon, c’est un 4×4, on va forcément s’en sortiiiiiiiiiir »
Cela dit je lui réponds ça, mais je n’ai AUCUNE idée de comment on va faire. Je lui fais confiance ;)
Ni une, ni 2, Chéri sort de la voiture et enclenche les 4 roues motrices. Lui, heureusement, il a bien écouté et retenu la vidéo qu’on nous a diffusé à l’agence de location sur les fonctionnalités du 4×4.
Moi, cruche que je suis, je sais même pas ce que je c’est que « d’enclencher les 4 roues motrices ^_^ »

Note : pour les gens comme moi voici un article wikipédia qui vous aidera surement : Article Wikipédia (Chéri a beau me l’avoir expliqué, je suis incapable de le ré-expliquer avec mes mots à moi => ça veut tout dire :D )

Bref, les 4 roues motrices sont mises, vroum vroum.
Et là c’est encore mieux qu’après avoir mis des chaînes sur de la neige. On ressort en moins de 2 du sable !!
La classe !
Chéri passera la soirée à me répéter « ah ben là on aurait eu une voiture, on restait coincé ».

Ouais ouais. Mais ça aurait été marrant (même si ultra chiant).

Bref, finalement, on s’en va vite de là (je me fais pas prier non plus), et on trouve un autre endroit plus convenable.
[mapsmarker marker="6"]
[/expand]

6 réflexions au sujet de « Premier jour dans l’Outback – 9 juin »

  1. Oups la petite frayeur quand même quand vous êtes restés coincés dans le sable!! En tout cas ça avait l’air magnifique! Y avait pas l’air d’y avoir foule. Vous avez vraiment le droit de dormir n’importe où?

    • Alors honnetement, je ne suis pas sûre qu’on est le « droit » de dormir n’importe où.

      Ce que je sais c’est que y a des endroits où c’est clairement indiqué que c’est interdit et d’autres où c’est clairement indiqué que c’est permis.

      Nous on prend le premier endroit qui nous convient (sauf si c’est explicitement marqué que c’est interdit, on est pas maso!)

  2. Certains passages de cet article sont à prendre avec parcimonie, plus précisément ce qui concerne « Chéri » bien sur. Il en va de même pour les prochains articles. :o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>