Bungle Bungle – Lundi 17 juin

On est à présent dans le Kimberley (région de l’Australie Occidentale) :

[expand title="Voir l'intégralité du post"]

On passe la nuit à l’entrée du parc : le Purnululu National Park.
On dort sur le bord d’une route pas fréquentée.
A cet endroit y a beaucoup de vaches (des troupeaux entiers!).

Personnellement, les vaches j’en ai pas peur du tout (en fait c’est le cas pour tous les mammifères, je les aime tous plus ou moins).
Mais ce n’est pas le cas de chéri. Il a peur que les vaches nous agressent.

Du coup, il stresse et il arrête de me répéter la même chose : « t’as pas entendu là ? »
Moi : « hein ? mais non »
Lui : « mais siii, je suis sûr que c’est une vache qui s’approche et qui va renverser le 4×4  »
Moi : « mais non, elle aurait aucun intérêt »

Bon à force de me parler des vaches, Chéri commence à me faire psychoter moi aussi.
Du coup, ce soir là, il m’est très difficile d’aller faire mon pipi (lui il s’en fout, il en a pas besoin). Moi c’est non-négociable.
Du coup, dans le noir complet, je fais attention à tous les bruits et je regarde si y a pas de vaches aux alentours.
Evidemment je ne vois rien, je me dépêche de faire mon business et je rentre illico dans le 4×4.
C’est un Chéri très moqueur qui m’accueille : « ah tu vois toi aussi t’as peur!! »

« NORMAL avec tout ce que tu me racontes !! »

Bon bref, on finit par s’endormir …

Puis en pleine nuit (4h30), on entend une voiture (enfin un 4×4) passer sur la petite route que l’on croyait pas fréquentée.

Perso, je m’en moque complet, je me rendors.

Puis quelques dizaines de minutes plus tard, le 4×4 repasse devant nous et s’arrête.
On dit rien…

Puis il se met à klaxonner comme une furie !
Chéri (toujours dans son trip des vaches) me dit en chuchotant « il doit y avoir des vaches sur la route, il les fait partir »

Tu parles!! Il ne s’arrête pas de klaxonner.
Au bout d’un moment (voyant que le klaxon ne produit aucun effet), il se met à parler et à nous appeler (là on commence à se dire que ça doit pas être pour les vaches!).

Alors voilà ce qu’il nous dit le monsieur : « Vous êtes pas sensés être là…  »
Nous : « ah bon ? on savait pas … » (tu parles!)
Lui : « oui c’est privé ici »
Moi : « ah bon ok, on doit partir tout de suite alors ? » (j’essaie de négocier qq heures de sommeil, il est meme pas 5h du mat merde!)
Lui : « oui, et je repasse dans 10 minutes pour voir si vous êtes bien partis »
Moi : « Ok, on s’en va »

Bon.. pas le temps de déjeuner, de se toiletter, hop il faut partir.

On va donc entamer les longs 50 kilomètres de route qui nous séparent du prochain lieu qu’on veut visiter…

Le chemin est très très accidenté, y a des bosses de malades! Des passages d’eau (4 au total).
Il fait nuit, on ne peut donc pas filmer.
Par contre, on a droit à un superbe lever du soleil, voici quelques photos prises de l’intérieur du 4×4 :



Après une heure de route, on arrive enfin au Visitor Center. Merde, il ouvre à 7h (il est 6h) et il faut payer l’entrée au parc.
Hors de question de poireauter pour rien, on paye l’entrée avec le système d’enveloppe (on est pas en France ici, on fait confiance!).
11$, c’est pas cher. Je me fais un plaisir de leur donner ma monnaie surtout sachant le spectacle qui nous attend.
Mais j’y viens vous inquiétez pas ;)

Les Bungle Bungle sont divisés en deux parties pour les visites.
La partie Nord avec quelques mini randos sympas à faire pour aller voir des points de vue.
Et la partie Sud qui est la plus impressionnante avec les plus belles choses à voir.

Donc notre programme : le nord ce matin – le sud cet aprem
C’est chargé, alors on perd pas de temps (la nuit vient à 17h).
Et du coup, on a eu vraiment de la chance de se faire délogés de bon matin car on aurait jamais pu tout faire (déjà qu’on a pas tout fait, quel regret!).
Enfin bref, on est donc partis pour la région du Nord.

Premier arrêt : Kungkalanayi Lookout (encore un nom à coucher dehors!)
Une grosse étendue de rien avec une vue à 360°
Malheureusement les panoramas, c’est pas ce que je gère le plus donc, voici la photo que je peux vous montrer :

A cet endroit, on croise trois 4×4/camping car. Ce sont 3 couples comme nous avec trois voitures de locations exactement les mêmes. On a trouvé ça rigolo :)

Deuxième arrêt : Echidna Chasm

Un petit paradis avec plein de palmiers!!
C’est magnifique



A l’interieur de l’abîme (=Chasm), on peut y marcher, c’est sympa et très impressionnant!

On ressort retrouver la chaleur (il faisait frais dans l’abîme) et on s’aperçoit à quel point les palmiers sont grands :



(trouvez moi sur la dernière photo !!)

Troisième arrêt : Osmand Lookout
Ce lookout n’est pas exceptionnel alors j’en profite pour faire une photo de l’endroit où on est en regardant le point de vue (je sais pas si je suis claire ?), bref photo :

sur le trajet, petite photo de la nature :

Quatrième arrêt : Mini Palms Gorge
Cette gorge est aussi sympathique.

Les palmiers sont aussi présents par ici (bon c’est le nom du machin en meme temps!)

Le trajet est très difficile et il fait particulièrement chaud. On va croiser un couple de vieux (et je me demande comment ils vont faire pour boucler cet aller-retour).
Puis on arrive à la gorge, mais ca rend pas du tout bien en photo… même si le lieu est sympa en vrai :

Voilà !!

Après cette grosse rando, on part pour le Sud !

Là on arrête la voiture et on va marche pour visiter tout le reste !
On se prépare un petit casse croute pour la rando, et hop on est parti :

On découvre les Bungle Bungle !!
Ayé on est dans le vif du sujet.
On a fait un détour de plus de 1000 km pour les voir, alors maintenant qu’on y est, profitons en !

Mais c’est quoi les Bungle Bungle ?

Petit résumé historique qui ne fait de mal à personne :
Tout d’abord, il faut savoir que le Parc National de Purnululu fait partie du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’étend sur 240 000 hectares et contient le massif très découpé des Bungle Bungle.
Note : Purnululu signifie grès en langage aborigène.
Cette région isolée est gérée comme un milieu sauvage. Elle présente de nombreuses tours rocheuses. Il est interdit et impossible de les escalader car la roche est friable.
Ce paysage, le plus étonnant et mystérieux de tout le continent australien, a été révélé par hasard au début des années 1980.
Les Bungle Bungle sont constitués par une prodigieuse succession de dômes de roche rouge stratifiée. Pendant des millions d’années, le vent, la pluie, le soleil, les écarts de températures entre le jour et la nuit arrachèrent le sable et la terre, jusqu’à ce que seuls les squelettes décharnés des montagnes subsistent.
Une masse de dômes de grès est coupée de canyons extrêmement étroits où poussent des livistona palms (= palmiers) et autres plantes tropicales.
Telles de grosses cloches, ces dômes se succèdent, s’imbriquent, se déforment, reprennet leur arrondi sur des kilomètres. Cette infinité de petits monts forme un véritable labyrinthe où il est facile de se perdre.

(Je confirme la dernière phrase!)


Premier point intéresssant : Cathedral Gorge

Sur le chemin on croise des morceaux entiers de pierres qui se sont effondrés:

C’est assez impressionnant parce qu’il se détachent vraiment à la verticale..

Après quelques dizaines de minutes, on arrive à la Cathédrale (y a de l’eau !)

à gauche, vue vers l’intérieur
à droite, vue de l’intérieur
Puis on repart, le retour est plus favorable pour les photos :

Deuxième point interessant : le Piccaninny Creek Loukout
Pour y aller, on passe en plein milieu des domes!
Il n’y a PERSONNE et les paysages sont vraiment impressionnants




Sur la dernière photo, on peut voir le lit de la rivière. En effet, on est en saison sèche donc il n’y a pas d’eau. Mais en saison humide, tout ceci est rempli d’eau.
D’ailleurs on peut voir que les courants sont assez forts vu à quel point la roche est creusée :

On arrive enfin au panorama. On ne regrette pas ce petit détour, c’est magnifique :
(je l’ai mis cliquable parce que ca vaut le détour)

On en profite pour s’installer à l’ombre et manger notre casse croute.

La vue aux alentours est vraiment extra, je me régale des yeux :

Puis on repart, l’heure tourne, il faut absolument finir la rando avant la nuit (ca serait vraiment dangereux de faire le retour de nuit).
On continue, je m’amuse à faire des photos :

Puis on croise un des dômes complétement fendu verticalement. Chéri n’en revient pas !
Un petit zoom rien que pour vous :

Puis on continue notre rando qui devient deplus en plus difficile. Il y a du sable partout. Et évidemment en basket, on s’en fout plein les chaussures. On essaie de marcher le plus possible dans la roche mais parfois c’est impossible …
(cliquable aussi)

On continue donc sur le lit de la rivière (seul endroit pratiquable en fait) :

Parfois même la piste pratiquable est pas si pratiquable que ça :

Petit moment artistique :

On arrive à la dernière étape de notre journée : The Window

On aurait tellement aimé aller plus loin mais on a pas le temps. La rando se fait sur deux jours. Quel dommage!!!!
Donc voici The Window :

Comme vous pouvez le voir c’est un trou dans la roche qui fait des ombres sympas quand on est dessus ^^

Voilà, maintenant il faut faire demi-tour, la nuit va arriver, il est trop dangereux de rester là. On est seuls.
On rejoint donc notre 4×4.
On marche d’un pas très très soutenu mais je n’oublie pas de prendre des photos :D


On retrouve notre 4×4 après plus de 4h de marche…
Et on reprend la route vers la civilisation.

Au retour, on fait ça de jour, on croise donc l’Elephant Rock :

(vous voyez l’éléphant ? ce n’est pas la meilleure photo que je pouvais prendre mais parfois on a la flemme de sortir de la voiture pour faire des photos, résultat ben ça donne ça!)
Bref!

On refait les 50 kilomètres retour.
La route est toujours aussi pourrie et les bosses sont exagérement prononcées!
D’ailleurs, on croise un des 4×4 du matin (vous vous souvenez des 3 couples avec 3 fois le même véhicule). Et ben voilà comment un d’entre eux a fini (cliquable)

Brisé en deux le truc !!! Super impressionnant à voir!
Chéri fait le diagnostic : essieu cassé.
Outch ! on espère pour eux qu’ils ont pris l’assurance :D

La nuit tombe rapidement, on finit donc le trajet de nuit.
On suivra un boulet pendant un long moment : le gars devait pas rouler à plus de 20km/h en ligne droite (et j’exagère pas!!!).
Ni une ni deux, dès que je peux, je le dépasse (et c’est dur dans ces conditions).
D’ailleurs, je pense qu’au vu de son allure et au vu de la notre, il a du nous prendre pour des tarés !!

Après les 50km de route merdique, on arrive sur la route principale.

Et encore une anecdote !!

La nuit, les kangourous sont de sortie et il est très dangereux de rouler vite afin de pouvoir les éviter si il y en a un qui surgit.
Par exemple, je roulais à 80 alors que la limite était à 110.

D’ailleurs faut savoir qu’un kangourou c’est complétement con !!!!!!
Explication :
Je roulais sur la voie de gauche (oui on roule à gauche ici).
Puis je vois un kangourou sur MA voie (celle de gauche donc).
Premier reflexe : je ralentis.
Deuxième reflexe : je change de voie pour éviter la chose.
Mais comme un Kangourou et aussi con que sa poche ventrale, ben lui, il est suicidaire, il préfère aller là où la voiture va!
Donc pendant que je me mets sur la voie de droite, ce crétin commence à aller sur la voie de droite !
J’ai du faire un méga coup de volant pour l’éviter, il est passé à quelques centimètres du devant du 4×4.
Putain, la frayeur, je vous dis pas !!

Donc voilà, je confirme : les kangourous sont attirés par la lumière des phares et foncent dessus quoiqu’il en soit, c’est pour ça qu’il est vraiment déconseillé de rouler de nuit en Australie.

Après ce coup de stress, on trouve rapidement un endroit pour dormir et pouvoir récupérer de cette grosse journée !

Ps : je tiens à m’excuser ici auprès de Hugo, Alexandrine, Thierry, Sylvain et Aline (tiens au passage, les deux couples sont Aline/Sylvain :D) pour ma non réponse à leur mail. C’est une honte, demain promis, je vous fais ça :) /pardon

[/expand]

4 réflexions au sujet de « Bungle Bungle – Lundi 17 juin »

Répondre à flo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>