The End … 13 janv.

Dernier matin où on se lève dans le jucyvan…
Dernier matin qu’on déjeune ensemble…
Dernier matin de liberté totale…

Même si l’ambiance matinale est sympa, on sent que c’est la fin.

On est proche de l’aéroport de Melbourne, Steph a son avion à 12h.
Je le dépose rapidement et je repars avec le jucyvan.
Heureusement que je suis pas restée 20 secondes de plus à dire au revoir au Steph, parce que je me suis effondrée en pleurs dans la voiture …

Putain c’est dur, de retour toute seule.
Mais je l’ai choisi, alors je fais avec :)

Mon but de la matinée est de rendre le jucyvan sans trop d’encombres.
J’arrive donc à l’agence de Melbourne (40 minutes de l’aéroport).
Je rends le véhicule. La nana me demande si ça s’est bien passé.
J’ai dit « oui oui sauf pour les deux problèmes qu’on a eu et qu’on vous a signalé »
Elle « ok ok ».
Elle m’a fait remplir une sorte de constat pour déclarer l’accident qu’on a eu à l’assurance.
Ah oui parce que j’avais pas précisé : Mister Stress -alias Steph- avait voulu prendre l’assurance à 600euros au début du voyage, donc on est couvert en cas d’accident. Lui il vous dira « on a bien fait ». Mouais.

Bref! Je rends le véhicule sans aucun soucis et je prends une dernière photo du compteur :

Le compteur de départ était à 324200.

On a donc parcouru 6250km.
Promis, je vous mets une carte du voyage qu’on a fait (mais c’est super long à faire avec le réseau de merde qu’on a ici ^^).

Je fais un petit dernier aurevoir à notre jucy et je pars en direction de mon auberge de jeunesse.
Une excellente douche m’attend, c’est un pur bonheur.

J’en profite pour poster les deux cartes postales qu’on a envoyé à Graham et à Rachel (les deux hotes qu’on a eu pendant le séjour, vous vous souvenez ?)
Je vous les mets parce qu’on en est assez fiers ;) (surtout des dessins ^^)

Après avoir défait mes bagages, je pars en direction de l’open d’australie.
On est dimanche, le tournoi commence dès le lendemain et je sais qu’il y a un français (Monfils ou Tsonga) qui s’entraine sur les cours annexes. Et on peut y aller gratuitement avant le début du tournoi.
J’y vais donc.
Sur le chemin, je rencontre des gens un peu spéciaux :




En fait il y a un rassemblement. Et d’après mes recherches (merci wiki ^^), c’est un festival qui célèbre la « Queer culture ». En français : c’est un rassemblement homosexuel.







La plupart des photos sont des photos volées donc elles sont pas très bien cadrées/nettes.

Dans le festival, il y a aussi le jeu des ballons sur l’eau. Ce jeu est très présent en Australie, je l’ai vu des dizaines de fois, donc je vous explique le principe :


Vous (adulte ou enfant) êtes dans une bulle d’air où il n’y a pas d’eau et on vous place sur l’eau. Et vous vous amusé à faire comme le hamster dans sa cage : courir en en essayant de pas tomber.
C’est très marrant à regarder, mais je suis pas sûre que ça le soit autant à l’intérieur ;)

Après ces étranges rencontres, j’arrive donc aux entrainements de l’open d’Australie.
Et je suis complétement dégoutée parce que le français est parti 5 minutes avant que j’arrive.
Putain de douche trop longue !!! :D
Bon c’est pas grave, je vois quand même Youzhny. C’est le fameux joueur russe qui nous a enlevé la victoire en Coupe Davis en 2002 contre Richard Gasquet après avoir été mené 2 sets à 0… Ils étaient encore que des gamins à cette époque ;)



Après avoir vu jouer, je me suis dit que ça serait quand même pas mal (vu que je suis là) de prendre un pass pour la première semaine de l’Open pour voir nos amis français.

J’achète donc un pass de 3 jours pour finalement pas si cher que ça : 85$ (65€).

Alors oui je suis sensée chercher du boulot, oui oui. Mais là j’ai pas envie, je veux profiter de l’open :D

Dernier jour de road-trip – 12 janv.

Petit retour sur la fin du road-trip avec Steph
On se réveille donc le samedi 12 janvier dans un endroit choisi à la va-vite proche d’une route.

Et on ne sait pas encore qu’on a dormi à quelques mètres d’un koala !

Steph avait entendu des cris le matin, il a donc cherché pendant un moment.
En fait le koala était tout pret de nous (pas très haut dans les arbres).

Il est tout mignon

Une vraie peluche

Steph a un oeil de lynx, il en voit même un autre (beaucoup plus loin) :

Après cette belle rencontre matinale, on continue notre route le long de l’eau :

On décide de faire une promenade vers une cascade.
La cascade est un peu décevante :

Mais de là on voit une sorte de piste d’escalade, très interessant :

On continue notre promenade, et cela devient un peu plus sympa

On voit un mur spécial, on sait pas si ca a été fait par la nature ou par l’homme …

Après cette escapade en pleine nature, on décide d’aller faire un tour à Lorne.
C’est un jour spécial pour la ville.
Aujourd’hui, il y a une course dans l’eau qu’ils appellent Pier To Pub


Le but est simple : partir de la jetée et arriver le premier au Pub pour fêter ça !

Cela rassemble beaucoup de monde :

Ca a l’air bien organisé (on se croirait presque au Paris/Versailles)

Il y a toutes sortes de catégories et même vétérans et super vétérans !

Comme toujours il y a les sauveteurs :

Les gens se sont installés depuis un moment sur la plage :

Nous faisons juste que passer, donc nous assisterons pas à la course :)

On finit la Great Ocean Road :

Après ça, on se fait un dernier barbecue : bacon oeufs bean
Le moral est au plus bas pour moi, j’ai pas envie que ça s’arrete.
Même si on s’est grapigné avec le Steph, j’ai passé des superbes vacances avec lui.
Et cet après-midi là, je réalise que tout ça, c’est fini, que je vais revenir à Melbourne, seule…
Steph me voyant dans cet état me propose d’aller sur la plage pour la dernière fois et faire un footing.
Ca aurait surement été une super idée, mais je n’ai pas envie.
On ira quand même faire une petite promenade :


Steph fera même une grosse partie de la ballade en footing. Lui, il est bien décidé : il veut profiter du pays jusqu’au dernier moment :)
Il a bien raison !

Après cette promenade/footing, Steph prend une douche glacée, la pire de l’aventure dixit lui. Mais il a quand même 24h d’avion à faire avant de pouvoir se laver ^^ :)
Moi je m’abstiens : je sais que je pourrai en prendre une bien chaude le lendemain à l’auberge de jeunesse. Plus qu’une nuit à tenir.

Nos valises sont faites, et le jucyvan est tout propre, on l’a bien aspiré (prochain post : des photos intérieures).

On s’endort tristement proche de l’aéroport de Melbourne, dernière nuit en tant que baroudeurs. Finies les vacances !!

Koala !! – 11 janv. (2/2)

Après ces superbes vues sur la Great Ocean Road, on part dans un endroit proche de Appolo Bay pour essayer de trouver des Koalas à l’état sauvage.
A l’office du tourisme, la nana nous a dit « je n’y suis jamais allée sans en avoir un »
Cool !!!! Allons-y :)

Donc on fait pas mal de voiture (Steph qui essaie toujours d’économiser le jucyvan :D ), et on arrive à un endroit où il y a pas mal de Koalas dans les arbres. On est pas les seuls à être arretés sur le bord de la route. Y a même des débiles qui arrêtent la voiture en plein milieu de la route et descendent pour voir les Koalas alors qu’on peut facilement garer la voiture sur le côté. Non mais j’vous jure!!
Genre comme si les Koalas allaient se barrer ? Il faut savoir que ces bestioles dorment environ 20h sur 24. Donc quand on en voit un, il y a vraiment très peu de chance qu’il parte, et on content si il est réveillé.

Bref, en avant pour les photoooooooos :)

Pour vous donner une idée de comment on peut les repérer, je vous ai préparé un petit jeu.
Dans cette photo, il y a 3 Koalas (peut-être plus mais je ne les ai pas vu…)

Je vous laisse deviner où ils sont :)
Si vous voulez bien chercher, cliquez ici pour avoir la photo en plus grand
Et si vous en avez marre de chercher, cliquez ici pour avoir la solution

En regardant de plus pret on peut plus facilement les repérer

Et après, c’est le paradis pour les amis des animaux que nous sommes :

Vous pouvez scroller, y a de quoi faire ;)








Il faut savoir que les Koalas sont des animaux qui crient. Si si !
Ils crient même très fort : on peut les entendre à 1km.
Les mâles font ça pour attirer les femelles et éloigner les autres mâles et les femelles répondent …
Leur cri ressemble étrangement à celui du lion. Si bien qu’on a mis un petit moment à comprendre que c’était vraiment les Koalas qui criaient …
Je me suis amusée à faire un enregistrement (encore merci à Clo ^^) (au passage, merci Clo pour l’astuce de conversion de vidéo, ca marche avec le logiciel !)

Grâce à ce puissant bruit, Steph a eu le flair de chercher dans la forêt au bon endroit pour en trouver éventuellement d’autres…
Il s’est dirigé vers là :


(ouais, pas très acceuillant, fallait avoir envie :D )
Et voilà ce qu’il aperçoit au loin :

Je le rejoins, et c’est partiiiiiiiii pour un moment de pur bonheur :)
Le Koala est à 1 mètre de nous.

Il a pas du tout l’air d’avoir peur, alors on se rapproche :

On se prend en photo avec parce que bon c’est quand même la classe !


On le regarde manger, c’est vraiment trop bien !

Steph lui donne même à bouffer, il est content :

Après ça, on tente même de le caresser :

Une vraie peluche, il s’en fout complétement de nous !!!

Alors, à force de le regarder ce Koala, on s’aperçoit qu’il a un « trou » dans la poitrine :



Après voir fait des recherches (merci wiki ;) ), je peux vous dire que ce gentil petit Koala est une femelle car c’est la poche dans laquelle le petit va têter.
En lisant l’article de wiki, j’ai aussi appris que la femelle Koala avait deux utérus, comme la plupart des marsupiens (je me coucherai moins bête ce soir !).

Je me suis aussi amusée à prendre les dents de cette (?!) Koala en photo.
C’est marrant, les Koalas ont deux petites dents en haut et deux petites dents en bas :

Ils ont aussi des griffes de ouf : normal c’est avec ça qu’ils s’aggrippent aux arbres et qu’ils se déplacent :

On est trop heureux !!!!!
Et pour fêter cette formidable rencontre, on se fait une soirée pizza !!

Elles sont pas mauvaises :)

Great Ocean Road – 11 janv. (1/2)

La bonne ambiance est revenue depuis hier soir.

Le réveil ce matin est très sympa.
En regardant par la fenetre du van, on voit des vaches :)
Elles arretent pas de me regarder. Qu’est ce qu’elles sont curieuses !

Je m’approche mais elles ont pas l’air enchantées

La vue est sympa

Et on est pas trop mal placés :

On déjeune sommairement puis on part.
Sur le chemin, on voit des moutons avec plein de laine. Ce n’est pas le plus gros que j’ai pris mais y en avait des beaucoup plus énormes (en fourrure) dixit Steph

Mission de la journée : commencer la Great Ocean Road.
C’est une route qui longe une partie de la côte Sud de l’Australie entre Adelaïde et Melbourne.
Un petit plan pour situer :

Ca parait ridiculement petit sur la carte d’Australie mais la route fait quand même 240km !
Ce qui équivaut à un Nimes-Lyon ou un Tours-Paris :

Bref, nous voilà partis vers la Great Ocean Road qui va nous en mettre plein la vue :

—- Le premier point de vue qu’on va voir s’appelle Bay of Islands




—- Puis on continue pour aller voir la Bay of Martyrs


Note : la seconde image est un gros plan de la premiere. Et oui c’est moi à gauche, comme ça vous pouvez situer la grandeur des rochers. Petite anecdote : mon pantacourt a été tout mouillé pour cette photo !
Vue de l’autre coté :

—- Le troisième joli point d’arret c’est The Grotto.
Très sympa également.



Petite anecdote : sur ce site, on rencontre une famille (parents et enfants) qui ont dépassé la limite des rochers. Du coup, on a du attendre longtemps pour prendre la dernière photo sans avoir ces abr***** dessus.
Et bon là j’avoue, y avait une française qui ralait, et c’était moi …

—- Après ce petit énervement, on continue vers le London Bridge

Ce rocher porte le nom de London Bridge car avant janvier 1990, il avait cette tête :

D’ailleurs pour la petite anecdote, il y avait des gens dessus quand le rocher s’est effondré en 90.
Heureusement, personne n’a été blessé mais des gens ont été coincé sur la partie qu’il reste.
Ils ont été sauvé par hélicoptère !
La vue de l’autre côté :

—- Le prochain point de vue s’appelle The Arch, donc pour celui-là, pas besoin d’explication pour comprendre le nom :


La vue de l’autre côté :

On s’en mets plein les mirettes…

—-
On arrive à la ville de Port Campbel où on décide de manger et de faire un petit plouf (en fait, c’est Steph qui se baigne, moi j’ai pas envie).
On se fait une super salade :

Et je ne sais pas comment j’ai fait pour pas avoir de mouche sur la photo, elles sont omni-présentes.
D’ailleurs durant nos visites sur les rochers, des gens portent des moustiquaires. Si si !
J’ai pas pu en prendre en photo mais voici à quoi cela ressemble :
.
On a l’air un peu ridicule mais au moins, on n’est sûr de pas être embeté.

D’ailleurs au début, avec Steph, on pensait qu’on avait toujours des mouches autour de nous parce qu’on sentait pas très bon. Mais en fait, on s’est rendu compte que c’était pareil pour tout le monde ah ah :D

Petite vue sur la plage de Port Campbel :

—- Après un petit plouf pour steph et un gros chapitre de mon bouquin pour moi, on repart sur la superbe route océanique et on arrive sur le site Loch Ard Gorge
Note : Loch Ard est le nom d’un bateau qui s’est échoué à cet endroit en juin 1978.





Il y a même des stalactites :

Sur ce site, il y a un rocher nommé The Razorback, un rocher très long et pas très épais.
En premier plan ici :

En bas à droite ici :

Et enfin là où on le voit le mieux, à droite de cette photo :

On voit aussi le rocher exact où il le naufrage a eu lieu, ce rocher a donc été appelé The Wreck :

—- Nous sommes loin d’avoir fini la Great Ocean Road. Par contre, il ne reste qu’un seul principal point de vue, les douze apôtres : Twelve Apostles

Avant d’arriver, on nous prévient qu’on peut avoir de la compagnie :

Et voici :

Note : le soleil étant de face de ce côté (ouest), j’ai fait ce que j’ai pu avec la photo (retouchée..)

De l’autre coté (vers l’est), c’est mieux :


Petite histoire sur les Twelve Apostles (merci Wiki :) ) :
A l’origine, ce site s’appelait Sow and Piglets (Truie et porcelet ^^). Mais il a été changé (on se demande pourquoi :D) en 1990 pour prendre le nom de « The Twelve Apostles ».
Alors qu’en fait, il n’y avait que neufs rochers (d’après wiki c’est des aiguilles de calcaire).
En 2005, un des pilliers s’est effondré, donc maintenant ils sont plus que 8 :)

Petite anecdote sur les points de vue :
A chaque fois qu’on quittait un point de vue, on avait le rappel de bien rouler à gauche …

La journée n’est pas finie, une très belle surprise nous attend après ça, mais le post est déjà assez long, donc la suite sera dans un nouveau ;)

Portland & Warnambool – 10 janv.

On se réveille à coté d’une école (et d’une grosse route).

On est toujours fachés mais bon il faut avancer dans le séjour alors on essaie de passer par dessus.

On décide d’aller laver notre jucyvan dans une station de lavage


Avant :

Je n’ai pas pu nous prendre à l’oeuvre en train de laver parce qu’on paie le lavage en fonction du temps qu’on y passe …
Et en bonnes raclures que nous sommes ben on a pas voulu perdre une seconde ;)

Voici le résultat après :

On est assez fier du boulot.
Faut dire qu’on a pas mal gratté !
Ouais parce que : scotch + 40°C, ca fait pas bon ménage : ca laisse plein de traces ;)

Après ce lavage, on se fait un barbecue dans un parc qu’on choisit au hasard.
Finalement, dans ce parc il y a (pas en liberté …)

des kangourous …

… des autruches (ou émeu je ne sais toujours pas … ?)

… et des kangourous blancs

(j’ai pas mieux comme photo … c’etait compliqué à prendre)

Pendant le barbecue c’est horrible parce qu’on est infecté de mouche. On peut à peine ouvrir la bouche sans en gober une.
En plus de ça, je suis lamentablement tombée en voulant sortir de la table.
Résultat : assiette pas cassée mais mon tibia qui fait très mal (j’ai eu un bleu qui est passé par toutes les couleurs de l’arc en ciel et aujourd’hui, il est vert ^^)

Après avoir repris des forces, on décide d’appeler Jucy (notre loueur de voiture). Enfin c’est surtout Steph qui y tient. Il faut déclarer le phare arrière cassé et le problème du moteur.
Steph décrit bien les 2 soucis et est soulagé de leur avoir dit. Tant mieux !
Le gars au téléphone ne prend pas vraiment au sérieux le problème du moteur mais bon …

Ensuite, on va faire un tour sur la jetée (qui, entre nous, n’est pas top)


puis on repart en direction de l’Est.

On arrive à Warnambool où on va aussi faire un tour sur la jetée, mais celle là est plus sympa :




Y a des jeunes qui plongent dans l’eau du port

On fait un peu le tour de la ville et on va faire nos touristes à certains point de vue :


On croise beaucoup de petits lapins :
On a réussi à en prendre un (photo floue mais elle est de Steph)

Le soir on se fait un repas sympa dans la meme ville
Ca sera soupe pour moi (elle est pas appétissante, masi ca passe) :

Hamburger tout simple pour Steph :

Et pour dessert, je me fais plaisir avec ce cheesecake :

Le meilleur que j’ai jamais mangé !!

Les Grampians – 9 janv.

On est retourné proche de la nature pour dormir


Aujourd’hui, on va visiter les Grampians : une chaîne de montagne dans le Victoria.
Des amis français m’ont parlé de cet endroit « à ne pas louper ».
Les Grampians se trouvent ici (point A) :

Note : tiens cette carte me fait penser qu’il faut que je poste une carte avec le trajet qu’on a fait jusque là.

Donc, on prend la route pour aller aux Grampians. Il faut grimper et les routes sont comme celles qu’on connait des montagnes : ça tourne et ça monte.

On arrive à Hall Gaps (la seule ville du coin) et on va demander ce qu’il y a à faire à l’office du tourisme (on fait toujours ça ^^)
On nous conseille plusieurs choses à faire.

On choisit de commencer par une randonnée pour aller voir un canyon prénommé (sans traduction) : « Grand Canyon »
On attaque la rando, on marche, on marche …
et le canyon est tellement grand qu’on est passé devant et on l’a pas vu !!!!! Ouiiii je vous jure! On a du revenir sur nos pas pour prendre les photos…

D’ailleurs, je vous montre la meilleure photo que j’ai prise de ce « Grand Canyon » pour vous faire comprendre

(j’ai cherché sur le net des photos, j’ai pas trouvé beaucoup mieux …)

Alors je sais pas votre avis mais moi perso, je trouve ça un peu prétentieux comme nom. Et j’ai l’impression qu’on nous a pris pour des dindons !
Mais bon c’est pas grave on continue, les surprises font parties du voyage :)
D’autant plus, qu’il y a une vue INCROYABLE en haut de la randonnée.
Allons-y ! On repart …

Cette rando est quand même super sympa car est totalement dans la roche et sans les flèches qui nous indiquent la direction, on ne saurait pas par où passer car y a pas vraiment de chemin.

Après des dizaines de minutes d’effort, on arrive au bout.

C’est vrai que c’est haut mais c’est pas non plus une vue des plus INCROYABLES.
Je vous laisse juger par vous même :



Pourquoi je suis si critique ?
Il faut savoir que quand on était petits, on partait chaque été une semaine en vacances avec toute la famille.
Chaque été on allait explorer une partie des Alpes ou des Pyrénées (sauf une année où on est allée sur la Cote d’Azur).
Bref tout ça pour dire que les Alpes et les Pyrénées, on les connait bien : des randonnées avec des paysages plus éblouissants les uns que les autres on en a fait plus d’une !
Alors quand on est arrivé dans les Grampians, on a été un peu (moi beaucoup!) déçus des lieux par rapport à ce qu’on nous en avait dit…
Cela dit, en Australie, des chaînes de montagne, y en a pas 36. Donc pour eux ceux sont des paysages qui changent du quotidien et qui sont très jolis.
Nous personnellement, on préfère tout le reste de l’Australie tout ce qui ne ressemble pas à la France ;)

BREF !

Arrivés en haut, on pique-nique et on s’amuse à prendre des photos de nous dans le ciel :


(oui j’ai du ventre)

Bonne ambiance quoi ;)

Je prends Steph en photo au sommet

Et on repart

On décide d’aller faire une autre randonnée (on sait à quoi s’attendre maintenant ;) ).
On reprend donc notre jucyvan qui a de plus en plus de mal à prendre les routes de montagnes.

La voiture n’a aucune pêche en montée et le moteur chauffe beaucoup (ça sent).

Si bien que Steph s’inquiète :
- Il FAUT absolument s’arrêter.
- Il FAUT absolument réfléchir à une solution.
- Il FAUT absolument s’affoler pour ce problème.

De là, notre première grosse dispute du voyage éclate…
Note : avec du recul, je me dis que c’est quand même pas mal que ça arrive seulement au bout de 25 jours. Sachant qu’on est 24h/24 ensemble et qu’on est frère et sœur !!

Bref, pourquoi on se dispute ?
Pour deux raisons.

La première, parce que nous n’avons pas du tout la même vision des choses au sujet de la voiture.

De mon coté, je ne vois pas ça grave du tout.
Je préfère passer des vacances sympas avec une voiture en panne et des anecdotes gravées à vie dans ma tête plutôt que de stresser et se restreindre pour être sûr qu’on aura aucun problème et du coup moins en profiter…
Pour moi : si la voiture nous lâche, ben elle nous lâche !! On avisera au moment. Au pire, on peut dormir dedans …
Donc voilà, de mon côté je ne stresse PAS DU TOUT pour la voiture et ça a le don d’énerver Steph.

Il veut absolument trouver une solution.

Bref, résultat des courses : on redescend dans la vallée.

La deuxième raison de la dispute c’est INTERNET ! (tous ceux qui me connaissent verront ce que je veux dire je pense ^^).
Pour moi mon forfait internet, je l’utilise en priorité pour communiquer avec mon chéri et checker mes mails.
Le reste ça vient en second (je dis pas que c’est la bonne solution, c’est juste la mienne).
Donc il est hors de question que je prête mon forfait (qui est presque fini) pour que Steph (Mister STRESS) sache exactement où on est à chaque minute sur googlemap !

Bref, autant vous dire que l’ambiance est glaciale.
Ce soir, on va au lit très tôt et on s’endort vraiment fachés.

La suite des vacances s’annoncent bien …

Robe – 8 janv.

On a dormi proche d’une route. On devient de moins en moins difficile !!

Il y avait pas trop de circulation, donc finalement, c’était bien.

On décolle pour aller petit-déjeuner et se faire des pancakes :)
Miam miam

——————————————— …. NOTE …. ———————————————-
Je déclare officiellement que ce jour, le 8 janvier, vers 13h, l’unique guide que j’avais apporté en Australie (le Lonely Planet, un vrai pavé) a été oublié à l’endroit où nous avons mangé les pancakes. Dans un parc de Robe.
Snif.
Du coup, maintenant, il nous reste que le « Petit Futé » de Steph … même si il est super malin ce bouquin, le Lonely Planet est beaucoup plus complet…
Tant pis, ca fera ça de moins dans ma valise (mais bon j’ai acheté des bouquins donc au final, ca revient au même!)
Voilà ceci était passionnant :)
———————————————————————————————————–

Ensuite, on est allé en direction de Robe, ville sympa mais pas non plus exeptionnelle :

Il y a des plongeoirs au milieu de l’eau

Je me suis amusé à prendre un oiseau à terre et en vol (mais il se voit moins bien sur la deuxième photo) :

On fait une mini ballade

Steph veut passer absolument par des chemins qui ne sont pas vraiment des chemins…

Mais les paysages sont sympas alors bon

De loin, on aperçoit le phare de Robe.
Il faut savoir que les habitants sont fiers de ce phare, ils l’appellent l’ « obelisk ».
De loin, le phare est pas si moche,

Mais alors de près, je vous laisse juger (surtout avec les grillages :p ) :

Après cette deception de l’obelisk, on reprend la voiture en direction du sud/est.

On croise une nouvelle boîte aux lettres sympa :

(cette photo a été prise par Steph!!! Je la trouve très bien (pour une fois :p ) donc je précise que c’est son oeuvre ^^ )

On continue notre route pour assister à un spectacle naturel :


J’essaie toujours de comprendre comment ce phénomène peut se produire…
Peut etre que y a deux nuages côte à côte et que le soleil passe entre les deux, ce qui donne tout ces petits rayons …
Bref je sais pas trop mais c’est magnifique. Et ca rend mieux en vrai :)

Victor Harbor – 7 janv.

Réveil tranquille au milieu de nulle part mais à coté d’un lac.

On a la visite glaciale d’un mec en 4×4.
Qui nous regarde, nous dévisage, passe deux fois mais ne nous dit rien …

On pensait se faire virer (toute façon on va bientot partir), mais en fait non.

On part en direction de Victor Harbor, on croise un lookout très design :

Assez sympa ce point de vue :

J’en profite pour prendre en photo une maison :

Il faut savoir, qu’ici ils ont tous plusieurs voitures.
L’assurance ne se paie qu’une fois (sur le conducteur et non sur la voiture), du coup c’est pas moins rentable d’en avoir plusieurs. Alors ils en profitent :)
L’inconvénient c’est que certaines personnes roulent sans être eux memes assurés… et apparement ce n’est pas interdit en Australie.

Toutes les boites aux lettres sont personnalisées ici

On arrive à Victor Harbor, jolie vue :

Il y a une ile nommée Granite Island pas trop loin.

Le seul moyen d’y aller c’est en marchant ou via un tramway tiré par des chevaux :

C’est sympa le tram, mais c’est super lent (et cher!) , on décide d’y aller à pied.
Mais on peut pas courir sur le pont, il est limité à 10km/h !

La vue de l’ile est très sympa :




Il fait très chaud


En repartant, on a le plaisir de voir des dauphins qui se déplacent en groupe. Un vrai plaisir :


Il y a des pecheurs aussi

Et l’eau est d’un turquoise épatant !

On croise un otarie gravée sur le sol

Après ça on se fait une big big salade (avec de la féta de tasmanie super chère et bien dégueulasse :) )

On croise des gens là où on mange. Un australien qui nous parle français et qui nous parlent de français connus en Australie.
Deux autres femmes me voient laver la salade et regardent notre table : elles nous trouvent super organisés (elle a pas tord !)

Ensuite, on va sur une plage, on se baigne, on se douche (indivudellement !) et on repart direction le sud/est.
Sur cette plage, il y a un énorme plongeoir, et les jeunes se font bien plaisir :

Adelaïde vite fait – 6 janv.

Reveil avec vue sur la nature comme on a l’habitude :

Steph s’est installé confortablemennt le temps que j’emerge.

On est quand même à coté d’une route :

On repart pour finir les quelques dizaines de kilomètres qui nous séparent de Adelaïde.
Les paysages sont sympas

C’est la route des vins…

Il faut savoir, que les Australiens ont importé des cépages français.
On peut donc trouver un Sauvignon fabriqué en Australie :)

Ils ont aussi des bottes rondes et rectangulaires :

On arrive dans la ville d’Adelaïde. Finalement, on se promène dans une rue commerçante où on trouve une poubelle amusante :

Puis, Steph visite un peu plus en détail la ville pendant que moi je m’occupe du blog.

Je rencontre deux gens bien spéciaux qui voulaient utiliser la seule prise électrique de disponible (et dont je me servais ^^).
Le premier était vraiment bizarre. Il a insisté plein de fois pour charger son portable.
Je l’ai laissé faire pendant 20 minutes pour qu’il puisse au moins appeler et après il voulait pas trop me rendre la prise. Je lui ai expliqué que mon ordi était vraiment bas niveau batterie et qu’en j’en avais besoin (ce qui est vrai). Il a finalement cédé ^^
Le second était plus particulier, déjà beaucoup plus civilisé même si son anglais était assez mauvais.
En fait c’etait un réfugié khurde (ortho ?).
Steph est revenu entre temps et il nous a raconté son histoire : son père et ses frères ont été tués dans son pays d’origine. Il a fui et a traversé toute l’Asie de lui même pour arriver en bateau en Australie.
Ici, on lui a offert un toit, un travail (Il dit qu’il est super bien payé et je confirme :p), une famille d’accueil et une nouvelle nationalité.
Il a 22 ans mais il en parait 35 tellement la vie l’a abimé …
Ce fut une rencontre très sympathique et enrichissante.
(note : lui il a pluggé son iphone direct sur mon pc ^^)

Voilà, on continue notre chemin et on va dans un mcdo où le stationnement est limité :

Ca nous a fait sourire :)

Journée Outback – 5 janv.

Comme prévu : on a mal dormir. Il faisait une chaleur insoutenable.

On est dans un endroit où y a pas un chat (ni un kangourou) :

L’objectif de la journée est simple : avancer le plus possible vers Adelaïde.

Donc c’est ROUTE ROUTE ROUTE
C’est surtout Steph qui conduit parce que y a beaucoup de lignes droites et que je m’endors facilement quand c’est monotone.
Donc bravo à lui pour avoir fait autant de bornes !
Biensûr on roule avec la clim car avec cette chaleur, c’est intenable meme vitres ouvertes.

On croise un nouvel animal : des autruches !

A midi, on s’arrete dans un pub au milieu de nulle part.
Les gens sont super sympas et les repas très copieux pour le prix :)


(oh je vois mon feu lonely planet => clin d’oeil pour toi Steph ^^
)



Biensur, on fera honneur au plat (tous les deux !)

On reprend la route …

J’essaie de conduire un peu mais je m’endors au bout de 15 minutes alors Steph reprend les commandes.

Au bout de plusieurs dizaines de kilomètres, on s’aperçoit que la jauge d’essence descend affreusement vite !
La prochaine ville est à 100 km. On commence à se poser des questions …

Puis ca descend encore petit à petit et on arrive à la réserve.
Purée on est mal !!

Steph conduit à 90km/h pour économiser (c’est limité à 110).
Mais l’aiguille descend encore …

Toujours en réserve, prochaine ville dans 30km.

On décide de virer la clim, fermer les fenetres et rouler en roue libre dans les descentes (enfin moi j’etais pas pour les roues libres mais ca avait l’air de convaincre Steph de l’économie …)

Donc là autant vous dire tout de suite : c’est le SAUNA.
Note : je n’aime pas le SAUNA

J’ai les jambes qui dégoulinent de sueur. Le front tout mouillé, des auréoles à n’en plus finir.
Je n’ai même plus la force de lire (je lis pas mal quand Steph conduit et qu’on est en ligne droite).

On stresse de plus en plus ce qui n’arrange pas notre état de transpiration :)

On est à 10km de la prochaine poste à essence.
Là on se dit : bon c’est pas grave si elle nous lache, on peut faire ça à pied…

Puis petit à petit on se rapproche du point ultime.

Je vois au loin la station service et nous voilà soulagés… On fait le plein ultra plein.

Et je m’apercois que y a des douches dans cette station service !!!!!!!!!!!!!

Après le sauna, la tension et le stress de ne pas arriver, on peut se doucher !
Et les douches sont les plus classes qu’on a vu depuis notre début de séjour.

On savoure comme jamais ce luxe de notre époque. On est proche de Mildura.

Après cette belle douche, on s’arrete au mcdo (à Renmak si mes souvenirs sont bons).
Il n’y a pas d’électricité, mais y a le wifi.
J’envoie des posts :)

Puis on repart sur la route pour trouver où dormir. Il reste plus que 250km pour rejoindre Adelaïde.

Note : il y a 1200km entre Canberra et Adelaide.

Canberra – 4 janv.

On se réveille dans le jardin de Rachel.

Rachel n’est pas encore réveillée (elle est décalée par son travail de nuit).
Elle nous a laissé la maison ouverte.

On prend chacun sa douche.
Moi j’en profite pour m’épiler : le pied ! (après pas pendant…)
On petit déjeune rapidement et Rachel nous rejoint dans la cuisine un peu plus tard.

Mon portable est chargé, on est pret pour partir.
Puis Steph demande à Rachel si elle a pas une boite à outils pour réparer le pare-chos du van.
Vous vous souvenez de la mésaventure dans la zone industrielle de Newcastle ? Et ben ca a démoli le pare choc au bout de quelques jours, il tient pu.
Rachel n’a pas de trousse à outils mais elle a de la ficelle…

Steph s’en contente et arrange ça.

En attendant, moi je discute avec Rachel et je profite des chats qu’il y a chez elle.
Dont une femelle qui est toute noire.
Elle est adorable …

Elle me rappelle tellement mon Néro …

Finalement, vers 11h, un ami vient rendre visite à Rachel. Et il a une boite à outils !
Steph jubiiile.

Je vous fais le tableau : le gars arrive, il a rien demandé, et paf on lui demande sa boite à outils.
Direct, il est ok pour réparer le van.

Après ça, le pote en question dit qu’il faut mettre du skotch pour consolider tout ça …
Moi je suis pas très pour mais j’ai pas mon mot à dire au sujet de la voiture ;)

On va donc à un magasin de bricolage pour acheter du skotch.

Visez la voiture de guerre du bricoleur :

Skotch acheté : réparation en cours.

Il fait une chaleur incroyable, moi je cherche l’ombre…

Voici le travail au final :

C’est quand meme moche mais ca tient bien !!

Et on a pas fini d’avoir des histoires avec ce van …
Après ces 3 soucis (truc sous la voiture, la batterie à plat et le pare-choc), on va avoir encore des surprises plus tard dans le séjour (je vous en parlerez en temps et en heure … :) )

Bref, après avoir fini de mettre le skotch. Rachel nous fait un rapide aurevoir : je pense qu’elle avait hâte qu’on s’en aille, il est 12h quand meme. Moi je trouve qu’on a un peu abusé… mais bon Steph est content, la voiture est réparée (bis répétita!!) .

Après ça, on part à l’Australian War Memorial.
On y reste 2h (ce qui est pas mal pour moi :) ).
J’ai trouvé ce musée très interessant notamment les parties sur les deux guerres mondiales.

Voici une quantité de photos que j’ai prise (vous pouvez scroller) :

- un short de combattant australien

- une photo d’un kangourou amené en Egypte !

- une carte expliquant le front en France :

- De nombreuses photos illustrant les combats








- Quelques clins d’oeil francophones

- Une sculture représentant 3 soldats australiens :

- Une autre sculture représentant 3 prisonniers allemands :

- Un avion de guerre entreposé :

- Des memorials pour les morts australiens pendant la guerre …

D’ailleurs, Steph me posera une devinette à propos des morts pendant la guerre.
Sur 1000 soldats décédés (toutes nationalités confondues), combien étaient Australiens ?

A en croire l’ampleur de ce musée, on a envie de dire au moins 200 !
Et ben non, sur 1000 soldats tués au combat : 1 seul était Australien.

De cet Australian War Memorial, on a une superbe vue sur le parlement (celui qu’on a visité hier) :

Après 2h de fraicheur, on retourne dehors : il fait une chaleur à crever !!!
On frole les 36°C !

Il fait tellement chaud qu’on peut rien faire dehors. On décide donc de faire un autre musée mais un peu plus ludique : on va dans une enceinte de sport : le CISAC pour Canberra International Sports & Aquatic Centre

A la base, on peut faire une visite guidée avec un sportif de haut niveau (qui s’entraine dans l’enceinte) mais on a raté la dernière visite, alors on visite tout seuls… D’ailleurs, je crois qu’il faut un badge pour rentrer mais les portes sont ouvertes, alors on y va !
On entre dans une salle de basket avec du VRAI parquet, comme ils disent à la télé :)


Y a une tombola avec une Renault à gagner :

Puis on visite la piscine :

La salle de remise en forme :


Et le terrain de volley :

Ensuite, il fait toujours aussi chaud, on décide de faire un dernier musée : le National Museum of Australia.
Pour moi, ça ira pour la journée, je m’installe dans le hall et je m’occupe du blog (y a l’électricité et le wifi :D).
Steph visitera le musée jusqu’à la fermeture. Il a trouvé ça très interessant de connaitre l’histoire des aborigènes et tout ça …

Après ça, on fait des courses pour le soir puis direction Adelaïde pour une grosse journée de route.
On oublie pas de se faire un barbeuc’ sur le trajet.
Je commence un nouveau livre.

On roule jusqu’à minuit puis on se pose dans un endroit désertique où la température est encore très haute.
On a chaud en t-shirt/short.
C’est mal barré pour la nuit ……..

Partira, partira pas ? – 3 janv.

Réveil relativement tot en ce jeudi 3 janvier.

9h (hého on est en vacances !)

On veut réparer la voiture donc motivation !!!
Enfin, je corrige : Steph est plus actif que moi. J’emerge encore dans le van.
Il va acheter des câbles pour pouvoir éventuellement recharger la voiture avec l’aide d’une autre voiture.

Quand Steph revient, je me lève enfin. Et on attend que quelqu’un vienne nous aider (on a toujours notre panneau).
Mais personne …
Au bout d’un moment, on voit une voiture sur le parking qui attend..
Le parking est plein donc on se dit qu’elle doit attendre une place.
Je vais lui demander. Non, elle ne cherche pas de place : elle veut juste passer un peu de temps car elle a un rdv et elle est en avance.
On lui raconte notre histoire de batterie et elle est ok pour nous « prêter » sa batterie pour recharger la notre.

Steph se met au travail avec les cables qu’il a achetés.
On discute pendant que les cables font leurs affaires …

Au bout de 10 minutes, la voiture redémarre !! Youpiii

La femme de la voiture étaiti avec sa fille et toutes les deux étaient très très sympa.

Après cette victoire, on est vite parti sur la route pour recharger à fond les batteries du jucyvan.

Prochaine ville dans notre road-trip : Canberra.

Sur le chemin, des paysages sympas :

On y arrive vers 13h et on va direct à l’office du tourisme. Encore des français (fais ch***).

Il fait une chaleur de ouf aujourd’hui : 33°C.
On veut prendre le bus mais ça coûte la peau des fesses donc on prendre notre jucyvan.

Direction : le parlement.


C’est marrant, pour rentrer, on doit faire comme à l’aéroport, tout est checké.
Photo furtive :

Et à l’intérieur, c’est le paradis : il fait frais, c’est gratuit et en plus, il y a : des toilettes, l’électricité et le wifi : je pourrai rester ici pendant des heures !!!
Mais on est pas là pour ça : on a fait quand même le petit tour.
C’est interessant. On voit comment fonctionne le gouvernement australien. Les ministres, les salles, etc …


Au passage, un petit truc bien pensé pour les sièges (et c’est pareil dans le métro de Sydney) :


On peut choisir dequel coté on s’assoit. C’est tout con, mais fallait y penser !

Les sièges de l’assemblée : ils ont l’air plus confortables qu’en France :

Je vous présente le premier ministre australien (avec moi en fond … j’ai pas pu faire autrement) :

On fait un petit tour sur le toit, où on croise la statue de Elisabeth II

Et on a une belle vue sur le musée dont sont très fiers les australiens : the war national memorial

Puis retour dans la chaleur.
Le devant du parlement :

Dépaysement total en faisant le tour de l’autre coté du parlement :

C’est marrant !

Vers 18h, on décide d’aller manger dans un resto australien (pour une fois qu’on en trouve un).
Mais : raté, le resto a fermé y a quelques temps (Lonely Planet non à jour :/ )
On se rabat sur un truc attrape-touriste (j’en suis encore malade). Je prends une salade qui me coûte un rein et où il y a quasi rien dedans… Grrr
A la fin du repas, une nana (la quarantaine) nous aborde et nous demande ce qu’on fait à Canberra et pour combien de temps on est là… Etc …
Finalement, au fil de la discussion, elle nous invite à garer notre van chez elle pour la nuit. On aura meme droit d’utiliser sa cuisine et la douche de son coloc (qui a déménagé). Elle est trop gentille !
Elle nous donne rdv à 21h30 pour aller chez elle (elle est occupée jusque là).

En attendant, on fait le tour du lac et on assiste à un beau coucher de soleil.

Et on fait aussi un peu de culture :


C’est l’histoire du trajet du capitain cook.
C’était très ludique parce qu’il y avait les étoiles sur le globe, et la légende autour du globe, on pouvait deviner quels étaient les lieux visités :

En face, on voit les ambassades et tous les drapeaux réunis :

Et on rentre en s’en mettant plein les mirettes …

Avant de rejoindre Rachel (notre hote), on prend une glace au mcdo où on voit une annonce pour du travail dans ce resto.
Je me dis (pour plus tard) « Pourquoi pas ?! »

Puis on rejoint Rachel et on part chez elle en voiture (on la suit).
Arrivée chez elle, on discute un peu. Elle nous dit qu’elle a beaucoup voyagé quand elle était jeune (en France et en Allemagne notamment) et qu’on l’a beaucoup aidé à cette époque là. Du coup, elle a envie de faire la même chose aujourd’hui.

On est content :D

On se prépare à aller au lit : on recharge portable&pc et dodo.

On réserve la douche pour demain matin :)

Sydney : Manly – 2 janv.

Réveil tardif. On a bien dormi.
Toujours sur le même parking au Nord de Sydney.
Les portables sont chargés. GENIAL !!!

Par contre, on est tellement malins que du coup on a plus de batterie de voiture !

On est maaaaaal.

On sait pas trop quoi faire… On veut rester une nouvelle journée à Sydney, on met un écriteau sur la voiture dans l’espoir que quelqu’un vienne nous aider…

Personne du temps qu’on essaie de trouver une solution…

On décide quand même de partir pour profiter de Sydney avant de s’occuper du problème. Parce que -si jamais- on arrive à refaire partir la batterie, il faudra rouler tout de suite et longtemps. Et pour l’instant on veut rester à Sydney, donc on laisse comme ça …

On part donc assez tard pour Sydney.
On va visiter chinatown où on mange super bien pour pas cher.

D’abord on se laisse tenter par des dumplings.

Puis par du boeuf bien sympa.

Ce plat était sensé ne pas etre épicé (ce que je demande toujours avant de commander). Manque de bol, il est épicé … donc Steph l’a mangé à lui tout seul et je suis retournée voir la nana pour commander quelque chose de VRAIMENT PAS épicé. J’ai pris de l’agneau. Il était divin !!!

Les portions sont grandes mais on a tout fini :







Cet endroit est vraiment très apprécié des touristes et des locaux,

et notamment les asiatiques (ce qui confirme que c’est de la bonne nourriture asiat’)

Ensuite, on a pris le bus gratuit de Sydney (le 555) pour aller à l’embarcation pour rejoindre Manly : un endroit sympa proche de Sydney.

On est entassé derrière des barrières comme du bétail,

puis on nous ouvre et c’est la cohue pour aller dans le ferry :

Mais la vue du bateau vaut le coup :


A Manly, on se ballade le long de la mer et on appelle notre autre frère et sa copine. On avait oublié leurs anniversaires… quels piètres frère et soeur que nous sommes !

Lors de notre promenade on assiste à un entrainement de surfeurs de haut niveau (enfin on a supposé vu le rythme du cours et la carrure des sportifs).
Le principe de l’exercice qu’on a vu était simple : ils devaient tous partir du même endroit dans la mer et arriver le plus vite possible sur la plage. Ils l’ont fait plusieurs fois d’affilé sans s’arrêter. J’étais fatiguée pour eux …




On laisse les surfeurs à leur cours et on continue notre chemin : on trouve des douches individuelles. Elles sont un peu fraiches mais on se fait pas prier, on est sales !!
C’est si bon de sentir bon le savon :)

Après on se ballade encore un peu dans Manly :


On y reste toute la soirée.
Puis on rentre en Ferry/train jusqu’à notre van.
Il est assez tard.

On reste sur le même parking pour la nuit (de toute façon, y a plus de batterie dans la voiture donc on a pas le choix!!)

Sydney et sa Bondi Beach – 1er janv.

Réveil tardif sur le parking de Gordon (normal on s’est couché tard…)

On se rend compte que nos télépohones sont toujours à plat (oui bah normal on roule pas). Va falloir trouver une solution …

On pti-déjeune dans un coin sympa puis on reprend le traiin pour Sydney ou on décide d’aller à la plus célèbre plage de la ville : Bondi Beach.
Il fait chaud et on est pas les seuls à avoir eu la même idée …

Beaucoup de monde à l’eau :


Mais aussi sur la plage :

Petite vue d’ensemble (et encore il est tard, beaucoup de gens sont partis) :

Ensuite, on fait un petit tour le long de la cote, c’est assez joli (mais trop peuplé !)

Puis on fait un (gros!!!) tour dans Bondy après une baignade.

On mange dans la chaine de fast food Nando’s puis retour dans le centre de Sydney où il fait nuit …

On va voir l’opéra de loin et on décide d’aller sur le pont : Harbour Bridge (le même que hier).

De loin, on croit que c’est pas long mais à pied, on a pas la même sensation :)
Du pont, on voit où on était hier soir pour le feu d’artifice :
(vous voyez le palmier ? non ? ben on etait derrière ce palmier).

Belle vue de l’Opéra depuis le pont :

Après cette longue promenade, on rentre.
Sur le quai de la gare, on rencontre un américain du fin fond de la Floride (qui vient nous parler de lui même).
Son accent est aussi incompréhensible qu’un australien au beau milieu du bush.

Quand on rentre cette fois, on veut pas se faire avoir, on met nos portables à charger pour la nuit entière. Le van a un système où on peut avoir l’allume cigare allumé sans avoir les clés dedans. On en profite.
On est trop des malins !!!!

Sydney nous voilà !!!! – 31 déc.

On se réveille dans un endroit plutot sympa.

On petit déjeune devant notre van.

Et Steph fait une découverte : un panneau usagé posé dans le fossé :

On n’est donc pas les bienvenus ?!!

On est pret à repartir puis, pendant que j’ai le dos tourné (comprendre : pendant que je suis en train de faire pipi), le proprio de la maison d’à coté vient nous rendre visite.
En revenant vers la voiture (mon PQ usagé à la main, très discret !), je vois Steph en train de discuter avec un mec.
Steph nous présente, ouf, le gars a l’air sympa.
En tout cas, il a l’air plus acceuillant que le panneau de tout à l’heure (qui est sur sa propriété).
Oui parce qu’en fait on est sur sa propriété …

On sympathise avec Graham (l’australien).

Steph lui demande quelle est la meilleure stratégie pour aller Sydney

Le gars est très sympa et lui indique une gare au Nord de Sydney où on pourra laisser la voiture et on pourra prendre le train et être dans le centre en 30 minutes. Sounds fair enought !

Après 5 minutes de discussion, Graham nous propose une douche.
Oh la la la, je jubile !

Evidemment, on dit qu’on veut pas déranger mais on accepte avec plaisir.
Graham nous prévient qu’il a deux Rottweiler.
Moi je lui dis que tant qu’ils sont gentils, je suis ravie, j’adore les animaux !
Il me répond : « ils sont très gentils, surtout avec les filles ».
Hmmmmm, j’ai peur …

On approche de sa maison et on visite :


Ils nous présentent ses deux chiens :

Ils sont en fait adorables !!!!!

On peut les caresser les chatouiller, bref moi je me gêne pas :D

Pendant que Steph se douche, moi je discute avec Graham qui est vraiment adorable. Il parle doucement et me dit même que j’ai un bon anglais (je sais que c’est faux, mais bon …)

Il me raconte qu’il est veuf et que sa femme (qu’il a perdu il y a quelques mois d’un cancer) manque beaucoup aux deux chiens.
Il travaille en tant que RP et a l’air d’avoir les moyens.

A mon tour de me doucher. Roooh c’est trop bien.
Je reviens dans le salon après la douche, et j’arrete pas de dire « awesome » (steph me dira plus tard que je le dis trop, ben moi je trouve pas, c’etait trop génial cette douche!!)

Ensuite, Steph prend la décision de se raser. Il demande l’after shave à Graham.
On abuse un peu non ?
Bref, Graham est ravi de nous voir, donc il prend soin de nous : d’ailleurs il me propose un produit pour mes piqures de moustiques (un truc bio à la lavande). Il est vraiment gentil.

Après s’etre rasé, Steph demande à Graham si il a une trousse à outils parce qu’on a un problème sous la voiture et qu’on aimerait le fixer.

Graham nous dit « oui oui pas de soucis, on va mettre la voiture dans le cabanon »
Et visez le cabanon :

C’est un méga hangar.
Pour vous donner une idée : le van est dans le hangar au moment de cette photo :

Mais je peux pas tout prendre en photo, c’est trop grand.

Quand j’ai vu ce truc, j’ai tout de suite pensé à mon chéri qui rêverait d’avoir un truc pareil pour lui.
Au moins ici, ils ont la place ;)

Bref, Graham nous répare lui même le bas de la voiture.

Franchement moi, ça me gêne un peu mais bon c’est Steph qui demande alors …
En attendant qu’ils fassent leur business, je joue avec les chiens

Après cette merveilleuse rencontre, on remercie Graham mille fois et on prend sa carte de visite (sur de sur, je lui enverrai un colis de France!)

Puis on part pour Sydney et pour le feu d’artifice du réveillon du nouvel an :))

On gare donc notre jucyvan à la gare qu’il nous a conseillé

D’ailleurs, c’est marrant, ils mettent le nom de la station sur le banc.

Le coté positif, c’est qu’on le voit quand on est dans le train (pas besoin de faire de la gymnastique pour voir le nom de la station).
Le coté négatif, c’est que si y a quelqu’un sur le banc, l’indication sert un peu à rien :D

Après 30 minutes de train et 30 minutes de marche (on est trop des rapias, on a pas voulu se payer le tram pour aller là où on voulait :p ), on arrive au Fish Market de Sydney (un incontournable d’après le guide).
Ca tombe bien, on a faim !







Les produits viennent directement de la mer, ils sont donc super frais.

On décide de se faire plaisir avec des sushis de saumon (tranchés devant nous !) :

Steph se prend du homard et moi je prends des trucs en friture


Les sushis m’avait déjà pas mal calée, alors autant dire que même sans finir les fritures, je me suis gavée :(
(et je l’ai bien regretté ^^)

On repart du marché et la digestion est très difficile pour moi.
En plus vu qu’il restait de mon repas, et qu’on aime pas jeter, on l’a pris dans mon sac, mais ca sentait la ftiture, un truc de fou !!!

Sur le chemin, on croise des flics.
Ils ont le même uniforme qu’en France !

Mais eux ils ont des flingues …
édit : en fait, il paraît qu’en France aussi :)

On croise une croix avec des signes aborigènes.

Puis on marche en direction du centre. Steph nous fait faire des détours parce que soit disant c’est joli, mais en fait c’est pas top… en plus on croise des Francais (qui ralaient tiens pour changer!).

Il est environ 19h du soir, on décide donc de trouver rapidement notre emplacement pour le feu d’artifice.
Notre place sera sous le fameux pont Harbour.


Bon on a un méga palmier devant le pont, mais vu le nombre de personne qu’il ya ici, on doit pas être si mal placés …

S’ensuit une longue longue attente pour le feu d’artifice…
On voit des avions dans le ciel qui font des flips.

Moi je bouquine, et d’ailleurs je m’aperçois que j’ai la trace des tongues sur les pieds (non ce n’est pas de la saleté, c’est du bronzage, soyez pas médisants !)

Puis l’écran géant nous fait patienter avant le décompte …

Il nous dit bienvenue en toutes les langues :

Et donc biensûr, en français :)

Il ya un monde fou, on est serré comme des sardines.

Puis enfin, le feu d’artifice de 21h commence (oui parce que y en a 2, un pour les enfants à 21h et un pour les grands à minuit :) )

Il est sympa ce petit feu mais il n’est pas du coté du pont.

On attend encore, moi j’essaie de lire avec le lampadaire qui est à plusieurs dizaines de mètres.
Celui là (qui nous pete les yeux quand on le regarde) :

Puis le décompte arrive …
9
8
7
6
5
4
3
2
1

Et là c’est le 0 (les fusées partent) :

C’est parti pour nous en mettre plein la vue :

Entre les feux, c’est la fumée totale :

De là où on est, on peut voir le feu d’artifice du pont et celui vers la mer :
(remarquez tous les gens avec leur appareil photo/portable)

Au bout de 12 minutes, le firework s’arrete et c’est le moment de rentrer.
On attend un peu pour pas partir avec la foule. Mais on n’y ratera pas quand meme :

Sur cette journée, on a du économiser beaucoup de batterie de notre téléphone vu qu’on a quasiment pas rouler le matin (on charge nos téléphones avec l’allume cigare) et qu’on ne roulera pas le soir (on reste à Sydney demain).
On a pas trouvé de prises électriques en ville (on a pas beaucoup cherché) donc on économise :)

Newcastle – 30 déc.

On repart vite fait bien fait de l’endroit où on est.

Petite idée pour vous :


On va ailleurs pour petit déjeuner, puis on part.
Ensuite, on s’arrete au Mc Do du coin où on passe quelques heures pour recharger nos batteries et trier quelques (!) photos.

Pour rappel, on est proche de Newcastle.
Cette ville est très industrielle (on a pu le vérifier par notre petit tour hier soir en cherchant un endroit tranquille où dormir).
Mais on la visite quand même après la pause McDo parce qu’on est des vrais touristes :D

On part à une réserve de Newcastle où il y a des animaux. Je suis toute contente ! (d’ailleurs c’est grace à ça que Steph m’a motivée pour quitter le PC).
Arrivés sur place : la deception est grande : tous les animaux sont en captivité.
On fait quand même le tour mais je ne vous mets pas les photos, autant prendre celle de n’importe quel zoo :/

Ensuite, on part dans le centre ville, on monte à une tour où on a une vue sympa des alentours :

On voit même notre jucyvan de là haut :

Sur le parking, on croise un pick-up bizarre :

On va visiter le phare (qui était fermé d’ailleurs)

On finit les restes de bouffes (oui je sais, ce détail est passionnant :D ) et on repart cette fois-ci vers Sydney à la recherche de où dormir.

Mais cette fois-ci, on se fait pas avoir, on ne va pas jusqu’à la ville, on s’arrete 100km avant :)

On trouve un endroit sympa qui est un peu proche d’une maison mais tant pis. Ca ira !

Quel nouvel animal aujourd’hui ? – 29 déc.

On se réveille dans un endroit caché mais très proche de la route

(on peut voir au loin une voiture sur la route)

Ensuite on va à Tuncurry, des endroits pas très connus et donc pas très peuplés. Mais cependant très sympa.



Il y a une grosse dune (non, on ne l’a pas grimpé)

Quelques personnes se baignent … mais pas vraiment de plage surveillée ici (donc pas de douche pour nous)

On va un peu plus loin vers le sud à Forster, et on essaie de traquer les dauphins, car il parait qu’il y en a dans le coin …
Aussitot dit, aussitot fait, en voilà un premier :

(non ce n’est pas un requin)


D’ailleurs, je viens de m’apercevoir qu’il y a des pélicans, sur l’arrière de cette photo :

Ici, il y a une plage, et elle est séparée des dauphins par un grand filet :

Après ça, on prend une douche (car il y a sur cette plage des douches individuelles à mon grand bonheur !!!)

Puis, un barbecue s’impose :

Ensuite, on va direction Newcastle où on cherche un endroit pour dormir.
On fait un tour dans une zone industrielle où on se prend un petit poteau en faisant marche arrière.
Le van n’a pas l’air d’avoir trop de blessures : « juste » le phare arrière gauche (il avait déjà le phare arrière droit de pété, on a pas eu de bol !).

On part de là et on cherche plus dans les petites routes hors de la ville (on en a marre!!).

Finalement on s’arrete dans un endroit où il y a pas mal de dêchets et des moustiques …

C’est un peu glauque, on ferme tout à clé …

Note pour le blog : maintenant, il n’y a qu’un seul post par page, pour accéder au suivant, il faut cliquer en bas où sur la colonne de droite dans le calendrier ou directement sur le titre du post

Enfin des koalas … – 28 déc.

On se réveille dans la nature (même si on est proche de la route)

Steph est inquiet parce qu’on a un problème sous la voiture

Il me le rabache dix mille fois par jour.
Il FAUT réparer ABSOLUMENT !
Bah oui moi je suis d’accord, mais je sais pas faire ^^
Bref, en attendant de faire ça, on pti-déjeune.
Et ce matin : c’est PANCAKES !
Même si ils sont fait avec du matériel un peu pourri, ils sont délicieux :)


On croise toujours des mouchasses :

Ce matin, je décide d’appeler à nouveau mon chéri (je n’ai plus de 3G, dur dur de communiquer…). Il est minuit chez lui.
L’éloignement est très dur. Je sais pas si on va réussir à tenir pendant encore 10 mois…

Après avoir englouti 3 ou 4 pancakes chacun, on part en direction du Sud.
On s’arrete à Port Macquarie.
La ville est assez grande, ca sera les emplettes pour moi.
J’achète une nouvelle paires de tongues parce que les miennes commencent à ne plus avoir de semelles …

J’achète aussi des lunettes de soleil (que je mets par dessus mes lunettes de vue) maintenant j’ai la classe :

Fini de me bruler les yeux !! :)
Je rachète une recharge 3G, ouf je peux recommuniquer normalement avec le monde :)

Après ces petits achats, on va à l’office du tourisme où on demande (deseperement) si on peut voir des koalas !
Le gars de l’acceuil nous dit que c’est quasi impossible d’en voir dans la nature sans avoir l’oeil très averti.
Il nous dit qu’on pourrait rester 1h sous un arbre sans voir un koala et que lui (qui les sauve) le verrai relativement vite.
(là intérieurement je me marrais un peu parce que je vous rappelle, que hier on cherchait des Koalas depuis la voiture en roulant ….)
Bref, le gars de l’office du tourisme nous parle d’un hopital de Koala.
L’idée nous plait bien : ce n’est pas un zoo, c’est juste un centre qui prend soin des koalas blessés par la route (ou la nature) et qui les remet sur pied.
Dès l’arrivée, on est tout de suite dans le bain :


On avance et on voit des koalas dans des enclos et aussi certains dans les arbres (ceux qui sont presques prets à repartir en foret hostile)


A la sortie, il y a un tableau qui répertorie les dernières entrées des koalas.
Ils sont principalement recueillis suite à un accident de voiture ou à des maladies :

Après cette rencontre avec les Koalas, on part se faire un barbecue à coté de la plage :


Steph devient un pro des barbeuc’ australiens :)

Pour la digestion, on va faire une petite ballade le long d’un lac.
Et on croise encore de nouvelles bestioles !
Cette fois-ci, c’est des chauves souris !!

On voit aussi des « water dragons » comme ils sont appelés ici :

Lors de notre ballade, on verra les traces d’un ancien feu de foret :

Ensuite un petit tour à la plage pour Steph et on repart à l’aventure avec notre jucyvan.
On croisera des dromadaires (en captivité…)

et la cerise sur le gateau pour cette journée : on assiste à un merveilleux coucher de soleil.
Je vous laisse admirer …




au milieu du lac, des pélicans :



Et ce qu’on croyait être un requin,

est finalement une raie :

On repart avec les des images plein la tete …

Journée kangourou – 27 déc.

On se réveille sur l’aire de repos.


Un gros bus de touristes débarque. Pas le temps d’aller aux toilettes. On s’en va.

En partant, on voit un kangourou mort sur le bas côté de la route.
Ce n’est donc pas une légende … les kangourous se font vraiment écrasés.
Pauvre bête … la journée commence bien :/

On cherche un endroit sympa pour petit déjeuner. On trouve

Puis on fait le tour de Grafton en voiture (indiqué par l’office du tourisme).
Je saoule Steph avec la chanson qui va bien : « Grafton, y a le téléphon’ qui sonn’ … »
On voit de belles maisons dans notre petit tour.
Il y a aussi des maisons de personnalités mais on ne les connait pas :D

Ensuite on prend des petites routes de campagnes (elles ressemblent à celle du bush)

Sur le chemin, on cherche desesperement des Koalas dans les arbres :

Soudain, j’en vois un au loin.

Je dis vite à Steph de s’arreter pour aller voir.
On se rapproche :

Et déception, ce n’est pas du tout mais alors pas du tout un Koala …

On continue à charcher des koalas mais au final, on croise des chèvres et un serpent


Le serpent (trop furtif) a été impossible à prendre en photo…)

Sur cette route un peu désertique, on croise aussi des vaches …


et un taureau avec un gros attribut …

On arrive ensuite à Rod Riff.
Un endroit pas du tout touristique mais magnifique. Typiquement ce que j’aime :)



On passe dans un camping, les douches sont géniales ! Hop ni 1 ni 2, on va chercher nos affaires pour se laver.
Manque de bol : il faut un code pour rentrer. Tant pis, on restera sales :)

Steph se baigne, moi je râle et je bouquine ;)
On essaie un autre camping pour la douche. Même problème il faut un code. Grrr
On hésite à demander à deux gamins qui jouent… Mais finalement on repart à la recherche de plages avec douches.
On trouve enfin une douche extérieure (donc obligé de se laver en maillot). C’est pas grave, c’est déjà ça !
Pendant que je me douche, Steph repart à l’eau (pour moi il fait trop chaud niveau soleil).

Etre propre et sentir bon après 3 jours sans savon, c’est un vraiiiiii bonheur.

Avant de partir, on fait une petite balade dans les sentiers, où on rencontre plusieurs insectes.
Je m’amuse à les prendre en photo :



On voit aussi un mec faire des sauts de plus de 2 mètres avec son skooter des mers

C’est impressionnant.

On croise aussi la hutte de surveillance

Après ça, on va dans une réserve de kangourou que nous indique un surfeur.

Et là, c’est trop beau pour y croire. Des kangourou partout !!!
Et beaucoup moins sauvages que ceux qu’on a l’habitude de voir le long de la route …

Je vous laisse admirer les photos :
- d’abord une maman kangourou avec son petit dans la poche qui est en train de se gratter :)

- la meme en train de guetter quelque chose au loin :

- un autre petit kangourou d’une couleur sympa

- toujours la maman avec son petit (je fooooonds)

Un peu plus, loin d’autres kangourous se prélasse tranquillou

Ils me font penser à mon Néro quand il se repose :)

Un peu plus loin une famille qui me fixe (trop rigolo !)

La mère et son petit de profil :

En plein mouvement …

Avec la mer derrière, c’est magique !

Je vous présente le gros male de la tribu :

Lui on a pas interet à le faire chier !!

Une vue d’ensemble de toutes ces bestioles :

avec moi qui pose devant :D

On a remarqué que le kangourou utilise sa queue comme un membre à part entière : il l’utilise pour avancer et s’appuie dessus.
C’est très curieux :











On croise également des gens qui courent (quel bonheur de faire son footing au milieu des kangourous !!!)

On continue à s’emerveiller

Puis on s’en va … quand même …
Après ce paradis, on va faire les courses, on mange les restes (pâtes, agneau, jambon, pastèque et tamtam)

On cherche un endroit où dormir après ça.
On a hésité à s’arreter ici :

mais finalement, on a continué notre chemin …

On file vers le sud où on va dormir dans un endroit tout caché

Malheureusement, on recroisera un kangourou mort sur le bord de la route …
+
sacré journée kangourou …

Aujourd’hui : lessive et blog au programme ! – 26 déc.

Cette nuit, on a dormi sur un parking à coté de la plage.
Il y avait 3 autres vans comme nous.
On s’est donc dit qu’on se ferait « moins engueuler » si on se faisait choper :D

Il a plu toute la nuit.
Ma batterie de l’appareil photo est vide donc pas de photo du camp ce matin.
De toute façon il pleut ..

Cela dit la pluie ne décourage pas les surfers. Ils viennent quand même se baigner :)

Après ça, on est parti à la recherche d’un endroit pour charger la batterie.
Dur dur de trouver.

On tombe sur un lavomatique ouvert (chance car aujourd’hui c’est « boxing day » ce qui veut dire que c’est férié).

Comme il fait moche, on décide de faire les tâches moins marrantes.

Notre plan de la journée est établi :
- plage (ouais faut pas déconner, faut quand même se baigner d’abord)
- lessive (la première depuis mon arrivée en Australie)
- recharge de la batterie et tri des centaines et centaines de photos
- barbecue
- rédaction des posts pour le blog
- trajet
- recherche de wifi pour mettre à jour le blog

Et voilà …

Vous pouvez voir un nouvel endroit où on a trouvé de l’electricité …

Journée très prdoctive malgré le mauvais temps.

Je remarque que même si j’essaie de me dépêcher pour trier les photos et écrire les posts sur le blog : ça me prend quand même un temps fouuuuu !

Dans la soirée, on trouve un endroit où il y a le wifi, blog mis à jour ;)

Ensuite on trace vers le Sud et cette fois-ci, on ne cherche pas longtemps un endroit où dormir : ça sera une aire de repos très basique. Ca nous ira très bien pour cette nuit.

Jucy Van

En choisissant le plus compétitif des loueurs de van australiens, on savait à quoi s’en tenir.

Un van moche avec beaucoup de pub dessus :

Mais finalement, le jour du départ, on a eu une bonne suprise, le van qu’on allait prendre a été repeint en blanc :


Il y a toujours le logo de l’agence mais au moins, c’est plus discret :)

Alors voici comment se présente l’intérieur arrière :
à gauche un robinet, au milieu une glacière, à droite une petite étagère où on peut faire cuire des choses …

zoom sur la petite étagère à droite :

On y met l’alimentation sèche et au dessus on a un petit feu pour chauffer de l’eau ou autre chose ;)


à gauche sous le robinet, on a un bidon de 10L d’eau

L’intérieur où on dort est assez confortable,

mais la journée c’est le bordel :)

Les sièges avant sont sympas :)

Merry Christmas – Nimbin – Byron Bay – 25 déc.

Today is a special day.
My brother and I have decided to speak only in english to each other during the day.

The idea has come because we thought we would not be able to meet and talk to australian people. It’s christmas. Everyone should be at home.

Even if I have been in Australia for more than 3 weeks, I still have a bad level in english.
So, I hope you will be forgiving (and I will be gratefull if someone would have the motivation to correct me).

The place where we have slept is not very welcoming :

As the other days, we are alone and far away from everything :


After the breakfast, we went to a very special village called Nimbin

As you can see, this village is not like the others :

We can see cannabis everywhere

everyone is smoking

and everyone love Jamaican way of life

When we were walking around, many people asked us if we wanted some weed (and others…).
Of course not !

We wanted to visit the information centre. This office is open every day of the year apart from christmas day.

Damn it.
We expected that …

I took some pictures of people walking in the street

We went inside shops (but we didn’t buy anything… )



Cannabis is everywhere…

We noticed there is a Mardi Grass in Nimbin :)
funny play on words !

The musuem’s entrance is free but you can give some money if you want.

We left Nimbin.
On the road again, we saw a open air cathedral. Very funny.




We assumed that some weeding have been celebrated here.

On the road again …
We arrived in Byron Bay.
Famous city.
Now, we know why :)
People should be at home on christmas day, shouldn’t they ?




We were very suprised to see many many people on the beach at christmas day.

Some restaurants were open so we have decided to have a good lunch.
It was too expensive for what we got but … it’s christmas day !

On the beach again, we saw a lot of young people having fun.
They had brought a christmas tree :)

It’s like a party in the day. Very surprising :)



They were even throwing Corona on each other.

I saw a Christmas Mum too ;)

And a lot of other people

After having been the paparrazi, we have visited the lighthouse of Byron Bay
Beautiful views :






A new animal on the way :

A big hole in the sand :

We went to the most easterly point of the australia mainland :


Then we have walked again until the lighthouse

A little rest at the top and we came back to the beach
We saw another iguana :

Then we found a wallaby, he was not wild so I have taken a lot of pictures.
I’m sorry for all this pictures, but this wallaby was the nicest and closest one we have ever seen so far …









Lamington park et Coolangatta – 24 déc.

L’endroit que l’on a trouvé pour dormir valait bien le temps qu’on a mis à le trouver


Et en se réveillant, on peut même voir des Wallabys !









Ouais je sais je bombarde de photos, mais je vous assure que ce que vous voyez c’est vraiment un TRI de ce que je prends :)

Après ce réveil bien sympa, nous voila partis pour le Parc Lamington
Sur le trajet, on tombe sur un point de vue (plutot moyen) avec barbecue (mais on vient de manger donc on s’en fera pas un tout de suite :)


On arrive au parc

et là on a fait un truc pas très cool : on s’est incrusté dans un camping pour avoir une douche.
Moi j’en pouvais plus, alors j’ai même pas réfléchis, j’ai foncé.
Au final, on était bieeeeen :)

On reprend la route et on croise des alpagas (mais ils ne sont pas en liberté…)

Ils ont des têtes bien marrantes !



Un peu plus loin, c’est autour des oiseaux :)


Ceux là aussi sont apprivoisés (on peut voir un bracelet à la patte)

Ensuite on est partis faire une petite randonnée.
Première fois en 10 jours qu’on remet des chaussettes … on s’était très bien habitués au tongues ;)


On croise une chenille que je me fais un plaisir de prendre en photo

On arrive à une cascade (un peu la meme que celle de l’autre parc … m’enfin …)





Puis on est envahis par des touristes : des ados asiatiques. Dommage on était seuls au monde avant ça …

On repart et comme nous a dit la guide des asiats, on ne voit pas du tout la meme chose au retour.

Après cette petite randonnée, on croise des Kangourous.
Il faut savoir que ces animaux ne sortent qu’à la tombée de la nuit ou au lever du jour.
Sauf là, car on est dans un parc, il fait plutot frais et sombre …
En général, c’est assez difficile de bien prendre les kangourous en photo donc (oui je cherche des excuses !)



Après ça, repos bien mérité autour d’une bonne assiette dans un fish&chips à Coolangatta


Puis encore le remue ménage avec la glacière …


Et enfin, coucher de soleil sur la plage, un régal


Après ces beaux paysages on part à la recherche de notre endroit pour dormir.
Quand on se réveillera ca sera Noel :)

Surfers Paradise & Parc de Springbrook – 23 déc.

Hier soir, après avoir été virés comme des malpropres (ce qu’on est j’avoue :o ) de notre petit coin tranquille, on a du chercher un endroit ailleurs. Et bien figurez-vous qu’au final on a bien été content du résultat.

D’abord parce qu’il y avait personne de chez personne autour.
Ensuite parce que il n’y avait plus aucun moustique.
Et enfin parce qu’il faisait frais !

Un petit paradis pour nous :)

Il faut savoir que dans notre van (oui je ferai un post avec les photos), on n’a pas de frigo mais juste une glacière qui nous permet de garder les affaires au frais pendant 2 jours. On y met des gros blocs de glaces qu’on achète au supermarché ou à la station essence du coin.
Quand la glace commence à fondre (au bout d’un jour), c’est le moment de faire le remuménage (comme on dit) pour enlever toute la glace fondue



Ensuite, ben on fait la vaisselle

(d’ailleurs vous remarquerez que c’est surtout Steph qui fait les tâches ménagères ;) d’ailleurs, il fait ça très bien !)

On reprend la route sur le petit chemin qui nous a mené jusque là

Puis direction la plage !
Cette fois-ci je prends mon appareil photo :)


Les vagues sont d’une violence extreme !!!
J’ai jamais vu ça de ma vie (celle de l’Océan atlantique peuvent aller se rhabiller à coté !)
Pas étonnant que la plage s’appelle le paradis des surfeurs :

Bref, avec tout ça, j’ai perdu mes lunettes de soleil correctrices (oui je me baigne avec mes lunettes de soleil car j’ai mal aux yeux sinon!)
Ca fait chier quand meme parce que c’est les seules lunettes de soleil que j’ai et qu’ici le soleil c’est un peu notre compagnon de voyage.
Mais bon, ça aurait pu etre pire, donc continuons !

Ensuite, on est allé se faire un barbecue, cette fois-ci, on se prépare un english breakfast

Après ça, on part en direction du parc de SpringBrook

Il y a pas mal de point de vue dans ce parc, malheureusement la vue est très nuagée :(


On fait une petite promenade pour voir une cascade





Et au retour on croise des sortes de wallaby mais qui sont pas très beaux cette fois-ci. Moi ils me faisaient penser à des rats !




Ce soir là, on a eu beaucoup de mal à trouver un endroit où dormir. C’est normal dans les parcs naturels, c’est interdit et les petites routes où nous avons l’habitude de nous incruster se font très très rares.

D’ailleurs, à un moment donné, on va dans une « NO TROUGH ROAD » (nos routes fétiches pour la nuit :p ) et en fait c’etait un petit quartier résidentiel.
Une nana vient nous voir et nous demande si on cherche quelque chose.
On répond à l’unisson qu’on est perdu.
Et elle nous demande où on veut aller.
Je réponds « au parc Lamington » (ce parc est à au moins 70 bornes, aucune chance que quelqu’un se trompe en passant par chez elle pour y aller). Mais elle a été sympa et nous a indiqué par où passer.

Au final, on a trouvé un endroit où dormir, mais c’était long !

Brisbane – 22 déc.

On est samedi. Les gens sont de sortie.

On a dormi dans un parking pour routier proche du Mc Do de la veille.

On fait petite mine à coté des camions, mais on est bien là :)

Et le mieux du mieux, c’est qu’il y a des douches !! ENCORE !!
C’est même plus l’aventure là … en 2 jours, on a 2 vraies douches ;)

Retour au McDo pour recharger le portable, se connecter au wifi et mettre à jour le blog.
Voici notre attirail :

On rencontre un petit garçon avec une drole de coiffure

Ensuite, on part vers Brisbane où on trouve de quoi faire un barbecue.
C’est partiiiii

Pendant que ça cuit, on regarde un pecheur au loin

Et moi je m’amuse avec les oiseaux :

Et c’est parti pour le repas :

Ca tombe au poil, on avait faim.

Après avoir bien mangé, on est parti pour la grande ville.

Nous voilà arrivés à Brisbane :

C’est une ville très fleurie avec la particularité d’avoir un lac/piscine en plein milieu :



On croise toujours les memes animaux


Une petite ballade est la bienvenue sous ce soleil de plomb :

J’en profite pour jouer avec mon appareil photo :

On croise des gens jouer à la pétanque (ou au cricket, on sait pas trop :o )

Toujours la même dinde, avec des copains :

Ce qu’il y a de fort agréable c’est que la ville met à disposition des fauteuils/coussins dans le parc pour les personnes qui veulent se reposer :


Il y a même des mini tables et des mini chaises pour les petits …

Il fait très chaud, le maillot de bain et le bienvenue :

Certains jouent au badminton (c’est pas du grand niveau surtout qu’il ya un peu de vent, mais ils ont l’air de bien s’amuser)

On croise une énormem sculpture de Noel faite uniquement en sable !
C’est impressionnant …



En continuant notre promenade, on voit que ils ont les mêmes velib’ qu’à Paris (avec la marque française J.C Decaux)

On prend un pont pour piéton et vélo, très sympathique qui nous donne une vue sur les buildings :


On se croirait même à Fort Boyard

Sur l’autre rive, on nous avertit bien qu’il faut faire attention au prochain virage (je me demande combien il y a eu d’accident de rollers/vélo/skate pour en arriver à cette signalisation

J’ai remarqué qu’en Australie ils aiment bien faire les ponts avec chacun sa voie.
Ici on peut voir 3 voies de voitures – elles sont équivalentes à nos quais de Seine

Pour le retour, on passe par un autre pont où on peut voir les affiches pour les animations :

Je remarque donc que le lac des cygnes est aussi présent ici

Peut etre que le ballet se produit dans cette salle, on se saura pas, on ne fait que passer.

On continue la visite de la ville en voiture où on croise quelques batiments sympas

Ensuite on va au nord pour avoir une jolie vue sur Brisbane que l’on s’apprete à laisser

Après ça, on trace vers le Sud.
On s’arrete dans une petite ville au nom bien franchouille « Beaudésert ».
On est dans un parc, il y a des moustiques à revendre mais c’est quand même sympa.

On se fait notre petite popote (de l’agneau) :

C’est simple, mais c’est bon !

J’en profite pour appeler mon chéri (tout en me faisant bouffer par les moustiques)

Ensuite, on se met au lit avec nos amis les moustiques : une horreur ce soir là …
Mais finalement, un policier privé vient nous rendre visite avec son 4×4 et nous demande (pas gentiment) de partir parce qu’on a pas le droit d’être là blabla.

Ok, on se casse.
On est en pyjama, on reprend le volant, et on repart à la conquête d’un endroit (isolé cette fois) pour dormir ..

On croise pas mal de crapeau sur la route (normal on est pas loin d’un cours d’eau et il fait nuit …)

Je vous laisse admirer la qualité de la photo :)

De belles rencontres …. – 21 déc.

En ce vendredi matin on se fait réveiller par un 4×4.
Comme d’hab on appréhende un peu ce qui va nous arriver.

On sort de notre voiture, la tête encore dans le cirage.
Et on voit quelqu’un s’approcher de nous.

Finalement, tout se passe bien, c’est un habitant du coin qui est ravi de nous voir :)
Il s’appelle Lan et nous parle avec un accent de malaaaaade.bg
Vraiment c’est dur de comprendre ce qu’il dit (surtout de bon matin)

Il nous explique qu’il a des vaches

et un taureau qui a tendance à créer des jumeaux :)

On laisse Lan à ses occupations puis on repart à l’aventure…

Sur le chemin, on croise des kangourous !!
J’ai vraiment du mal à bien faire la mise au point, mais je vous montre quand meme les clichés que j’ai pris


Après ça, on est allé se promener à la plage où on a pas trop eu envie de beigner :


Pas grave, on continue notre chemin pour se faire un barbecue ! Au menu : saucisses grillées.
Très simple, mais ca nous remplit bien

On va ensuite à nouveau coté plage, où on re-contre des méduses.
Mais on également une superbe suprise !!
Vous voyez ce batiment :

Et bien non ce n’est pas une chappelle, ce sont des douuuuuches :

Le grand luxe pour nous voyageurs ;)

Après cela, on est revenu à la civisation vers Brisbane et on a trouvé un Mc Do avec wifi et electricité :)

On est presque dans le bush – 20 déc.

On se réveille dans un endroit bien perdu. C’est très agréable, on en profite pour y petit-déjeuner.


On est pas tout seul ici. On a la compagnie de quelques mouches. Enfin je devrais plutot appeler ça des mouchasses vu la taille de l’engin :

Après ça on a pris une route très dépaysante qui n’en finissait pas.
C’est une route qui ressemble à celles qu’on peut rencontrer dans l’Australie profonde.


On est vraiment au milieu de nulle part tout en étant proche des cotes. C’est très dépaysant.

Il y a quelques animaux quand même :

Il fait très chaud. On va à la plage : Rainbow Beach.
La plage est vraiment sympa. L’eau est à 25°C
L’endroit est un peu reculé mais c’est génial parce qu’on peut se doucher VRAIMENT (il y a des douches interieures individuelles !!).
On est tout excités, c’est le pur luxe.
Sortie de là, je ne me suis jamais sentie aussi propre ;)

Après cette bonne douche, on part en direction de Maryborouth. On s’arrete au centre d’information.
On y récupère plein de cartes du coin et on demande où manger pour pas trop cher.
La nana nous donne une bonne adresse : une sorte de brasserie très sympa :

Après ça, on prend la sage décision de ne pas aller à Frazer Island ni dans un parc avec des gorges à plus de 7h de route.
A la place, on trace vers le Sud en direction de Brisbane à nouveau.

On fait quelques courses (re-reménage avec la glacière :p)
Puis on recherche un endroit pour dormir.
Pour une fois, on le trouve avant la nuit noire, alors j’en profite pour prendre des photos (mais bon du coup elles sont bof bof)


Proche du campement, il y a une enorme fourmilière que Steph a découverte :

On est tout seul.
Cela nous convient.
On est paré pour une bonne nuit de sommeil.
On s’endort.
Enfin … pas si seuls que ça finalement …

Astuces diverses pour aborder les locaux

Avec Steph, on adore s’intégrer à la culture et parler aux locaux. On est devenus très forts pour engager la conversion.

Voici quelques astuces pour parler aux gens d’ici.

Il faut agir en fonction de la situation. Voici quelques exemples.

Pour les piques niques :
- d’abord s’asseoir sur la même table qu’eux en leur demandant si ça les dérange pas
- ensuite, au bout de quelques minutes, demander un renseignement basique : du style « est ce qu’il y a une plage sympa dans les parages » ou bien si on est dans un parc « ou est le robinet d’eau » alors qu’il est à 20m (mon frère est très bon pour ce genre de question ahah)

Si ils ont un chien :
- aller direct vers l’animal qui leur tient compagnie en demandant si on peut le caresser et comment il s’appelle

Le soir :
- aller dormir sur leur propriété ou juste à côté, le lendemain si ils nous ont vu, ils viennent discuter

Dans les parcs nationaux :
- demander si ils ont vu des animaux

Sur la plage :
- on a pas encore testé :)

Au bar :
- demander quelle est la meilleure bière a commander

En auberge de jeunesse :
- là on est nul, le seul truc que moi j’ai réussi à faire, c’est parler à une française sans gêne qui voulait ne pas faire la queue …

Dans le bus :
- demander où c’est qu’on peut trouver le plan de la ligne (alors qu’il est évident qu’elle est au niveau du chauffeur n’est-ce-pas ? )

Bref, globalement les gens sont très gentils et accueillants une fois qu’on a brisé la glace.
Je dirai que c’est particulièrement le cas plus on va dans les terres.
En effet plus on s’éloigne des touristes, plus les locaux viennent d’eux même.

Queensland : plage et chaleur – 19 déc.

Après avoir passer quelques dizaines de minutes sur la route à chercher de quoi dormir le soir, on a trouvé un endroit bien reculé (enfin c’est ce qu’on pensait).

Le lendemain, en se réveillant, on se rend compte que finalement on est tout proche d’une habitation

On prend quand même notre petit déj tranquillou à cette endroit.
Puis au moment de repartir, le proprio de la maison d’a coté vient nous voir, il est très sympa et nous tape la discute (très très dur de comprendre l’accent australien avec la tête dans le cul)

Mike nous présente sa propriété et nous dit qu’on a campé sur ses terres. Mais que c’était pas grave du tout. Que si on veut revenir, on est les bienvenues, la prochaine fois, on tape à la porte et il nous offrira café & douche (le luxe pour nous :) ).

Après ca, on part en route vers Nambour où on voit un Koala Park. Evidemment, on a envie d’y faire un tour pour voir des koalas :)
Ni 1, ni 2, nous voilà en train de grimper


Malheureusement, on ne verra aucun koala. On a meme demandé à la maison qui était juste à coté du parc si il y en avait. Elle a dit « en deux ans que je suis ici, j’en ai jamais vu ».

Bon c’est pas qu’on a la poisse alors.
On repart.

Direction la plage. On se baigne à Columm Beach (l’eau est à 24°C), on se douche et on repart pour pique niquer à Nosaville.
On y voit un bébé poulet qui était perdu.
Les australiens à coté de nous voulait le capturer pour l’amener à la protection des animaux. Mais je crois qu’ils n’ont pas réussi.

C’est la tombée de la nuit, on cherche un nouvel endroit pour dormir.
Au passage, beaucoup de boite aux lettres sont en forme de pot à lait ici :

Sur la route vers notre nid pour la nuit, Steph aperçoit un kangourou dans le champ qui longe la route.
Ni 1 ni 2, on bondit au dehors de la voiture pour essayer de le prendre en photo. On va meme jusqu’à faire une petite traque pour essayer d’en voir d’autres (et en prendre en photo).
On croise une marre à nénuphare …

… un hérisson

Mais pas de kangourou, snif.
C’est maintenant nuit noire. On remonte en voiture, et on trouve un endroit très reculé pour dormir.